Zapping de l’actualité du 16 décembre | Pyrénées-Orientales

Col de Ouillat Albères frontière France Espagne montagne Escala

Made In Perpignan propose son format « Zapping«  à ceux désireux de balayer l’actualité en un clin d’œil. Entre 18h et 20h, nous vous compilerons les brèves de la journée ; ainsi que des résumés de nos articles publiés.

♦ Le département des Pyrénées-Orientales compte déjà 146 antennes 5G

Loin du moratoire réclamé par la convention citoyenne et au grand dam des complotistes, la 5 G est là et s’installe sur le territoire français à grande vitesse.

Le département des Pyrénées-Orientales compte ainsi 146 antennes 5G. C’est l’opérateur Free qui en a installé le plus avec 133 ; SFR, Orange, et Bouygues en ayant installé respectivement 12, 7 et 1. Perpignan dénombre déjà 23 stations 5G. À titre de comparaison, Perpignan se place en 44e position des villes les mieux équipées en 5G.

Au niveau national – et depuis l’autorisation de déploiement de la 5 G – 15.901 sites ont été autorisés.

  • 17 596 antennes 5G déployées par les opérateurs (Orange, Free Mobile, Bouygues Telecom et SFR).
  • 18 210 émetteurs 5G, sachant qu’une antenne peut accueillir plusieurs émetteurs. Un émetteur 5G correspond à une fréquence particulière de la 5G (3.5 GHz, 2.1 GHz, etc.).

Paris (883), Marseille (299) et Lyon (192) dont le plus grand nombre de sites 5G. Montpellier (92), Lille (88) et Clermont-Ferrand (70) ferment la marche des 10 grandes villes métropolitaines qui ont le plus de sites autorisés 5G. Pour savoir si votre adresse est couverte par le réseau 5G, cliquer sur le site ZoneADSL

L’opérateur Free a particulièrement investi ce nouveau réseau mobile. Le patron de Free, Xavier Niel a même donné de sa personne pour faire la réclame du réseau 5 G de Free.

♦ Les acteurs culturels du département affichent leur colère

Emmanuel Macron l’avait annoncé : « le 15 décembre, si […] les salles de cinéma, théâtres, musées pourront également reprendre leur activité »… L’histoire de la pandémie s’écrira autrement ; les salles de cinémas, les théâtres et les musées garderont leurs portes fermées malgré la levée du 2ème confinement. Depuis l’annonce du Premier ministre, les acteurs de la culture ne cachent pas leur déception et leur colère.

Le 15 décembre, le cinéma Méga Castillet a décidé d’allumer son enseigne « pour manifester [son] désaccord profond avec la décision du Gouvernement. En effet, les cinémas sur notre territoire auraient dû être ouverts à cette heure et ils pourront ainsi rappeler que, même fermés, ils sont présents au cœur des villes et des villages et qu’ils constituent un lien social et culturel essentiel à notre pays ».

Le théâtre de l’Archipel a quant à lui afficher sa tristesse et sa colère via un communiqué de presse.

« Depuis plusieurs semaines nous nous sommes préparés. Nous avions l’espoir de vous retrouver et tant souhaité la réouverture de nos portes. Et puis non, enfin « pas tout de suite  » … nous voilà envahis par un sentiment mêlé de colère, d’incompréhension et de peine aussi … »

« Pas facile de garder la lucidité qui permet de se projeter dans des actions positives quand nous sommes soumis à des ordres et contre-ordres ; nous allons attendre bien sûr, encore remplis de ce qui nous reste d’espoir, en faisant face à cette situation que nous trouvons définitivement injuste. Quand l’on passe son temps à faire et défaire, comment pouvons-nous délivrer un message constructif ? Nous n’avons aucun horizon … et un sentiment d’injustice profond ! » 

♦ La Banque de France détaille la conjoncture de la Région Occitanie

Comme chaque trimestre les spécialistes de la Banque de France en Région Occitanie analysent la situation économique et font le bilan des différents secteurs d’activité. La dernière analyse indique que « l’économie régionale a été peu impactée par les effets du deuxième confinement contrairement au printemps ». Un constat qui écarte de fait les secteurs soumis à fermeture, et notamment les hôtels, restaurants, bars et autres salles de sport ou de culture. Pour rappel, le mois de novembre a été marqué par l’instauration d’un confinement sur l’ensemble du territoire.

L’enquête menée par la Banque de France entre le 26 novembre et le 3 décembre auprès de 8.500 entreprises ou établissements (hors commerces) permet de fournir une photographie de l’impact de ces mesures sur l’activité ; à la fois au niveau sectoriel et au niveau agrégé.

« Comme prévu le mois dernier, cet impact est globalement beaucoup moins marqué que celui du premier confinement tout en étant inégal selon les secteurs. Sur le mois de novembre, l’activité a été relativement peu affectée dans l’industrie et le bâtiment tandis que les services ont enregistré un repli marqué, en particulier dans l’hébergement, la restauration et les services à la personne ».

29/10/2020, Perpignan, France, Illustration vie quotidienne Covid-19 Coronavirus port masque commerce © Arnaud Le Vu / MiP
29/10/2020, Perpignan, France, Illustration vie quotidienne Covid-19 Coronavirus port masque commerce © Arnaud Le Vu / MiP

« La production industrielle progresse légèrement ; alors que les courants d’affaires des services marchands ont reculé. L’activité dans le secteur du Bâtiment et Travaux Publics s’est stabilisée à un niveau élevé ». 

Pour décembre, la Banque de France précise que suite à « l’assouplissement par étapes des contraintes sanitaires à partir du 28 novembre, les chefs d’entreprise tablent sur une stabilité de l’activité dans l’industrie et le bâtiment et une certaine amélioration dans les services ». Au total, la perte de PIB est estimée à – 11 % en novembre et à − 8 % en décembre. La Banque de France estime que la contraction du PIB est de – 4 % au 4e trimestre 2020 (par rapport au trimestre précédent). 

♦ Agenda du soir : En direct – Fêtes de fin d’année symphoniques au Conservatoire

Dirigé par Daniel Tosi, l’Orchestre de chambre Perpignan Méditerranée va clore cette année 2020 si éprouvante en offrant la possibilité au public en mal de sorties culturelles de suivre, en direct sur la chaîne youtube du Conservatoire, un traditionnel concert de fin d’année.

Rendez-vous dimanche 20 décembre à 16 h 30 pour un « Incontournable Noël », réunissant au sein de l’auditorium quelques-uns des musiciens à cordes de très haute volée, issus de l’orchestre symphonique, autour du violoniste virtuose, Diego Tosi, et de la diva à la voix de rossignol, Sabine Riva.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances