fbpx
Archives Perpignan France 07-04-2020 Distribution colis alimentaire pauvreté précarité Secours Populaire Conseil Départemental Pyrénées-Orientales © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Zapping de l’actualité du 22 septembre | Pyrénées-Orientales

LECTURE

Chaque soir, Made In Perpignan propose désormais son format “Zapping” à ceux désireux de balayer l’actualité en un clin d’œil. Du lundi au vendredi, entre 18h et 19h, nous vous compilerons les brèves de la journée ; ainsi que des résumés de nos articles publiés.

♦ Le mérou se plait au cœur de la réserve de Banyuls-sur-Mer

Dernièrement, les plongeurs de la réserve de Banyuls-sur-mer ont exploré le fond de ce sanctuaire marin. Leur mission ? Compter les mérous. Car, ce poisson emblématique de Méditerranée avait quasiment disparu de nos côtes dans les années 80. Grâce à un programme de préservation et le moratoire sur la pêche, le nombre d’individus est passé de 20 à près de 600 aujourd’hui.

Un suivi scientifique régulier de la population des mérous bruns dans la Réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls permet de mesurer l’effet bénéfique de cet espace protégé sur la biodiversité. Cette année encore, les résultats sont encourageants et montrent la nécessité de protéger la faune et la flore au-delà de la Réserve naturelle marine actuelle.

Présente lors du dévoilement des chiffres de 2020, la présidente du département, Hermeline Malherbe, a évoqué une réflexion en cours ; celle de l’opportunité d’étendre le périmètre de la réserve de Banyuls-sur-mer. Le nouveau territoire maritime protégé pourrait aller jusqu’au Cap Béart ou au Cap Cerbère ; et concernerait aussi la compétence de la Généralitat Catalane.

♦ La Banque Alimentaire des Pyrénées-Orientales livre ses derniers chiffres

Lors de l’assemblée générale, Denis Bastouill, Président de la Banque Alimentaire, a rappelé les chiffes clé de l’organisation.

  • Le tonnage distribué augmente chaque année depuis 2014 pour atteindre 2.435 tonnes en 2019.
  • Plus de 20.000 personnes aidées en 2019.
  • Dont 48% de fruits et légumes, 19% de produits laitiers et seulement 8% de viande et plats cuisinés.
  • La Banque Alimentaire des Pyrénées-Orientales distribue les denrées auprès de 57 partenaires : 22 antennes Croix Rouge, 13 Centres communaux d’action sociale (C.C.A.S.), et 22 associations.
  • Les bénéficiaires se répartissent comme suit :
    • 4% de moins de 3 ans,
    • 25% de moins 15 ans,
    • 63% de 15 à 59 ans,
    • et 9% de plus de 60 ans.
  • Pour 87% des bénéficiaires, il ne reste pour vivre que 3 € par jour après avoir payé les charges incontournables.
  • Au plus fort de la crise sanitaire et durant le confinement, la Banque alimentaire a subi une chute de 40% des ramassages ; essentiellement liée à la fermeture des restaurants.
  • La banque alimentaire est également chargée de la distribution des masques aux plus démunis.

La banque alimentaire, c’est également le soutien des institutions, mais aussi de nombreux bénévoles. Les 27 et 28 novembre prochains, les bénévoles vêtus de leur chasuble orange seront présents pour la collecte dans nos magasins.

♦ Agenda du soir : 17e balade en terre d’artistes

Les 26 et 27 septembre, les artistes du département ouvrent leurs ateliers aux curieux et amateurs d’art et d’artisanat. Le temps d’un week-end, à l’appel du Département, plus d’une centaine d’artistes ouvriront les portes de leur atelier. L’occasion d’une rencontre entre les artistes locaux et leur public.

Peintres, sculpteurs, potiers, céramistes, photographes ou encore mosaïstes partagent ainsi, partout dans les Pyrénées-Orientales, leur passion et font découvrir leurs œuvres. Une occasion également de sillonner le département pour y retrouver toute sa richesse et sa diversité. De l’atelier bulle de verre à Arles-sur-Tech, à la céramiste Anne Vincent à Castelnou, de nombreux artistes partageront leur savoir-faire et leur passion pour l’art.

Cliquez pour consulter le programme complet des balades en terre d’Artistes 2020.

♦ Notre article du jour résumé en 60 secondes

Air France | La liaison aérienne Perpignan-Paris prend du plomb dans l’aile

Souvent accusée par les usagers d’être une des lignes aériennes les plus chères de France, «peu fiable» et aux horaires «peu adaptés», la liaison aérienne Perpignan-Paris est déficitaire selon Air France. De fait, à compter 28 septembre, la compagnie aérienne réduit la voilure et cède la main à sa filiale Transavia. Louis Aliot adresse également à Jean Castex une lettre lui rappelant ses déclarations lors de sa nomination à Matignon.

⊕ En 2019, Air France a transporté 240.000 passagers via Perpignan

«Les habitants de Perpignan, des Pyrénées-Orientales, et surtout les entreprises qui ont besoin que leurs équipes se rendent à Paris pour développer leur activité seraient victimes d’une décision unilatérale de la compagnie aérienne Air France». Également présent lors de la récente visite de Carole Delga dans les Pyrénées-Orientales, Alain Ferrand en appelait à la mobilisation contre cette décision unilatérale de la compagnie Air France.

⊕ Le Premier Ministre Jean Castex appelé «à trouver des solutions concrètes»

Enlisée dans la crise du secteur de l’aviation, Air France a reçu un soutien conséquent de l’Etat. «Cette situation est inadmissible. Je rappelle que le département de France le plus éloigné de la capitale est celui des Pyrénées-Orientales». Le maire frontiste de Perpignan Louis Aliot a tenu à rappeler les déclarations de Jean Castex lors de sa nomination.

«Vous aviez émis le vœu de désenclaver les territoires, de contribuer à leur développement et à leur donner une place éminente dans la stratégie économique de notre pays». Après avoir mis en cause l’Etat sur le volet sécurité, le maire Rassemblement National met Jean Castex face aux contradictions entre les discours et les faits.

 

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances