fbpx
16/06/2020, Perpignan, France, Manifestation soignants hôpital public et privé © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Chaque soir, Made In Perpignan propose désormais son format “Zapping” à ceux désireux de balayer l’actualité en un clin d’œil. Du lundi au vendredi, entre 18h et 19h, nous vous compilerons les brèves de la journée ; ainsi que des résumés de nos articles publiés.

♦ La CGT appelle à une nouvelle manifestation le 15 octobre

Le syndicat contestataire souhaite mettre en lumière les revendications du secteur de la santé et notamment :

  • Le manque récurrent de personnels,
  • Des avancées salariales insuffisantes ; voire inexistantes pour certains secteurs,
  • La dégradation de la qualité des soins et des prises en charges,
  • L’insuffisance des mesures du Ségur de la santé,
  • L’épuisement professionnel des personnels de santé.

♦ PLF 2021 – Les chambres de commerce et d’industrie réclament un maintien de leurs ressources 

Depuis juillet 2018, les CCI sont soumises à une cure d’austérité sans précédent. Le ministre de l’économie et des finances avait décidé que les chambres consulaires devaient économiser 400 M€ à horizon 2022. À l’époque, Bernard Fourcade, président de la CCI des Pyrénées-Orientales, s’était associé à l’ensemble des CCI de France ; et en avait appelé au soutien des usagers. Les présidents des CCI menaçaient même de “rendre les clés”.

Depuis, il y a eu la crise sanitaire de la Covid-19, la crise économique qui en découle ; mais il semblerait que le Projet de Loi des Finances de 2021 conserve la cure d’austérité décidée en 2018. Les présidents des CCI remontent donc au créneau afin de demander la stabilisation de leurs ressources. Ils s’engagent néanmoins à “poursuivre [leur] profonde transformation”.

Par la voix de Pierre Goguet président de CCI France, les CCI sollicitent “l’intervention des parlementaires pour amender le Projet de Loi de Finances pour 2021 afin de stabiliser le niveau de ressources qui leur sont affectées”.

Les CCI rappellent qu’elles souhaitent poursuivre les chantiers de modernisation pour “être encore plus agiles et utiles dans la mise en œuvre du plan de relance”. Mais réclament donc “des ressources budgétaires stabilisées”.

♦ Les sites olympiques de la Région Occitanie et des Pyrénées-Orientales

Dans la grande région Occitanie, le comité de pilotage des jeux de Paris 2024 a retenu 43 sites pour accueillir les Centres de préparation aux Jeux. Dans les Pyrénées-Orientales, 6 sites ont été retenus :

  • Le CREPS (centre de ressources, d’expertise et de performance sportives) de Font-Romeu (Athlétisme, Basket-ball, Boxe, Canoë-kayak sprint, Concours complet, Cyclisme sur route, Dressage Olympique et Paralympique, Escrime, Football, Haltérophilie, Handball, Judo Olympique et Paralympique, Lutte, Natation, Pentathlon moderne, Rugby à 7, Saut d’obstacles, Taekwondo Olympique et Paralympique, Triathlon Olympique, Volley-ball, VTT XCC).
  • Le centre de pleine nature Sud Canigou du Haut Vallespir pour le Basket-ball et Basket Fauteuil.
  • La voile olympique pourra se pratiquer sur la base nautique de Canet-en-Roussillon.
  • Les nageurs olympiques et paralympiques s’entraîneront au centre nautique Arlette Franco à Canet-en-Roussillon.
  • St-Cyprien – Stade les Capellans (Judo olympique, Triathlon Olympique)
  • St-Cyprien – Centre des sports de Mer pour la voile

La Présidente de la Région, Carole Delga se félicite du dévoilement des sites d’entrainement olympiques. Il s’agit, selon elle, d’une conséquence de “la politique sportive particulièrement ambitieuse” menée par la Région et son vice-président en charge des sports Kamel Chibli.

Carole Delga rappelle que “depuis 2016, la Région Occitanie a ainsi investi 123M€ pour la création et la rénovation d’équipements sportifs structurants pour le territoire, dont 45M€ en faveur de nos deux Centres de ressources, d’expertise et de performance sportives (CREPS) de Toulouse et Montpellier auquel est rattachée l’antenne de Font-Romeu.”

♦ Pour être prévenu en cas de menace imminente d’un risque majeur, pensez “téléalerte”

Dans le cadre du Plan Communal de Sauvegarde, les municipalités mettent en place des outils afin de prévenir la population en cas de risque majeur ; ou diffuser des informations en cas de risque sanitaire. Argelès-sur-Mer a mis en place ce dispositif dans lequel les habitants doivent au préalable s’inscrire afin d’être correctement informés lors de risque majeur. La commune littorale affirme qu’à ce jour, 6.708 personnes sont déjà identifiées.

Selon les services de la mairie, “Face à l’éventualité d’un épisode météorologique capricieux dans les semaines et mois à venir,  la mairie d’Argelès-sur-Mer renouvelle son dispositif de protection citoyenne. Vous êtes avertis par SMS, notamment en cas d’épisode méditerranéen, comportant de fortes précipitations conjuguées à un coup d’Est”.

En cas de mise en place d’une cellule de crise dans le cadre du plan communal de sauvegarde, un automate envoie immédiatement une alerte sur les téléphones des personnes inscrites. Selon la mairie, ce système est “très fiable” et renseigne l’usager sur les prévisions météorologiques et les mesures à mettre en œuvre.

♦ Agenda du soir : Mardi 6 octobre à 20h30 – Perpignan – Théâtre – L’Archipel

Morphine – La compagnie perpignanaise Troupuscule est à nouveau accompagnée par l’Archipel. Morphine, sa dernière création d’après la nouvelle de Mikhaïl Boulgakov, aborde le thème de l’addiction et de son enfermement. Au travers de Poliakov et de son double le docteur Bomgard, on assiste à la descente aux enfers et à ses mécanismes effroyables.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances