fbpx

Zapping de l’actualité du 2 octobre | Pyrénées-Orientales

LECTURE

Chaque soir, Made In Perpignan propose désormais son format “Zapping” à ceux désireux de balayer l’actualité en un clin d’œil. Du lundi au vendredi, entre 18h et 19h, nous vous compilerons les brèves de la journée ; ainsi que des résumés de nos articles publiés.

♦ Incroyable découverte dans les collections de l’Institut Jean Vigo

Un nouvel inventaire de nos collections de l’Institut Jean Vigo leur a permis de découvrir 128 calques du travail de décors du Dune de Jodorowsky. Un des projets les plus fous du cinéma qui ne verra jamais le jour, avec un casting réunissant Mick Jagger, Alain Delon, Orson Welles, Dali… Ces documents uniques et d’une grande beauté plastique sont issus du don de Max Douy, chef Décorateur de cinéma, français. À un mois de la sortie du Dune de Denis Villeneuve, c’est un heureux hasard !” dixit l’Institut.

Dune par Jodorowsky, un mythe comme en témoigne Télérama : “Épais comme deux bottins, long d’une trentaine de centimètres sur quinze de haut, composé de plus de trois mille dessins : c’est le storyboard le plus mythique de l’histoire du cinéma. Celui de l’adaptation de Dune, de Frank Herbert, par le cinéaste chamane Alejandro Jodorowsky.”


À lire : “Cinéma afro-américain, portraits de reines, Forbidden Hollywood | L’automne de l’Institut Jean Vigo


♦ Plantation d’un cèdre à Perpignan – Hommage au peuple libanais

Sous les parapluies aujourd’hui à 16h30, ils étaient une petite dizaine à se relayer, pelle à la main, pour planter un petit cèdre dans le parc Bir Hakeim. Un petit hommage au peuple libanais organisé par la mairie de Perpignan suite à l’explosion d’août dernier sur le port de Beyrouth. Aux côtés du maire Louis Aliot, et d’une partie de ses adjoints, étaient présents Wissam Zaarour, président de la municipalité libanaise de Jbeil ; ainsi que les écrivains libanais Alexandre Najjas, Noha Baz, Hind Darwich, Carol Ziadé Al Ajami et François Boustaril.

Dans la foulée de la plantation de cet arbre symbole du Liban, le Centre Méditerranéen de Littérature (CML) organisait une table ronde débat autour de “La tragédie de Beyrouth, le Liban en livres”.

L’explosion du 4 août dernier dans le port de Beyrouth a précipité le Liban dans une crise sociale et politique sans précédent. Le gouvernement libanais contesté ne parvient pas à s’organiser pour venir en aide au peuple libanais. Les libanais étaient déjà particulièrement éprouvés par une crise bancaire et la corruption endémique de ses élites.

♦ L’opération brioche 2020 de l’Unapei privée de boulangeries pour cause de Covid-19

La traditionnelle “opération Brioche” qui permet de sensibiliser le public au handicap intellectuel en partenariat avec les boulangers et les différentes institutions (notamment la Préfecture et le Département) ne pourra se tenir en raison de la crise sanitaire. Habituellement, le mois d’octobre est celui de la vente de brioches organisée par l’Unapei 66. L’association engagée dans l’accompagnement et la défense des intérêts des personnes avec handicap intellectuel et de leurs familles met en place de la vente directe via des stands.

“Les fonds recueillis assurent à l’association des moyens financiers pour la défense des droits des personnes avec handicap intellectuel, le soutien à leur famille et le développement de la vie associative”. Cette année, l’opération brioche prendra une nouvelle forme afin malgré tout de “conserver ce lien fort avec les communes du département” confirme l’UNAPEI66. 

“L’opération brioche 2020 se formalisera cette année sous forme d’urnes installées dans les communes pour recueillir les dons”. La liste des points de positionnement des urnes sera disponible sur le site Unapei66.Org. Il est aussi possible de faire un don en ligne pour soutenir les actions de l’association.


À lire : “Rentrée scolaire et handicap – L’Unapei met en lumière les familles en galère


♦ La présidente du conseil départemental porte plainte contre Éric Zemmour

En cause, les propos tenus par le polémiste au micro de l’émission Face à l’Info du 30 septembre sur CNews. Il avait alors taxé les mineurs immigrés de « violeurs », d’« assassins » et de « voleurs », et appelé à « les renvoyer ». Renforçant ses propos par un laconique, « il ne faut même pas qu’ils viennent ». 

Des propos qui conduisent Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Départemental à déclarer : « Ces jeunes ont avant tout besoin de notre solidarité et d’être accueillis dans une République apaisée plutôt que d’être stigmatisés »

Hermeline Malherbe rappelle que “ce n’est pas la première fois que M. Zemmour tient des propos racistes et xénophobes”. En effet, Éric Zemmour est un habitué des tribunaux, un multirécidiviste de l’injure à caractère raciste ou de la provocation à la haine. Sa dernière condamnation pour injure et provocation à la haine date du 25 septembre 2020.

Le département porte plainte devant le tribunal compétent pour et indique également saisir le Conseil supérieur de l’Audiovisuel concernant la diffusion de ces propos sur l’antenne de CNews.

Pour rappel le département a la compétence d’assurer la protection et l’accompagnement des jeunes mineurs qui lui sont confiés en vue de leur insertion citoyenne et professionnelle.


À lire : Éric Zemmour répond à l’invitation de Louis Aliot en campagne pour les municipales de 2020


♦ Agenda du soir : Samedi 3 Octobre de 15h30 à 20h – Céret – Trobada d’Art

À travers la création de l’évènement « Trobada d’art », la commune souhaite valoriser les nombreuses filières artistiques qui font la richesse de Céret. La commune de Céret organise une après-midi dédiée aux arts de la rue le samedi 3 octobre 2020 de 15h30 à 20h00.

  • Des peintres Céretans, professionnels et amateurs partageront leur talent et auront le plaisir d’échanger sur leur technique avec le public.  Animation programmée – Bd Joffre. Les adhérents de l’atelier Ex-Libris présenteront leur travail dans leur établissement.
  • Un marché de créateurs présentant divers produits issus de l’artisanat se déroulera Place Picasso. 
  • Les grands jeux en bois des « Enfants du Lude » feront une nouvelle fois le plaisir des familles. Animation programmée Bd Jean Jaurès.
  • Fanny KOBUS -musicienne professionnelle- déambulera au son de son Alto de 16h00 à 17h00. 
  • Suivront les Sévillanes de l’association « Alma Sévillanes » pour une démonstration Bd Clémenceau, devant La Catalane ; de 17h00 à 18h00. 
  • Pour terminer cette après-midi artistique et créative, par le biais d’une déambulation théâtrale, la Cie ALMA entraînera le public dans les rues du vieux Céret, ceci jusqu’au kiosque du Théâtre de verdure pour présenter le spectacle « Insurrection ». Départ devant la Catalane à 18h00. 

Le port du masque est obligatoire sur l’ensemble du périmètre des animations de 15h30 à 20h30. Contact : Office municipal de la culture et de l’animation animations@mairie-ceret.fr ou 04 68 87 35 83.

♦ Notre article du jour résumé en 60 secondes

«La fonction publique ne peut pas servir de variable d’ajustement pour les budgets de l’État» s’insurge Jérôme Capdevielle de Force Ouvrière 66.

⊕ Baisse de 1% en 2018, mais chute de plus de 16% depuis 2010

Si l’Insee indique qu’un agent de la fonction publique hospitalière percevait en 2018, 2.308 euros nets par mois, Jérôme Capdevielle rappelle que le point d’indice de la fonction publique est gelé au moins depuis 2010. «Tout cela est lié aux différentes lois de rigueur et d’austérité». L’Insee précise, qu’en euros courants, le salaire net moyen augmente de 0,9 % par rapport à 2017.

⊕ Une nécessaire revalorisation pour éviter l’érosion durable du métier

Au-delà de la rémunération Jérôme Capdevielle insiste sur non seulement la revalorisation salariale, mais aussi sur les embauches et les «promotions internes» ; par exemple, la hausse des montées en compétences au sein de la fonction publique hospitalière.

⊕ Quid de la fonction publique au-delà de la fonction publique hospitalière ?

En 2018, hors fonction publique hospitalière, le salaire des fonctionnaires en équivalent temps plein s’élève, en moyenne à 2.158 euros nets ; en baisse de 1,2 % en euros constants par rapport à 2017.

Alors certes, le gouvernement a mis en place des primes ; mais selon le conseil départemental, il s’agit d’un «système de prime incohérent, révélateur de la méconnaissance profonde des services publics» de la part du gouvernement. Ces primes excluent de leurs champs d’application les établissements relevant de la compétence des Départements. C’est-à-dire tout ce qui concerne les aides sociales et les personnes âgées, compétence principale des départements.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances