29ème Visa pour l’image à Perpignan – International festival of photojournalism

Pour sa 29ème édition le festival international de photojournalisme se tiendra du 2 au 17 septembre. La semaine professionnelle qui transforme la ville de Perpignan en épicentre du photojournalisme mondial se tiendra du 4 au 9 septembre. Au programme du Visa 2017, plus d’une vingtaine d’expositions, des conférences et des rencontres, 6 soirées de projection au Campo Santo mais aussi la semaine des scolaires qui se tiendra du 18 au 22 septembre.


 ♦ Visa pour l’image sous haute protection
Comme pour la 28ème édition qui avait été placé sous haute protection compte tenu du caractère sensible des sujets traités, l’édition 2017 verra les mesures de sécurités d’ampleur maintenues. En 2016, l’annulation des retransmissions sur la Place République avaient provoqué un certain émoi parmi les perpignanais. En effet, en août 2016 en plein état d’urgence et seulement un mois après l’attentat de Nice, les autorités avaient jugé que les retransmissions sur la place de la République ne pouvaient pas se tenir pour des raisons de sécurité. En 2017 les projections se feront, comme l’an passé seulement au Campo Santo. « Chaque soir du lundi au samedi, les projections débutent par une chronologie retraçant 2 mois d’actualité de l’année écoulée. Sont ensuite développés plusieurs sujets et points de vues liés aux faits de société, aux conflits, de ceux dont on parle à ceux que l’on tait, aux différents constats de l’état du Monde »

Jean François s’adresse aux photographes « il faut vous ressaisir ! »
Dans son édito de présentation du dossier de presse le directeur et fondateur du festival de photojournalisme rappelle quelques conseils précieux aux milliers de  photographes qui proposent leur travail à Visa pour l’image ou à tout autre journal, magazine ou festival. Le journaliste qui n’hésite jamais à bousculer le monde des médias avec ses colères envers la presse, a choisi cette année de donner quelques conseils aux photographes.

« Tout d’abord, éditez ! Quand un dossier comporte six, huit voire douze photos de la même scène, est-ce vraiment à nous de choisir ? Montrez-nous que vous êtes capables de sélectionner la meilleure… Quand sur une proposition de plus de cent photos, il n’y a pas trente situations différentes, on se dit que vous avez un bon moteur… mais pas forcément un bon œil !
Quand on doit regarder plusieurs dizaines de dossiers par jour, il est appréciable d’avoir un texte de présentation concis… Les textes de douze ou quinze pages n’ont aucune chance d’être lus. Vous desservez votre propre sujet !
Enfin, dernier petit conseil, si vous n’avez pas travaillé avec un angle précis, n’en inventez pas un. Rien de plus agaçant que de recevoir par exemple un sujet intitulé «Les femmes en Afghanistan», et devoir visionner vingt-cinq images avant d’apercevoir, enfin, une femme… Vous souriez ? Cela nous arrive tous les jours ! Voilà. Dans ces temps pour le moins agités, le rôle des photojournalistes est primordial. Plus que jamais. Nous avons besoin de vous, ne nous décevez pas ! »

Quelques expositions dévoilées lors de la conférence de presse au Couvent des Minimes
25 expositions sont prévues pour l’édition 2017 dont 

  • « La bataille de Mossoul » de Laurent Van Der Stockt pour Le Monde/Getty Images Reportage
  • « Warm Waters – Les conséquences du réchauffement climatique » de Vlad Sokhin pour Cosmos/Panos Pictures/laif
  • « A Wild Life » de Michael Nichols pour National Geographic
  • « La Chute du califat » de Lorenzo Meloni pour Magnum Photos
  • « Tumulte et solitude en Afrique » de Marco Longari pour AFP
  • « Mossoul, l’amère reconquête » de Alvaro Canovas pour Paris Match
  • « La vie aux États-Unis pour les réfugiés afghans » de Renée C.Byer
  •  « Nouvelle épidémie » de Ed Kashi pour VII
  •  » Mineurs : la vie en prison et après la détention » de Isadora Kosofsky
  • « Développement et pollution » de Lu Guang
  • « Dreamers » de Darcy Padilla par Agence VU’ Prix Canon de la Femme Photojournaliste 2016 soutenu par le magazine ELLE.
  • « Veuves » de Amy Toensing
  • « Standing Rock » de Larry Towell pour Magnum Photos

 

8dfeef1e91711f33302a23d21b15f1c7mmmmmmmmmmmmmmmmmmmm