Début des soldes d’Hiver ce 10 janvier 2018 et Bilan commercial des fêtes

Dernière mise à jour le 27 février : La braderie à Perpignan se tiendra du jeudi 8 au samedi 10 février et du jeudi 15 au samedi 17 février.

Article originel écrit le 10 janvier : La situation frontalière des Pyrénées Orientales avec l’Espagne a traditionnellement pour effet de décaler la date de début des soldes dans le département. Cette année, les soldes espagnoles débutant le 6 janvier 2018, la valse des étiquettes peut débuter dès le 10 janvier 2018 partout dans les Pyrénées Orientales et ce jusqu’au 20 février 2018. La réglementation des soldes prévoit que deux fois par an et pour 6 semaines, les commerçants sont autorisés à pratiquer des rabais allant jusqu’à une vente à perte de leur marchandise dans la limite des stocks à écouler. Une durée que Bruno Lemaire souhaite voir réduire à 4 semaines pour tenter de faire face au phénomène de lassitude que le bilan des soldes d’hiver 2016 effectué par la CCI avait déjà mis en évidence. Ces soldes compenseront-elles « le mois de décembre catastrophique » pour les commerçants de Perpignan ? Des commerçants qui craignent une désaffection de la clientèle suite au changement du système de stationnement en centre ville.

♦ Vers une réduction de la durée des soldes ?
Selon les dernières informations et suite à la baisse constante du nombre de consommateurs au rendez-vous des soldes, Bruno Le Maire envisage d’en réduire la durée, passant de 6 à 5 voire 4 semaines de soldes autorisées. Le Ministre de l’Economie envisagerait également la mise en place d’un nouvel événement promotionnel, du type black friday* au printemps. Cette année, le black friday a été un véritable succès en France qui a permis de réduire le stock des commerçants pour ces soldes d’hiver.

« Un mois de décembre catastrophique ! »
Monsieur Pizivin, à la tête du syndicat de commerçants UCAP et responsable de la boutique de vins Nicolas sur la Place République, indiquait que les commerçants espéraient beaucoup de cette période de soldes qui débute. « Dans l’ensemble, le mois de décembre a été catastrophique, pour ma part ce sont 250 clients en moins et 15% de chiffre d’affaires. Alors, oui les commerçants comptent beaucoup sur ces soldes d’hiver ». Il relativisait cependant ce sombre constat, « la baisse de fréquentation et de chiffre d’affaires en décembre est générale. Elle n’est pas spécifique à la situation à Perpignan, mes collègues de Lyon ou d’Avignon ont aussi constaté des baisses importantes ». 

Monsieur Pizivin se faisait également l’écho de l’inquiétude des commerçants à propos du stationnement en centre ville dont le système a été modifié depuis le 1er janvier 2018. « Nous avons une réunion prochainement avec la mairie pour bien comprendre comment fonctionne le nouveau système de stationnement ».

Bilan des soldes d’hiver par la Chambre de Commerce des Pyrénées Orientales
La dernière étude réalisée par la chambre consulaire porte sur les soldes d’hiver 2016. Elle a été réalisée auprès d’un échantillon de 81 commerçants interrogés de manière aléatoire par mail ou par téléphone. 41% des commerçants répondaient en 2016 que l’activité commerciale avait été « convenable », « voire meilleure ».

  • Un bilan des soldes d’hiver contrasté avec 39% des commerçants insatisfaits par rapport à 2015 et 24% de satisfaits.
  • Un chiffre d’affaires qui recule pour 39% des commerçants et qui progresse pour 24% de satisfaits.
  • Une concurrence accrue du e-commerce pour 69% des commerçants
  • Une date de début des soldes qui convient à 55% des commerçants mais une durée des soldes jugée trop longue

Un sondage pour la braderie 2018
Comme chaque année, les commerçants sont consultés par la Chambre de Commerce du Languedoc Roussillon pour savoir s’ils sont favorables pour organiser une braderie en fin de période de soldes. « Ce sondage permet de recueillir leur accord avant de demander les autorisations nécessaires auprès de la Mairie », nous indiquait notre source à la CCI.

Les soldes d’hiver 2017 avaient été marquées par deux week-end de braderie qui avaient permis aux commerçants d’amplifier le phénomène des soldes. L’élu au commerce Stéphane Ruel témoignait de « la satisfaction » des commerçants malgré des températures peu amènes au shopping. Malgré ce discours positif, les ventes durant les soldes d’hiver 2017 étaient en baisse de 2 à 4% selon les sources. En moyenne, les consommateurs avaient dépensé 197,43 euros, en baisse également de 3,4% par rapport à l’hiver 2015, dont le résultat avait été négativement impacté par les attentats terroristes. Philippe Guibert, directeur de l’entreprise de sondage Toluna expliquait cette baisse de fréquentation de la clientèle lassée par les nombreux rabais et autres ventes privées réalisés hors soldes qui les conduisent à étaler leurs achats durant toute l’année, ce qui mathématiquement fait baisse le chiffre d’affaires réalisé durant les soldes. Philippe Guibert évoquait un bilan positif pour le e-commerce avec 27,5 millions de clients qui ont acheté en ligne contre 36,5 millions en magasin.

Dans le E-commerce, le 1er jour de solde est le celui qui génère le plus de trafic en ligne
Les acteurs du e-commerc se félicitent des bons chiffres de consommation pour le Noël, ils anticipent déjà une très belle année pour les soldes d’hiver 2018. La fédération du e-commerce et de la vente à distance indiquait que « 37 millions de français avaient été séduit par le e-commerce durant les fêtes de Noël, et en tête, se situe toujours l’habillement avec 47% ». Une enquête CSA commandée par la FEVAD révélait que 28 millions de français seraient au rendez-vous des soldes d’hiver, plus de 7 acheteurs en ligne sur 10 profiteront de l’ouverture des soldes d’hiver 2018, 10 points de plus qu’en 2016. L’enquête révélait que le budget moyen passait le cap des 218 euros, pour les achats en ligne. Pour les achats en boutique le budget prévisionnel des acheteurs est de 195 euros.

Les consommateurs qui ont répondu à cette étude mettent en avant « Le gain de temps reste le principal facteur incitant à réaliser ses achats sur Internet pendant les soldes pour 64%, cet argument est en hausse (+4 points par rapport à 2017 et +10 points par rapport à 2016), suivi par la volonté d’éviter la foule dans les magasins (58%). Ce dernier argument est particulièrement important pour les Franciliens (71% vs 54% en province). Les hommes sont plus nombreux à mettre en avant l’argument des prix plus avantageux sur Internet (62% vs 50% chez les femmes). Pour plus d’un e-acheteur sur deux les prix et le choix sur internet sont déterminants ».

♦ Les soldes d’été en 2018
Elles perpétueront quant à elles la dérogation pour notre département frontalier. Le début des soldes est retardé par rapport à la date du reste de la France. Le premier jour des soldes dans les Pyrénées Orientales débuteront le 4 juillet, alors que la date nationale est fixée au 27 juin. Des dates qui pourraient évoluer suite aux récentes déclarations de Bruno Lemaire qui souhaite réduire de 6 à 4 semaines la durée des soldes.

*Le black friday est le vendredi qui suit le repas de thanksgiving dans les pays anglo-saxons. Cette journée marque généralement le début des achats de Noël grâce, entre autres, aux fortes réductions que les commerçants consentent ce jour là.

Une pensée sur “Début des soldes d’Hiver ce 10 janvier 2018 et Bilan commercial des fêtes

Commentaires fermés.

Aliquam accumsan Phasellus nec ut id, facilisis