Le Premier Ministre, Bernard Cazeneuve, à la Maison Départementale des Personnes Handicapées de Perpignan

Bernard Cazeneuve a tenu à remettre lui-même, les 10 premières Cartes Mobilité Inclusion (CMI), pour saluer « l’engagement sans faille de la Ministre (NDLR, Segolène Neuville), qui a été décisif pour la réussite de ce dispositif ». L’occasion pour le Premier Ministre de faire un bilan de l’ensemble des politiques d’inclusion mises en oeuvres par le gouvernement depuis 2012.


♦ Bernard Cazeneuve fait le bilan des politiques d’inclusion mise en place depuis 2012
Le Premier Ministre a profité du déplacement à Perpignan pour mettre en lumière le lancement du dispositif du CMI et rappeler les avancées en matière d’inclusion des personnes en situation de handicap, à l’école, dans les services publics, dans les transports, dans le travail…. Mais également l’ordonnance accessibilité, mise en place par la Ministre chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, qui a permis de redéfinir la loi, dite loi handicap de 2005. Une ordonnance qui a fait passer le nombre d’Etablissements Recevant du Public, accessibles aux handicapés, de 50.000 à 500.000 d’ici 2018. Bernard Cazeneuve s’est également, entre autres, félicité que le nombre d’enfants porteurs de handicap accueillis à l’école, ait augmenté de 25%.

♦ Délais d’attribution de la carte mobilité de 4 mois à quelques jours
Philippe Sire, représentant du Collectif Associatif Handicap 66, saluait ce nouveau dispositif qui « va dans le bon sens, une avancée, car cela permet de réduire considérablement le délai de  traitement des demandes », mais aussi comme le rappelait la Ministre de « dégager du temps utile aux personnels de la MDPH ». Philippe Sire, dans sa prise de parole appelait, en substance, la population au civisme et a rappelé que les places réservées étaient plus grandes et plus larges pour permettre la manipulation d’un fauteuil roulant ou l’ouverture du hayon arrière pour manoeuvrer un fauteuil adapté.

Concrètement la CMI, qu’est ce que c’est ?
Une carte qui va progressivement remplacer la carte d’invalidité, de priorité et de stationnement, devenues « vieillottes » selon Ségolène Neuville. Une carte sécurisée, à durée indéterminée ou déterminée selon la situation du porteur. Dans la volonté du gouvernement de simplification administrative, elle sera délivrée automatiquement aux personnes âgées les plus dépendantes. Une carte sécurisée et infalsifiable. Un dispositif qui pourrait « faire des émules parmi nos voisins européens » précisait la Ministre.

« Un engagement pris par François Hollande »
Ségolène Neuville n’était pas indifférente « que le département des Pyrénées Orientales, face figure de pionnier dans ce dispositif » et vivait avec émotion « ce moment où se matérialise les efforts collectifs considérables d’un travail interministériel mais pas seulement ».

♦ »La question du handicap est essentielle » pour la Présidente du Conseil Départemental
Être le département pilote, était « une évidence » pour la Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe, qui rappelait dans son allocution « la constante préoccupation qui est d’agir au plus près des personnes, de trouver la solution la plus efficace, la plus juste, la plus adaptée », rappelant le budget de 57 millions alloués à cette question et à son évolution dans la société.

9fdce255c0c75d0b20f7a00e97229d4eS