Les « ambassadeurs économiques » catalans à l’assaut de la Silicon Valley

Après le très bon accueil des entreprises catalanes au CES 2017, c’est désormais auprès des géants de la Silicon Valley que la délégation va porter la parole économique du territoire.


« Le CES est une machine à voir le futur »
Déclaraient des habitués du « Consumer Electronic Show ». Cette année, ce sont 224 entreprises françaises, sous le label « French Tech » qui ont fait le déplacement à Las Vegas, dont 37 de la grande région. Elles veulent faire partie de ce futur qui s’annonce ultra connecté. Parmi elles, Flipr présentait son capteur connecté pour piscines. Un objet intelligent qui peut prédire les réactions de l’eau grâce au développement de son algorithme.

Après las Vegas, les ambassadeurs investissent la Silicon Valley
Reçus par Google et Tesla, qui développe sa voiture autonome, les représentants catalans ont plaidé pour le territoire. Ils ont planté les graines d’une collaboration future afin de développer une relation fructueuse. Les ambassadeurs ont ensuite participé à une réunion avec André Kunov président du  « Silicon Valley Innovation Center », l’organisation qui soutient et aide les entreprises à se développer par l’innovation et la rupture technologique. Une réunion qui avait pour but de comprendre et d’anticiper les innovations de demain afin de ne pas rester à la traîne mais au contraire, d’être en amont afin de pouvoir faire bénéficier les entreprises locales de la dynamique autour des nouvelles technologies autant dans les énergies, l’utilisation des drones, les modes de consommation que dans la voiture autonome.  

André Joffre, Président du Pôle Derbi faisait également partie de la délégation catalane. L’occasion pour le chantre de l’énergie solaire en France, d’aborder la question de l’autoconsommation intelligente avec Sunchain. La strat’up porteuse du projet ASTRE qui a été retenue par l’incubateur Green Tech Verte en septembre dernier. L’entreprise souhaite « sortir du monde de l’ingénierie traditionnelle pour s’adapter à celui des technologies numériques innovantes et permettre la mise en place concrète de nouveaux schémas de consommation et production d’énergie solaire à travers les réseaux électriques ». En clair, cela permettra à ceux qui produisent de l’énergie grâce à une installation solaire en toiture, mais qui ne la consomment pas en totalité, de l’utiliser sur un autre lieu de consommation, borne de recharge de voiture ou résidence secondaire. 

Crédit image de UNE Laurent Gauze

Une pensée sur “Les « ambassadeurs économiques » catalans à l’assaut de la Silicon Valley

Commentaires fermés.

1247f85585aa2d127adbf5c0161e7374!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!