28ème édition de Visa : « À Perpignan les gens se rendent compte qu’on leur montre le vrai monde ! »

La 28ème édition s’annonce « riche et variée » mais « elle est dure, car le monde va mal et qu’on le montre. À Perpignan, les gens se rendent compte qu’on leur montre le vrai monde ! » rappelait Jean-François Leroy directeur et fondateur de Visa pour l’image. Il a également dévoilé une parti du programme.


Les Migrants, un sujet « Majeur de notre siècle » selon Jean-François Leroy
Il rappelle que l’an passé la photo du petit Aylan avait bousculé les mentalités, mais depuis « c’est 1-3-5 ou 10 petits Aylan qui perdent la vie chaque jour et tout le monde s’en fout ! J’ai honte de nos politiques »

Jean-François Leroy
Cliquez sur la photo pour voir la vidéo de TV Sud

« Jamais, depuis le Kosovo, nous n’avions reçu autant de propositions sur cette crise majeure. Les chiffres font tourner la tête. Impossible de dresser un bilan. Ceux qui ont réussi la traversée, et qui s’entassent dans des camps qui ne cessent de s’étendre, dans des conditions humanitaires inacceptables. Ceux, beaucoup trop nombreux, qui sont morts en la tentant. L’Occident, impuissant et inerte face à cette situation dramatique ».

 

25 expositions sélectionnées parmi les 4.500 dossiers reçus cette année
Lors de cette première conférence de presse, Jean-François Leroy a dévoilé 11 des 25 expositions qui seront présentées lors de cette 28ème édition.

  • Peter Bauza / Echo Photojournalisme «Copacabana Palace», Brésil
  • Valerie Bispuri, « Paco », une histoire de drogue.
    Il s’agit d’un reportage de longue haleine sur le cycle de vie d’une nouvelle drogue fortement addictive, qui sévit en Argentine et dans d’autres pays sud-américains.
  • Yuri Kozyrev / NOOR / National Geographic Magazine, Kurdistan : l’autre Irak Comment les Kurdes redessinent les frontières du nord-est de l’Irak
  • Laurence Geai / Sipa Press, Eaux troubles
  • Dominic Nahr, Un État déchiré
  • Frédéric Noy / Cosmos Eki re, les demi-morts
  • Andrew Quilty / Agence VU’, Après l’opération «Liberté immuable».
    Quinze ans après le début de l’opération «Liberté immuable» lancée à la suite des attentats du 11 septembre 2001, la guerre en Afghanistan ne fait plus la une des journaux. Pourtant, elle y fait rage comme jamais.
  • Marc Ribaud, Cuba
  • Brent Stirton / Getty Images Reportage pour National Geographic, Guerres d’ivoire
    Voilà déjà longtemps que les éléphants d’Afrique sont menacés par les braconniers qui convoitent leur ivoire. Mais depuis quelques années, plusieurs groupes terroristes du continent se livrent également au braconnage pour se financer.
  • Anastasia Rudenko, Prix Canon de la Femme Photojournaliste 2015 soutenu par le magazine Elle
  • Claire Allard, Les hommes de l’ombre

Du 27 aout au 11 septembre, 25 expositions, 6 soirées de projections et la semaine scolaire
Comme chaque année Visa pour l’image, ce sont 25 expositions qui se montrent gratuitement à l’oeil des visiteurs du monde entier, 6 soirées de projections au Campo Santo, qui verront la remise des nombreux prix aux photojournalistes. Les soirées du 1er, 2 et 3 septembre seront retransmises sur l’écran géant, place République. La dernière semaine du festival est consacrée à l’accueil des scolaires.

3ème édition de Transmission pour l’image, le 29, 30 et 31 août
3 jours d’échanges et de rencontres avec des photographes, des photojournalistes, ceux qui font et qui ont fait Visa. Pour transmettre un témoignage, « pour permettre à de jeunes photojournalistes de devenir les dépositaires de ces valeurs auxquelles Visa pour l’Image a toujours cru ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

f0b6a146bc40b16d1b5b2edb272d5997````