fbpx
L'homme qui n'aimait pas les chats - conseil lecture KikiMagTravel

5 idées de livres à lire sous son plaid cet automne | Par KikiMagTravel

LECTURE

L’automne est bien là et quoi de mieux qu’une sélection de livres pour accompagner vos journées sous le plaid ? Auteurs locaux, romans qui sentent bon le Sud et le dépaysement, ces petits trésors douillets ont le pouvoir de vous évader le temps de quelques heures pour le plaisir de votre compagnon, le chocolat chaud. 

♦ Justine, d’Anna Knyszewski

Résumé : Je suis Laure. Ce n’est pas mon histoire que vous allez lire, sinon ce récit s’appellerait Laure, n’est-ce pas ? C’est Justine qui vous raconte sa vie mais croyez-moi, méfiez-vous ! Je sais des choses qu’elle-même a préféré oublier. Elle n’a pas d’amis, et elle voudrait vous faire croire que c’est son choix, mais c’est plutôt celui de tous ceux qu’elle côtoie… Et puis faut qu’elle arrête avec ses sous-entendus à deux balles ! À croire que tous ces morts chez les Sorel, j’y serais pour quelque chose… C’est grave !

Cette petite garce est devenue ma meilleure ennemie, avec elle pas besoin d’être asthmatique pour étouffer, elle pollue l’air et pas que le mien ! Avec ses airs de Sainte Nitouche, elle manipule son mec comme un vulgaire chiffon à poussière. Si je ne travaillais pas pour sa famille, je lui dirais tout des manigances de cette Justine ! Les hommes sont bien aveugles… Mais pas moi ! Et ce qui est certain, c’est que je ne vais pas me laisser faire ! 

Mon avis : Anna Knyszewski a un style d’écriture plutôt franche et directe qu’on aime ou qu’on déteste. Personnellement, j’accroche à son caractère bien trempé et surtout à cette histoire intrigante. Nous nous attachons assez rapidement à Laure jusqu’au point de dévorer le bouquin en seulement quelques heures. Agrémenté d’une touche de thriller et d’humour noir bien dosé, ce roman déconcertant est à mettre impérativement dans votre liste automnale.

Le Front de l’Azur d’Hélène Legrais

Résumé : Été 36. Madeleine, élève-infirmière et athlète prometteuse, monte dans le train à destination de Barcelone pour participer avec la délégation française aux Olympiades populaires antifascistes, organisées en réaction aux Jeux olympiques de l’Allemagne nazie à Berlin.

Des compétiteurs venus de tous les pays se retrouvent en Catalogne pour une grande fête du sport et de la fraternité. À l’hôtel, au stade de Montjuïc où ils s’entraînent, au gré des promenades dans une ville riche de découvertes, les amitiés se nouent dans la joie et l’enthousiasme. Mais, la veille de la cérémonie d’ouverture, le coup d’État militaire de Franco plonge Barcelone dans le chaos et signe le déclenchement de la guerre.

Courtisée par Marcel, brigadiste libertaire parisien, et Aleix, militant catalan indépendantiste, Madeleine est emportée dans la tourmente qui s’empare de l’Espagne…

Mon avis : c’est clairement mon livre favori et l’une des auteures qui a marqué mon année 2020. Ce roman m’a téléportée dans une partie de l’histoire de l’Espagne que je connaissais peu ; bien que je sois native du Pays Catalan. Nous plongeons dans un Barcelone qui bascule dans le chaos après un coup d’état de Franco. On s’attache immédiatement à Madeleine, l’héroïne de ce roman, une élève infirmière pleine d’espoir. Bien que cette lecture raconte la tragédie d’une période qui a marqué l’Espagne et la Catalogne, on y lit avant tout le courage de toutes les femmes qui ont donné leur vie, leur liberté et toute leur énergie pour lutter contre cette guerre civile. Je vous recommande chaudement ce roman très bien écrit, enrichi de faits historiques et qui nous plonge au cœur d’une terrible histoire vraie.


À lire : Roman “Le Front de l’azur” – La guerre d’Espagne au féminin par Hélène Legrais


♦  L’homme qui n’aimait pas les chats d’Isabelle Aupy

Résumé : Au large du continent, un vieux monsieur raconte son île et ses habitants : le gardien de phare, le poète, le curé, le professeur… 

Il parle de la mer, du vent et de leurs chats qui, depuis toujours, vont et viennent à leur rythme comme à leur choix. Mais quand ils disparaissent sans explication, c’est la façon de vivre de toute la communauté qui s’en retrouve menacée.

Mon avis : on m’a conseillé ce roman depuis peu, et je l’ai dévoré. Il se lit assez facilement, surtout si comme moi, vous êtes passionnés de chats. L’histoire sort des sentiers battus, et ne fait pas partie de ces romans un peu niais que l’on trouve souvent à ce sujet. Bien construite, cette lecture ne manque de fantaisie, ni de caractère, on ne s’ennuie pas, une belle parenthèse automnale. 

“L’homme qui n’aimait pas les chats” a reçu le prix “Coup de foudre” aux Vendanges littéraires de Rivesaltes.

♦ Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa

Résumé : Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple. Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.

Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

Mon avis : Melissa Da Costa est une auteure française que j’affectionne tout particulièrement ; tout comme son livre, Tout le bleu du ciel. On y parle de la maladie dévastatrice d’Alzheimer ; mais aussi de la vie d’un homme qui essaie de vivre tant bien que mal le moment présent. Il nous donne une formidable leçon de vie, celle de profiter de la vie comme elle vient. Ce bouquin est à la fois bouleversant et doux.

On découvre au fil des pages, le Sud, le pouvoir des Pyrénées et même la douceur des villages d’Eus et de Cômes vus par Émile et Joanne, les deux personnages phares auxquels nous nous attachons immédiatement. Je vous souhaite sincèrement de lire un jour ce livre, qui laisse des traces dans l’âme.


À lire : Les 6 idées de lecture pour s’évader sans bouger de son canapé avec Kiki Mag Travel


L’art de voyager sans partir loin, de Lonely Planet 

L’art de voyager sans partir loin, c’est cinquante micro-voyages à expérimenter près de chez soi ; voire dans la rue d’à côté. Ok, je vous fais sortir de votre plaid, mais pour une belle raison, celle de découvrir ce que l’on a autour de soi.

Ce guide vivant et ludique réunit une liste d’idées afin de voyager autrement. Échanger les clés de sa maison avec des amis et vivre leur vie 24 heures ; ou se laisser porter par le hasard en jouant son itinéraire aux dés… Vos futurs voyages seront étonnants et plein de pep’s. 

Lonely Planet a tapé fort et nous partage une nouvelle manière de voyager, plus économique, écologique et ludique. Un livre à partager en famille, entre amis ou avec votre coloc !

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances