Aude : Les trésors de Cucugnan

Notre amie KikiMag est partie en ballade à la frontière Nord de notre département, elle nous livre sa dernière escapade à Cucugnan. Découvrez le blog consacré aux voyages et aux bons plans de KikimagTravel

« S’enfuir dans un village pour en faire le centre du monde… » Jules Renard
Coucou les Cucugnanais ! Nous voici aujourd’hui plongé dans l’Aude, plus précisément à Cucugnan. Une commune de 130 habitants qui se situe après Maury en Pyrénées-Orientales. Comme vous pouvez le constater, je n’ai pas fait de grandes infidélités à mon département, je suis seulement passé de l’autre côté des montagnes qui nous séparent. Vous avez peut-être déjà entendu parler de ce village car il est au cœur de la célèbre histoire du « Curé de Cucugnan » écrite par Alphonse Daudet. Un film a été réalisé ensuite par Marcel Pagnol. Voilà pour le côté histoire. Moi je vous parle dans cet article, de ces trésors et notamment des paysages magnifiques que l’on y trouve.

Le Cucu itinéraire
Voilà l’itinéraire depuis Perpignan. On va donc passer par Cucugnan puis aux gorges du Verdouble.

Cucugnan, le village
À Cucu, la vie est tranquille. Quand on s’y balade, c’est le calme plat. Flâner dans les ruelles fut assez rapide mais très agréable. On part surtout à la découverte du Moulin d’Omer. La star de Cucugnan. Dès notre arrivée, on le voit perché fièrement en haut du village, on a envie d’en savoir plus. Et c’est là qu’on apprend qu’il a été réhabilité et qu’il fonctionne depuis 2006. Vous ne rentrerez donc pas les mains vides. Un bon gros pain et des biscuits aux saveurs d’antan ça ne se refuse pas, oui la gourmandise n’est jamais très loin, elle me rattrape tout le temps. Tous les renseignements horaires et visites se trouvent sur le site Aude Tourisme. Pour se restaurer, il y a quatre restaurants. Tous ont l’air incroyablement bon. Notre choix s’est porté sur l’Auberge de Cucugnan car c’est le seul qui était encore ouvert début décembre. Tant mieux, le choix a été plus rapide. Quand je me retrouve dans ce genre de petit village, j’ai envie de manger dans tous les râteliers. À la période de Noël, la décoration des sapins se fait avec des bouchons de vin. J’ai adoré l’idée !

♦ Château de Quéribus
Le château de Quéribus est considéré comme un château cathare. Il est particulièrement magnifique car il est perché sur un piton rocheux et offre une vue de dingue. On peut dire qu’il délimite les Pyrénées-Orientales de l’Aude. Du haut de ses 728m d’altitude, vous observerez un panorama 360°. D’un côté, la chaîne des Pyrénées avec notre Canigou et les Fenouillèdes jusqu’à la méditerranée si le temps le veut bien. Et de l’autre, une jolie vue sur les Corbières de l’Aude. Pendant la visite, vous aurez même peut être la chance de croiser les chèvres qui partage ce moment avec nous ! Selfies au programme. Historiquement parlant, ce château fut à une époque une forteresse royale. Parfait, car on se sent incontestablement la reine du Sud là-haut. Sachez que la visite est payante mais ça reste raisonnable. Vous pouvez retrouver tous les renseignements directement sur le site. Nous sommes arrivés au château depuis le village en suivant le chemin de randonnée mais vous pouvez tout aussi bien vous garer au parking et vous le prendre plus cool.

♦ La randonnée du château de Quéribus – Temps: 3 heures. Dénivelé: 350m
En piste pour une boucle de 12 kilomètres. On démarre devant le théâtre Achille Mir dans le centre de Cucu. Dos au théâtre, il faut se diriger vers la rue qui descend sur votre gauche. Arrivé en bas, coupez tout droit et tournez à droite à la petite chapelle au milieu des vignes. Continuez en suivant le balisage et le panneau château de Quéribus. Je peux déjà préalablement vous dire que ça grimpe pas mal et que je m’attendais pas à avoir mal aux gambas pendant 3 jours 🙂 Mais le bonheur d’arriver en haut nous réconforte toujours. Notre corps nous remercie même si, il ne nous le montre pas. Tout le long du sentier, on observe une vue superbe sur Cucugnan. Arrivé dans les hauteurs, c’est le château et notre petit Canigou qui arrive en ligne de mire. Nous avons ensuite enchaîner avec la visite du château, le clou du spectacle. Le retour ne se fait pas par le même chemin. Il faut repartir en passant devant les chalets WC en direction du panneau « parapente ». Continuez ensuite toujours tout droit jusqu’à l’embranchement Cucugnan/Padern. Et on redescend direction de Cucugnan sur la gauche (tout est très bien indiqué). Vous pouvez retrouver toute la randonnée détaillée sur le site de Cucugnan.

Les gorges du Verdouble
Les Gorges du Verdouble, c’est la petite étape sympa à rajouter sur la liste. Elles se situent entre Cucugnan et Duilhac-sous-Peyrepertuse. Pour information, ce petit village possède aussi son château Cathare tout aussi beau. Mais ce n’est pas à l’ordre du jour. La route qui mène aux gorges n’est pas très bien indiquée. L’embranchement se situera sur votre gauche mais mieux vaut prévoir le petit GPS. Si vous voulez profiter du calme et de la sérénité qu’offre cet endroit je vous conseille fortement d’y aller hors saison. C’est assez touristique l’été et le parking est payant. Ceci dit en basse saison, c’est pas le maillot de bain qu’on enfile mais plutôt la bonne grosse écharpe. À chacun, son envie !

Une fois arrivé, il faut crapahuter un peu à droite à gauche et monter jusqu’à la cascade pour observer l’ampleur de ce sublime coin. En gros, on se retrouve au milieu de bassins naturels aux eaux translucides entourés de roches aux milles et unes courbes. Un vrai tableau où vous pourrez laisser votre âme de photographe travailler. J’adore ce coin et personnellement je ne me lasse pas d’y faire un petit tour quand je passe par là-bas. En mode Camping ou pique nique entre amis, c’est un chouette moment coupé du monde. Malheureusement au fil des années, il y a de moins en moins d’eau. Faut dire qu’il n’y a pas eu des grosses pluies depuis un bon moment. Espérons que ce site ne disparaisse pas !

Mots de la fin
Les aventures de kiki à Cucu s’arrêtent ici :). J’espère que ce petit programme vous a plu et qu’il vous donnera envie de vous balader dans ce coin. Je prends beaucoup de plaisir à visiter l’Aude en le faisant des petites escapades par ici et par là. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon article qui vous amène de Gruissan jusqu’à Peyriac de Mer. Comme quoi entre Méditerranée et terres Cathares, l’Aude ne cesse de nous gâter par ses beaux paysages. Retrouvez plus de photos sur l’article de KikiMag 

vel, dolor. accumsan neque. risus. vulputate, quis, ut amet, Donec