EXPO CIP PRESSE Photo © Eric Lefeuvre - Exposition Jacques Chirac

Éric Lefeuvre expose à Perpignan les photos inédites de ses 30 ans passés aux côtés de Jacques Chirac

LECTURE

Le Centre International de Photojournalisme a décidé de rendre hommage à l’ancien président de la République française, Jacques Chirac. Le public pourra découvrir celui que l’on surnommait 5 minutes douche comprise* à travers les photographies inédites d’Éric Lefeuvre. Une exposition intitulée Un président citoyen du monde du 25 novembre 2019 au 1 mars 2020.

♦ Éric Lefeuvre, photographe de Jacques Chirac pendant près de 30 ans 

Passionné de photographie dès l’adolescence, Éric Lefeuvre a accompagné pendant près de 30 ans Jacques Chirac. À la mairie de Paris d’abord, puis à l’Elysée, et même après la fin de sa carrière politique. Pourtant, il a réalisé le premier cliché de l’homme politique un peu par hasard. Le service de presse étant absent, il a été envoyé pour prendre quelques clichés du maire de Paris de l’époque. Nous étions en 1984. Le jeune photographe a ensuite été embauché au service photo de la capitale. Commence alors une aventure unique.

En tant que photographe officiel, il a suivi le Chef de l’État dans tous ses déplacements, des sommets internationaux jusqu’à l’intimité de son bureau. Il a parcouru des milliers de kilomètres à travers le monde. Mais aussi, et surtout, utilisé de nombreux rouleaux de pellicules Kodak Tri-X grâce à ses deux Leica M6.

Il définit Jacques Chirac comme « un personnage particulier, très proche des gens, très empathique. ». L’ancien président est d’ailleurs l’une des personnalités politiques préférées des Français. Éric Lefeuvre est à la fois photographe, auteur et journaliste. Il a notamment publié deux ouvrages consacrés à Jacques Chirac : Chirac intime en 2007 et Chirac, coulisses d’un Destin en 2017, en collaboration avec Laurence Masure, chef du service politique de Paris-Match. Mais, le photographe n’a jamais cherché à rentrer dans la vie privée du Président de la République. Il a toujours été dans l’ombre du 5e Président de la Ve République. 

♦ À bonne distance de la vie privée du Président de la République

Il l’affirme : « De toute façon, j’avais décidé de m’arrêter aux portes des appartements privés quand j’étais à la présidence de la République. Je ne voulais pas rentrer dans cette intimité-là. La chose politique m’intéressait avant tout, l’idée de pouvoir témoigner d’une activité de chef d’État. J’avais cette chance. »

Sur Twitter, la photographie qu’Emmanuel Macron a choisie pour rendre hommage à Jacques Chirac le jour de son décès, le 26 septembre dernier, avait été prise par Éric Lefeuvre. Ce portrait a une particularité. C’est la seule fois où Jacques Chirac avait accepté de prendre la pose devant l’objectif. Un cliché que le photographe apprécie beaucoup.

La dernière image prise par le photographe date de l’été 2014. Éric Lefeuvre souhaitait photographier les mains de Jacques Chirac tenant une statuette africaine qu’il conservait bien précieusement dans son bureau. Finalement, la photo n’était pas très réussie et Éric Lefeuvre lui avait alors proposé de réaliser un portrait de lui. Il avait accepté sans hésiter et avait même esquissé un sourire. 

Le photographe nous en apprend un peu plus sur l’ancien président : « Jacques Chirac n’aimait pas les photos dans lesquelles il apparaissait, mais il aimait la photographie, celle qui montrait l’autre, les autres, celle qui lui permettait d’assouvir sa curiosité et ses interrogations sur le monde. J’ai à ce titre toujours été frappé par le fait qu’il ne dispose d’aucune photo de lui dans son bureau à l’Élysée. »

♦ Jacques Chirac, “un président citoyen du monde”

Cette exposition intitulée Un président citoyen du monde permet de découvrir des scènes de vie et des portraits de ceux que Jacques Chirac rencontrait au cours de ses voyages. Lui qui était passionné par la découverte de l’Homme et des cultures. La preuve en est avec le musée du Quai Branly à Paris. Un projet qu’il avait porté en tant qu’admirateur des Arts Premiers. Selon lui, il n’y avait aucune hiérarchie entre les civilisations. Chacune ayant un regard différent sur le reste de l’humanité.

À ce propos, Éric Lefeuvre confie : « Partir à la rencontre des cultures et s’émerveiller de leurs richesses n’était pas pour Jacques Chirac une posture médiatique ou anecdotique. Mais le résultat d’un amour profond pour l’humanité dans toutes ses facettes. »

♦ Des photographies pour la plupart inédites de Jacques Chirac

Les 60 photographies présentées, en noir et blanc et en couleur, sont pour la plupart inédites. Elles ont été sélectionnées dans un seul but : s’approcher au plus près de la formidable quête humaniste que fut celle de Jacques Chirac. Car l’ancien Chef de l’État était un personnage hors du commun, à la fois secret et mystérieux, mais surtout attachant et profondément humain. Il n’aimait pas se faire prendre en photo, mais le faisait pour les gens qui venaient le voir. 

Pour Éric Lefeuvre, photographier Jacques Chirac au quotidien signifiait être constamment à l’affût. « Je l’ai photographié allant serrer la main du garagiste dont seule la tête dépassait de la fosse. Lors des déplacements en avion, il allait saluer le personnel sous l’aile, près des moteurs, des soutes. Bref, il fallait toujours avoir un boîtier prêt. Il n’y avait jamais de répit car il demandait toujours «une photo avec la dame», «une photo avec monsieur» qu’on envoyait ensuite. »

*Au fil des années, l’homme politique s’est vu affublé d’un surnom dans la presse : « cinq minutes douche comprise ». Une expression qui aurait été prononcée pour la première fois par la journaliste Michèle Cotta, qui faisait référence aux frasques de l’époux de Bernadette Chirac, qui ne manquait pas de stratagèmes pour aller rejoindre ses maîtresses en douce.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Vida en sombras Filmoteca de Catalunya
Article précédent

Institut Jean Vigo - Carte blanche à la Filmoteca de Catalunya début Novembre

Éoliennes dans les Aspres - Non au projet éolien de Passa
Article suivant

Eoliennes des Aspres - Le commissaire enquêteur dit NON au projet d'implantation à Passa

sem, pulvinar felis Nullam quis, justo Lorem venenatis diam elementum id,