Éric Zemmour répond à l’invitation de Louis Aliot en campagne pour les municipales de 2020

LECTURE

Il s’agit “d’un geste d’amitié” et non d’un soutien pour les élections de 2020, nous confiait le député du Rassemblement National Louis Aliot, arborant néanmoins un sourire de satisfaction d’avoir reçu l’historien et essayiste Éric Zemmour à Perpignan, dans ce qui pourrait ressembler à un meeting de campagne. Au programme, Histoire de France, “nostalgie de la grandeur de la France” sans oublier “les dangers de l’immigration”.

♦ De nos ancêtres les Gaulois à Emmanuel Macron

Hasard du calendrier, l’auteur du “Destin Français”* venait d’être définitivement condamné à 3.000€ d’amende pour provocation à la haine raciale. Des faits qui n’ont pas empêché l’assistance, essentiellement composée de seniors, de s’acquitter de 5 euros pour venir écouter religieusement l’écrivain décliner une leçon d’Histoire de France, des Gaulois à Emmanuel Macron.

Suite à l’annonce de la venue d’Éric Zemmour, un appel à la mobilisation avait été lancé sur les réseaux sociaux. Une opposition qui entendait dire « non à présence de condamnés pour provocation à la haine ».

♦ L’Histoire de France déstructurée

Éric Zemmour déplore que les historiens aient sciemment “déstructuré l’histoire”. Une Histoire de France “sans héros, sans victoire, les batailles napoléoniennes sont passées à la trappe des programmes scolaires”. Pourquoi s’interroge le polémiste ?

“Parce qu’on ne se bat pas contre les autres européens, c’est méchant. Il ne faut pas montrer nos victoires, ou que l’on a dominé l’Europe, parce que c’est mal. Il ne faudrait pas réveiller l’instinct de supériorité du Français !”.

Éric Zemmour de poursuivre : “Se greffe là-dessus l’histoire de l’immigration”. Avant de dénoncer une “situation explosive” liée au manque d’enseignements de l’Histoire de France aux enfants de l’immigration devenant, par là même, des “étrangers dans leur propre pays”. Rappelant que l’on n’enseignait pas non plus “aux Français leur propre Histoire”. Éric Zemmour de conclure : “On a deux peuples qui se sentent d’origines différentes, qui ont deux Histoires différentes, qui se sentent différents. Ils ne peuvent donc pas s’entendre. Ni vivre ensemble parce qu’ils ne partagent pas la volonté de continuer cette histoire ensemble (…) Deux peuples qui finiront par en découdre pour la possession d’un même territoire.”

♦ Louis Aliot s’improvise intervieweur d’Éric Zemmour

Après l’introduction historique de Monsieur Zemmour, Louis Aliot le questionne sur les enjeux de la France et de l’Europe. La mondialisation, mais surtout l’immigration. Éric Zemmour de revenir sur l’Histoire. Une époque où dit-il, la France était qualifiée de Chine de l’Europe, tellement elle était peuplée. « En 1900, nous étions 4 fois plus nombreux que les Africains**. En 2050, ils seront deux milliards, 4 fois plus que nous. On voit bien que les rôles sont inversés, les colonisateurs ce sont eux, et nous les colonisés ». Pour Éric Zemmour, ces propos ne sont nullement un jugement, mais seulement “un constat”, une “logique démographique démontrée par les chiffres”. 

Avant de conclure : “Soit on accepte cette logique, et on sera colonisés. Soit on se bat, et on lutte contre notre colonisation”.

Sur la scène avec Louis Aliot et Éric Zemmour, se trouvait Jean-Paul Garraud, ancien député français du groupe de la Droite Forte et néo-député européen RN. Tout comme Jérome Rivière également nouveau député à Bruxelles. Ce dernier a questionné sur la “nostalgie pour la France qui a été”. 

“Moi, j’ai la nostalgie du temps où la France dominait l’Europe, et je comprends les vrais nationalistes comme Poutine ou comme Trump. Je comprends très bien Poutine quand il dit que : Celui qui ne regrette pas l’Union Soviétique n’a pas de cœur. Moi, je dis celui qui ne regrette pas l’empire napoléonien n’est pas vraiment français. J’ai la nostalgie de la grandeur de mon pays”.  

*“Destin français” est paru en septembre 2018 aux éditions Albin Michel
**En 1900, la France comptait 38 millions d’habitants quand, en Afrique, on en dénombrait 100 millions

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Article précédent

Bilan de la saison 2019 des Dragons Catalans, Grizzlys Catalans en Élite, vos résultats sportifs - "Débriefe moi le week-end Sports"

Vins du Roussillon vendanges vigne
Article suivant

Retraite - Pouvoir d'achat ? Utilité sociale ? Portrait-robot de ces catalans retraités et toujours actifs

ultricies libero. eleifend in Sed elit. commodo tristique