Illustrations Coronavirus Covid-19 fabrication masques Père Pigne Perpignan France © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Le Préfet des Pyrénées-Orientales a déclaré que “la situation de Perpignan est particulièrement critique” selon les médecins et au regard du nombre de personnes infectées par le Covid-19. Désormais, la ville de Perpignan est qualifiée de cluster par le Docteur Hugues Aumaître ; chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital de Perpignan. Testé positif au Covid-19, le maire de Nice réclamait ce dimanche un protocole à la Chloroquine pour l’hôpital de Nice ; et a obtenu gain de cause pour cet antipaludéen. De nombreuses voix s’élèvent pour que le maire Perpignan fasse de même.

> À lire également du 25 mars : Peut-on vous prescrire de la Chloroquine demain ? Ce que dit la loi, et ce que vous risquez

♦ Discovery, l’essai clinique européen incluant la Chloroquine

Menée à Marseille sur 24 patients testés positifs au Covid-19, une étude du Professeur Raoult semble montrer une amélioration significative de l’état de santé. L’usage sous protocole de Chloroquine engendrait même une guérison des malades touchés par le Coronavirus. À l’origine, cette molécule est utilisée pour soigner et/ou prévenir le paludisme. Sur la base, entre autres, de cette étude, l’Europe a décidé de lancer des essais cliniques auprès de 3.200 malades hospitalisés ; dont 800 au moins en France.

Baptisé Discovery et coordonné par l’Inserm dans le cadre du consortium Reacting, l’essai clinique a débuté le 22 mars. Cinq hôpitaux français étaient initialement concernés parmi lesquels Paris – hôpital Bichat-AP-HP, Lille, Nantes, Strasbourg, Lyon. L’objectif affiché des équipes de l’Inserm est d’ouvrir cet essai à “d’autres centres pour arriver au moins à une vingtaine d’établissements participants“. 

L’institut précise que la stratégie d’ouverture de centre suivra la réalité épidémiologique de l’épidémie ; avec une priorisation à l’ouverture de l’essai dans des hôpitaux sous forte pression ». Dans cette optique, le Centre Hospitalier Universitaire de la ville de Nice a déclaré lundi 23 mars que ses équipes participaient d’ores et déjà à l’étude européenne. Ces essais portent sur quatre traitements expérimentaux, dont la Chloroquine, contre le Covid-19.

♦ Jean-Marc Pujol demande avis auprès du corps médical pour la Chloroquine

Fort de ces éléments, le maire s’est adressé à la population sur un ton grave ce lundi. Dans son allocution, il demande que l’hôpital de Perpignan et la communauté scientifique se prononcent sur la Chloroquine. “Est-ce que ce médicament est efficace dans la maladie ou pas ?”. Pour Jean-Marc Pujol, cet “élément permettrait de rassurer l’ensemble de la population, mais aussi les personnes malades”. Le maire enjoint les scientifiques de se “mettre d’accord pour essayer de répondre à cette préoccupation”.

Pour rappel, le nombre de personnes hospitalisées en raison d’un Covid-19 sévère a presque doublé en 24 heures à Perpignan.

♦ La Chloroquine réclamée sur les réseaux sociaux 

L’interpellation publique du maire de Perpignan par le député de la 2ème circonscription Louis Aliot a libéré la parole sur la toile. Au fil des des heures, de nombreux internautes se sont autoproclamés médecins, voire professeurs en virologie ou pharmacologues.

À tel point que durant l’intervention du Préfet en direct sur Facebook, de nombreux commentaires évoquaient la nécessité de distribuer ce médicament ; une molécule inconnue de la majorité des commentateurs jusqu’à sa récente médiatisation.

Mon dernier communiqué de presse à partager massivement.Louis Aliot demande au maire de Perpignan et à l’hôpital de…

Publiée par Louis Aliot sur Lundi 23 mars 2020

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances