Josiane Chevalier, l’Humain au cœur de la fonction de Préfet

Josiane Chevalier, Préfète des Pyrénées-Orientales (PO) de septembre 2014 à Mai 2016 aura passé seulement 20 mois dans notre département. Mme Chevalier a bien voulu répondre à quelques questions sur le rôle du Préfet, la situation locale, son expérience au sein de notre département et surtout le lien qu’elle a tissé avec notre territoire.

Le Préfet est le représentant local de l’État à l’échelon du département. Il est le dépositaire de l’autorité de l’État et détient des pouvoirs de police qui font de lui une « autorité de police administrative ». Mais au delà des fonctions régaliennes que cette fonction symbolise , Mme Chevalier a su imposer son style, sa méthode et défendre sa vision.

♦ Un rôle de facilitateur et d’accélérateur de démarches administratives

«Un jour de perdu dans une démarche administrative est un jour de perdu pour l’employeur»

Elle a conçu un annuaire thématique à destination des employeurs. A chaque thème est associé un mail et un numéro de téléphone, bien plus utile et concret que les « grands messes qui durent 3 heures »

Selon celle qui sera bientôt Préfète de l’Essonne, notre département a des atouts nombreux et des acteurs de qualité pour avancer.

  • « Une Université à taille humaine qui offre des tas de possibilités avec un président et une équipe très axée sur le développement économique, je pense à la fondation ou à l’incubateur d’entreprises ». Fabrice Lorente, président de l’université de Perpignan qui à l’annonce de son départ exprimait « une déception profonde » de voir partir « Une femme d’État, entière et non formatée, exigeante, énergique et empathique, une créatrice de synergies et de rencontres pour l’intérêt général ».
  • Après leur formation, il faut donner aux jeunes l’envie de rester et des éléments dynamiques comme le G16, ou les associations locales de chefs d’entreprises jouent un rôle d’accompagnateur pour les futurs entrepreneurs.
  • Une Agence de développement économique, avec à sa tête Laurent Gauze. « Tout le travail qui est en train d’être fait en ce moment ouvre de nouvelles perspectives et va finir par porter ses fruits ».

♦ Promouvoir les dispositifs gouvernementaux pour l’emploi local

« En agissant sur tous les fronts, je suis persuadée que ce département a les moyens pour s’en sortir, bien sur cela prendra un peu de temps, mais quand même on va y arriver ! »

Le Préfet est également en charge de faire bénéficier son territoire des mesures gouvernementales et surtout de les faire connaitre.
Depuis la mise en place, fin janvier 2016, du plan d’urgence et de la prime nouvelle embauche, Mme la Préfète rappelle que plus de 2.000 contrats ont été signés dans le département. Les emplois aidés ont contribué à la baisse du chômage des jeunes. « On travaille beaucoup avec le mission locale, qui est très investi dans un partenariat de grande confiance ». Les nombreuses visites aux chefs d’entreprise lui ont permis de mettre en avant des dispositifs méconnus tels que la Médiation du crédit ou lactivité partielle .

♦ Lutter contre la précarité et favoriser l’insertion

« La politique des petits pas »

Notre département est très touché par la précarité. Même si des moyens conséquents sont investis particulièrement dans la rénovation des quartiers, cela n’est pas suffisant selon Mme Chevalier. Elle préconise surtout de l’accompagnement à l’instar des chantiers d’insertion du quartier St Jacques. Le travail des associations « y est formidable » comme par exemple La Casa Musicale. Ce dispositif unique en France est un lieu ouvert de pratiques, de rencontres, et de créations artistiques en prise directe avec les réalités urbaines d’aujourd’hui qui se veut « un de ces espaces communs qui participe à reconstruire de l’espace public ». Les plus gros besoins sont ceux de l’accompagnement social des populations car « ici c’est quasiment du sur mesure ».

♦ Son attachement au territoire

« Les gens d’ici ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont d’habiter dans un tel département. C’est béni des Dieux ici ! »

Josiane Chevalier le voit à travers les yeux de sa famille et notamment de ses petits enfants qui adorent venir la voir. Les PO comptent 460.000 habitants et c’est un département qui « a une identité très forte » qu’elle a eu l’habitude de qualifier « de porte d’entrée de la Méditerranée ».

♦ L’humain au cœur de sa méthode de travail 

« Tant que vous n’avez pas rencontré les gens vous ne pouvez pas comprendre ce territoire »

Grâce à son parcours et notamment ses années passées à la direction de l’action sociale d’un conseil général, elle aura compris « l’importance du contact avec l’humain ». De ses échanges avec  les travailleurs sociaux, elle aura appris « ce qu’est une société, ce que c’est que le lien social. Le lien social … ça ne s’inaugure pas ! ». « Avec la grande région les gens attendent de l’État, mais pas que de l’État, qu’on incarne notre mission et pour moi on ne l’incarne pas quand on est dans son bureau. L’incarner c’est aller sur le terrain et comprendre le territoire. »

♦ Faire preuve d’autorité

« On est là pour incarner la neutralité et parfois il faut se fâcher pour faire valoir l’intérêt général »

Un préfet exerce sa mission avec sa personnalité. Mais pour faire bouger les choses rapidement, il a fallu « parfois faire preuve d’autorité » selon celle qui fut la première préfète des PO.

♦ Exigence, réactivité et culture du résultat

« Un maire, un chef d’entreprise a un problème, il m’envoie un mail et je lui répond dans la journée »

« Les acteurs que j’ai sollicité ont toujours répondu présents, à l’image de la mission locale qui venait présenter un dispositif à tout moment ou encore l’université avec lesquels j’ai noué des partenariats exceptionnels ». Mais insiste-t-elle c’est avant tout un travail d’équipe. « J’attendais beaucoup de mes équipes et elles ont vraiment œuvré dans le sens de l’intérêt général ». « Quand vous allez sur le terrain et qu’on vous parle d’un dossier, il ne faut pas lui répondre dans 8 jours… ».

Un passage sur notre territoire qui aura marqué par sa présence sur tous les terrains et laissé une empreinte sur le sol catalan.

a3be66118739ca9ae05a9c7a6075c944dd