fbpx
Aller au contenu

La Fondation du patrimoine fait un appel aux dons pour sauver l’église d’Olette

La Fondation du patrimoine fait un appel aux dons pour sauver l'église d'Olette.

Article mis à jour le 26 avril 2024 à 17:21

Ce vendredi 26 avril, la Fondation du Patrimoine dévoile les 100 premiers monuments religieux bénéficiaires de l’appel à collecte de la part de l’association. Pour les Pyrénées-Orientales, c’est l’église Saint-André d’Olette qui a été sélectionnée. Photo d’illustration du village d’Olette © JC Milhet / Hans Lucas

Un appel au don de 30 000 euros pour l’église d’Olette

L’église Saint-André, située dans cette commune de 376 âmes nichée au cœur des Pyrénées, fait partie des 13 sites d’Occitanie à bénéficier du soutien de la fondation du patrimoine. Datant du XIIe siècle, cet édifice médiéval a connu, entre le XVIe et le XIXe siècle, plusieurs agrandissements et rénovations.

Aujourd’hui, la voûte et les murs porteurs sont fragilisés par de nombreuses fissures. Des fuites dans la toiture en ardoises menacent également la structure de l’édifice religieux. Dès septembre 2024, les travaux seront lancés et devraient durer plusieurs années. L’objectif ? Restaurer les façades et une partie du clocher de l’édifice. Enfin, l’intérieur de l’église devra aussi faire l’objet d’une campagne de restauration. Au total, le coût des travaux s’élève à plus de 360 000 euros. Financé par des subventions publiques, de dons d’entreprises ou de mécènes, l’appel à dons vient boucler l’enveloppe globale des travaux. La campagne en cours à déjà permis de collecter 7 900 euros des 30 000 euros nécessaires.

La défense du patrimoine religieux français 

En septembre 2023, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, le Président de la République avait annoncé cette collecte nationale. Objectif ? Aider les communes de moins de 10 000 habitants à préserver leurs édifices religieux. Comme à l’échelle nationale, près de 60% des monuments sélectionnés dans la délégation de l’est de l’Occitanie ne sont pas classés parmi les monuments historiques et ne bénéficient que peu des dispositifs d’aide.

La fondation précise que 15 millions d’euros sont nécessaires pour sauver les 100 premiers édifices religieux bénéficiaires de la collecte 2024. Pour les cinq églises de l’ex Languedoc-Roussillon, l’enveloppe s’élève à près de 2 millions d’euros. Dans l’Aude, l’Église Notre-Dame de la Lauze est l’une de ces églises qui restent fermées au public. En cause, les infiltrations, ou les fissures qui menacent sa structure.

Depuis sa création, la Fondation du Patrimoine « s’engage activement dans la préservation du riche héritage historique ». Créée par la loi du 2 juillet 1996, la Fondation du Patrimoine a pour mission de « sauvegarder et valoriser le patrimoine de proximité en France ». Cela se fait grâce aux dons et avec l’aide des acteurs privés et publics. La fondation a déjà porté plusieurs projets en pays catalan. Parmi eux, l’aqueduc d’Ansignan et la maternité d’Elne, sélectionnés en 2023 dans le cadre de la mission Bern.

Article coécrit avec Lou Jourdren.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances