Le congrès du Front National de Marine Le Pen définit les nouvelles lignes du Rassemblement National

Plus de 2 000 adhérents étaient présents pour ce congrès dit de “refondation” du parti fondé par Jean Marie Le Pen en 1972. À Lille, Xavier Baudry, élu Front National de Perpignan et conseiller régional d’Occitanie-Pyrénées Méditerranée faisait également partie de la délégation département menée par le député Louis Aliot.

Colonne vertébrale du FN/RN en 80 questions
Selon Xavier Baudry, toutes les questions ont été abordées, “sans aucun tabou”, pour clarifier le discours politique du parti à l’extreme droit de l’échiquier politique français. Pour l’élu d’opposition municipale perpignanaise, il s’agit d’une premiere depuis 20 ans qu’il est adhérent du Front. Il s’agit de la suite donnée à “une demande forte de la part des adhérents”, la conséquence directe suite aux échecs des derniers élections.

Après la présidentielle, Marine Le Pen reconduite sans suspense à la tête du FN a décidé de faire le tour des fédérations de France. Une sorte de “débriefing” de la campagne présidentielle selon Xavier Baudry. Car, concède-t-il, il y a eu un réel “déficit pédagogique au niveau des électeurs”. 80 questions pour répondre au “grand cahier de doléances” issu du tour de France de Marine Le Pen. “Une façon aussi de tourner la page des élections, tout en constatant la forte progression en termes de voix”. Mais concède Xavier Baudry, “ce n’est pas suffisant”.

  • Le dépouillement des plus de 20 000 retours des 50 000 questionnaires envoyés, fait ressortir un plébiscite quand il s’agit de la politique du front en matière d’Immigration et de Laïcité. À plus de 80% contre les repas de substitution, ils sont 98,30% à vouloir “limiter drastiquement l’immigration en la ramenant à un niveau incompressible”.
  • Les avis sont moins tranchés en matière d’Emploi et de Social, 47,11% des adhérents sont pour le maintien des 35h, quand ils sont 39,41% à être contre. Contrairement aux 35h qui divisent, ils sont 74,94% à s’opposer à la nouvelle loi travail d’Emmanuel Macron. 70,71% d’entre eux se déclarent en faveur “d’une diminution du nombre de fonctionnaires territoriaux”.
  • En termes de Famille et Société les avis divergent également. Au niveau de l’euthanasie (35,74% des votants encouragent le FN à lutter contre, ils sont 51,61 % à demander à Marine Le Pen d’abandonner ce combat). Idem pour l’union civile entre personnes du même sexe, “59,85% des adhérents sont favorables, 40,15% sont défavorables”. Ils sont toutefois quasi unanimes (98,34%) quant il s’agit de “Priorité nationale pour les allocations familiales”. Ils sont également 69,74 % à vouloir “remplacer le peine de mort par la peine de prison à perpétuité réelle”.

Nicolas Lebourg, historien et spécialiste des extrêmes droites européennes nous déclarait à la sortie de son livre Lettres aux français qui croient que cinq ans d’extrême droite remettraient la France debout” aux éditions Les échappés : « C’est toujours le même deal, entre la partie sociale, la défense des petites gens, la contestation populiste, qui est faite dans l’opposition et la partie anti-immigration. Au moment où ils arrivent aux affaires, ils se moulent complètement dans les politiques d’austérité budgétaire et euro-libérales. Ils positionnent tout sur la lutte contre l’immigration, pour les politiques de fierté nationale, et c’est logique : c’est la première motivation des électeurs, le reste c’est secondaire et tous les partis avec lesquels s’allie Marine Le Pen ont tous fait ça. Ils oublient leur politique sociale et se replient sur les politiques identitaires, ce sont des partis d’extrême droite ! »

Changement de nom pour changement d’image
Alors qu’ils n’ont été que 52% à voter pour le principe du changement d’identité, Xavier Baudry confiait que le “discours de Marine avait convaincu les plus sceptiques”. Il reste persuadé que le nouveau vote, qui doit intervenir pour entériner Le Rassemblement National, “sera largement favorable”. 

“Changez de nom quel qu’il soit, et ce sera plus facile pour nous de voter pour vous et même de vous rejoindre”, c’est le discours de certains de ses électeurs aux législatives que relaie Louis Aliot. Quant à Marine Le Pen, il s’agit bien “Plus qu’un projet, un cri de ralliement, un appel à nous rejoindre”. Xavier Baudry confirme, le Front National a aujourd’hui la volonté “de passer d’un parti contestataire et minoritaire à un parti majoritaire et de gouvernement”. 

Louis Aliot, toujours dans le bureau exécutif du parti de Marine Le Pen a également été élu numéro 1 du tout nouvel Conseil National, organe consultatif qui fait dire à Xavier Baudry qu’il y a désormais une plus grande “collégialité” au Front, une nouvelle forme de “démocratie participative”.

Embroglio autour de la marque “Rassemblement National”
Dès le lendemain du congrès, le journal l’Opinion relayait la parole d’Igor Kurek, qui déclarait être le propriétaire de la marque RN. “Un mythomane, que je connais depuis longtemps et qui traîne dans l’extrême droite, il est un adhérent lamda” de l’association Rassemblement Bleu Marine selon Louis Aliot. “Il habite à Béziers, et c’est d’ailleurs un ami de Jean Marie Le Pen”. Le député de la 2ème circonscription déclarait au micro de RMC “Vous pensez bien que si on a utilisé ce nom c’est qu’en amont on s’est assuré avec des avocats d’un certain nombre de choses. Il n’y a que la crédulité de la journaliste de l’Opinion pour avoir recueilli le témoignage de ce mythomane et en faire tout une histoire. C’est notre avocat qui a cela en main”.

Objectif gagner les européenes
L’objectif pour le parti à la flamme tricolore, gagner les élections européennes. “Si les partis nationaux remportaient les élections européennes en 2019, on casserait la baraque” lançait Xavier Baudry évoquant la possibilité que les partis nationaux de tous les pays européens pourraient s’unir pour changer la politique européenne actuelle. Il s’agirait de la “grande coalition des nationaux” contre “les mondialistes” qui sont actuellement au pouvoir.

Steve Banon pour “redonner l’espoir”
La venue de l’une des chevilles ouvrières de la victoire, contre toute attente, de Donald Trump à la tête des Etats Unis, a été pour Xavier Baudry “un véritable message d’espoir en l’avenir” pour les congressistes.

Le directeur exécutif de la campagne de Donald Trump, est un militant conservateur américain, proche de l’extrême droite, il a été le president du site d’information Breitbart News, à la ligne éditoriale résolument assumée à droite. Le site s’est également illustré par des attaques sans réelles sources à l’encontre du couple Clinton, dont Hilary était donné gagnante par ce que Steve Banon caractérise “d’Establishement”.

C’est contre cet “Establishment” que Steve Banon déclare avoir vaincu en propulsant Donald Trump à la tête des USA. Un “Establishment” où Steve Banon inclut, les journalistes, les médias, les politiques conservateurs, les banques et les milieux d’affaires. Celui qui a été limogé par la maison banche depuis 2017, enjoint les adhérents du front national à garder espoir malgré les attaques de “racisme, de xénophobie” auxquelles lui-meme à dû faire face. “Laissez-les vous appeler racistes, xénophobes, islamophobes… Portez-le comme un badge d’honneur parce que chaque jour qui passe nous devenons plus forts, et eux s’affaiblissent”. 

massa libero sit ut justo leo. sed neque. consectetur fringilla dapibus mi,