fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Éco - Société » De la fac à l’international, les Perpignanais « Humainement Concernés »

De la fac à l’international, les Perpignanais « Humainement Concernés »

Financement du forage d'un puit dans un village au Togo par l'ONG "Humainement Concernés" en septembre 2022. Tous droits réservés à "Humainement Concernés".

Article mis à jour le 13 janvier 2023 à 07:05

Depuis le début de ce mois de janvier, l’ONG perpignanaise « Humainement Concernés » distribue des repas chauds à tous ceux dans le besoin. Chaque jour, hormis le dimanche, ses bénévoles donnent soupes et repas cuisinés de 18h30 à 19h15, tout prêt du campus de l’UPVD, côté Porte d’Espagne – plus précisément sur le chemin de terre à côté du supermarché Aldi. Le fondateur de l’ONG, créée en 2017, nous explique davantage la démarche de « Humainement Concernés ».

Le directeur* et coordinateur de « Humainement Concernés » tient à rappeler que «tous ceux qui sont dans le besoin sont concernés».

«Peu importe le profil. Nous avons 200 repas cuisinés et chauds à chaque fois pour ceux qui sont présents entre 18h30 et 19h15. Malheureusement, nous ne pouvons pas faire de liste. Mais on essaie de donner un coup de pouce à tous ceux qu’on peut.» Et de rappeler que la pauvreté n’a pas de profil type : «Nous voyons toute sorte de gens : des étudiants, des sans-abris, des mères ou des pères de famille, des travailleurs. L’hiver, beaucoup de personnes se retrouvent seules et isolées.

Il y a vraiment une forte demande. Avant même notre arrivée sur le site, des gens attendent déjà sur place. Nous donnons par personne, une soupe et une large portion de plat, comme du riz avec du poulet, ou des haricots, parfois du couscous, etc. Je pense que cette cuisine chaude et de maison, cette cuisine de maman, fait un plus grand bien ; surtout à ceux ne pouvant pas cuisiner, voir ne pouvant pas s’acheter ces produits.»


C’est la quatrième année consécutive que l’ONG fait cette campagne. Pendant le Covid, des colis étaient livrés aux personnes déclarées isolées et sans ressource. «Nous renouvelons cette distribution, chaque année, en fonction des besoins. Parfois, nous la faisons en fin d’année universitaire, notamment pour les étudiants en période d’examens».

D’après lui, toute l’action est financée par les mécènes de « Humainement Concernés ». «Ce sont les bénévoles de l’association qui cuisinent et préparent tout. Il y a des parents de famille, des chefs d’entreprise, des étudiants qui viennent aider. Sur Perpignan, nous sommes une cinquantaine de bénévoles; et plus une trentaine dans le monde

Car les principales actions humanitaires de l’ONG sont à l’étranger ; dans les pays du Sud, principalement, et l’aide et les bienfaiteurs s’exportent depuis Perpignan.

« Humainement Concernés » a été créée en 2017 par ce jeune perpignanais d’adoption. «Je l’ai créée de retour d’un grand voyage au Sénégal. Nous menons des projets humanitaires centrés contre la malnutrition et en favorisant l’accès à l’eau, à l’éducation, aux soins et à l’hygiène. Dans cet objectif, nous menons des actions au long terme au Maroc, au Sénégal, au Togo, en Mauritanie et en Indonésie. Nous finançons des forages de puits.

On rénove des salles de classe ; parfois nous les construisons même, avant de distribuer du matériel de classe. Et on fait beaucoup de distributions de colis alimentaires. Nous sommes aussi venus en aide face à l’urgence du tsunami de 2018 en Indonésie ; et l’explosion géante à Beyrouth en 2020. Nous avons parfois nos bénévoles sur place mais nous collaborons beaucoup avec des structures locales.»

Il poursuit : «On mène des ateliers de sensibilisation sur la cause humanitaire avec des enfants de l’ALAE de Perpignan. Beaucoup d’enfants de leur âge manquent des moyens les plus basiques comme l’eau ou les soins

Financement du forage d'un puit dans un village au Togo par l'ONG "Humainement Concernés" en septembre 2022. Tous droits réservés à "Humainement Concernés".
Financement du forage d’un puit dans un village au Togo par l’ONG « Humainement Concernés » en septembre 2022. Tous droits réservés à « Humainement Concernés ».

Avant la création de l’ONG en 2017, son équipe faisait des maraudes dans Perpignan. «On a fait un grave constat : il y a un gros problème de drogue dans la ville. Le meilleur moyen d’aider ces gens concernés, c’est de les accompagner sur du long terme sur les démarches administratives et de désintoxication. On s’est davantage tourné vers l’international, où il n’y a pas tous les moyens déjà à disposition en France.

Je me suis rappelé qu’à Perpignan, il n’y a pas d’associations qui se mobilisent en direction de l’étranger. Les jeunes de la ville qui veulent se mobiliser en ce sens ne trouvaient pas de structures locales. On l’a créée.»
Il conclut : «C’est une association de Loi 1901 ouverte à tout le monde et à destination de tout le monde. Sans aucune distinction.»

*Le fondateur souhaitant garder son anonymat.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances

Idhir Baha