fbpx

Pierre Viard nouveau président du tribunal de grande instance de Perpignan

C’est lors de la rentrée solennelle qui ouvre l’année judiciaire 2019 que Pierre Viard a officiellement pris ses fonctions à la tête du tribunal de Perpignan. Pierre Viard succède à Chantal Ferreira, première présidente du tribunal en place depuis 2016. Pierre Viard était jusque-là président du tribunal de grande instance d’Annecy.

Le magistrat de la promotion 1989 a débuté sa carrière à Bourges. Pour être ensuite nommé à Albertville puis Gap en 2002 où il aura entre autres à juger le procès de la catastrophe du Pic de Bure. Un drame qui avait fait 21 victimes dans la chute d’un téléphérique. En 2006, il est nommé conseiller près de la cour d’appel de Chambéry, avant de devenir président du tribunal de grande instance de Vienne puis d’Annecy. Dans son réquisitoire, le procureur de la République, Jean-Jacques Fagny, a rappelé l’excellence de son parcours. Notamment sa participation au premier master de droit de la montagne dispensé par les universités Grenoble-Alpes et Savoie Mont Blanc.

♦ Des moyens insuffisants pour le 25 ème tribunal de France par son activité 

Arrivé depuis seulement quelques jours seulement dans la juridiction, il ne dévoilera pas de feuille de route précise. Toutefois, il évoque une juridiction de Perpignan “pas des mieux armées matériellement” pour offrir “un véritable accueil, une information pertinente et des délais raisonnables” aux justiciables.

Anticipant sur le manque de moyens structurels de la juridiction catalane, le magistrat parle “d’une pincée de système D [qui] peuvent nous permettre de rendre un service de qualité acceptable”. Insistant sur la vigilance qu’il portera à “la question des effectifs suffisants pour faire fonctionner les juridictions de l’arrondissement”.
Outre les moyens humains, le juge a déjà constaté une situation “totalement insatisfaisante” quant aux bâtiments alloués à la justice.

♦ Réaffirmation de l’indépendance de la justice

Pierre Viard a tenu a réaffirmer l’indépendance de la justice face à des propos “invoquant les injonctions reçues par les juges de la part du pouvoir politique”. Des propos qui selon le magistrat “participent à entretenir une ambiance délétère sur fond de désinformation”.
Faisant un parallèle quant à l’indépendance des journalistes, il a rappelé le rôle de la justice. “Nous devons assurer sans parti-pris la liberté d’expression, la liberté d’aller et venir. Mais nous devons également garantir la préservation des principes de notre démocratie et sanctionner les violences quelles qu’elles soient”.
Insistant sur la nécessité, en démocratie, du respect : “le respect de l’autre, le respect de l’opinion contraire et le respect des différences sous peine de dériver vers un régime liberticide”.  

♦ Un président réformateur favorable à une “évolution d’ampleur”

Sur fond de polémique, la réforme de la justice ne fait pas l’unanimité, notamment la fusion entre les tribunaux d’instance et les tribunaux de grande instance, mais aussi la dématérialisation des procédures. À ce sujet, le nouveau président déclare clairement : “nous ne pouvons pas nous permettre de rester encore sur des cadres issus du XIX ème siècle”.

“Les procédures doivent se simplifier lorsque c’est possible. Le numérique doit prendre sa place pour nous y aider et nous devons, nous professionnels, ne pas rester en marge de cette modernité”.

♦ Arrondissement judiciaire de Perpignan 

  • L’arrondissement compte 1 tribunal de grande instance, 1 tribunal d’instance, 1 tribunal de commerce, 1 conseil des Prud’hommes, 1 maison d’accès au droit, 1 relais d’accès au droit, 1 tribunal des affaires de sécurité sociale et 1 maison de justice et du droit
  • Environ 8000 habitants, sur les plus de 466 000 que compte le département, ont eu un temps d’accès au tribunal en 2018
  • 44 magistrats professionnels, 3 magistrats à titre temporaire
  • 24 juges consulaires
  • 103 conseillers des Prud’hommes
  • 116 fonctionnaires
  • 21 conciliateurs de justice
  • 2 greffiers de commerce
  • 318 avocats inscrits au barreau
amet, vel, venenatis, non id adipiscing mattis ut odio