fbpx
Aller au contenu

Patrimoine des Pyrénées-Orientales : des dons pour préserver l’héritage catalan

Cortal Delcasso à Sansa - Fondation du patrimoine

Article mis à jour le 27 décembre 2023 à 11:41

La Fondation du Patrimoine s’engage activement dans la préservation du riche héritage historique des Pyrénées-Orientales. Grâce aux collectes de dons et aux différents acteurs, des initiatives locales sont soutenues. Comment la Fondation du patrimoine, remise sur le devant de la scène par l’animateur télé Stéphane Bern, sauvegarde l’héritage catalan ? Photo ci-dessus © Cortal Delcasso – Fondation du patrimoine

Créée par la loi du 2 juillet 1996, la Fondation du Patrimoine a pour mission «de sauvegarder et valoriser le patrimoine de proximité en France.» Grâce aux dons et avec l’aide des acteurs privés et publics, des projets sont menés en fonction de leur intérêt patrimonial. Avec « beaucoup de demandes pour malheureusement peu d’élus », Joël Filhol, délégué départemental des Pyrénées-Orientales pour la Fondation du patrimoine a répondu à nos questions.

Pyrénées-Orientales, quel patrimoine protéger en 2024 ?

La dernière initiative de la Fondation du Patrimoine vise à sauver le Cortal Delcasso, au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes. Datant de 1850, cet édifice pastoral sur la commune de Sansa, nécessite une seconde tranche de travaux pour consolider ses murs. Les techniques respectueuses de l’environnement et les talents des tailleurs de pierre sont mobilisés. La Fondation lance un appel aux dons pour soutenir cette initiative, pour un montant des travaux estimés à 7 890 € HT.

Pour la commune du Conflent, il s’agit de préserver l’histoire du pastoralisme. «Cette construction qui date de 1850 environ a été utilisée comme bâtiment d’élevage par la famille Delcasso durant de nombreuses années. La commune comptait à l’époque 5 bergers qui gardaient 3 500 brebis. Il correspond ainsi à une longue histoire de commune d’élevage ovin, caprin et bovin.»

Des collaborations multiples pour les projets à venir en pays catalan

Dans les Pyrénées-Orientales, le Conseil départemental, l’Unité départementale de l’architecture et du patrimoine (Udap 66) et les architectes du patrimoine restent les acteurs majeurs. Associés à la Fondation du Patrimoine et aux intervenants privés, ils participent à la préservation de l’histoire locale. Cette synergie permet d’évaluer l’intérêt patrimonial de chaque projet.

« Au sein de cette association nous ne sommes pas forcément des experts de l’architecture, mais grâce au soutien d’autres acteurs, nous pouvons faire en sorte de voir naître les projets » affirme Joël Filhol. Le processus de travail avec les collectivités locales, comprend des réunions préparatoires, des études de faisabilité, et la mise en place de conventions de financement.

2023 : une année remplie de projets catalans

C’est une année chargée, pour l’association qui a déjà mobilisé 150 000 € de dons, répartis entre particuliers et entreprises. Les profils de donateur restent très diversifiés, les dons étant défiscalisés. Ainsi, restauration et conservation du patrimoine sont la priorité. Plusieurs projets sont portés par la Fondation du Patrimoine.

Le château d’en Bardou, ou maternité suisse d’Elne – © Mairie d’Elne

Parmi eux, l’aqueduc d’Ansignan et la maternité d’Elne ont été sélectionnés dans le cadre de la mission Bern, le loto du patrimoine en partenariat avec la Française des jeux. Ce ne sont pas moins de 300 000 € qui ont été récoltés pour chacun de ces projets. La maternité a bénéficié de dons supplémentaires d’AXA à hauteur de 100 000 €. D’autres dossiers emblématiques figurent dans la liste des appels aux dons comme la forteresse de la Salvaterra à Opoul-Périllos ou encore le fort Dugommier à Collioure. En 2023, l’enveloppe des dons s’élève à 840 000 €.

Sans oublier le patrimoine religieux, églises et chapelles, bénéficient également de ces aides publiques et privées. Avec des dons cumulant 64 000 €, des sites tels que la chapelle Saint Martin à Corsavy, le Château de Nyer, ou l’église Saint Michel aux Angles voient leurs projets de préservation appuyés. Le Conseil départemental joue alors un rôle crucial, en accordant une subvention équivalente pour chaque euro donné par la Fondation.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances

Alix Wilkie