fbpx
Aller au contenu

Revue de presse du 2 juin : Ils ont parlé de Perpignan et des Pyrénées-Orientales

Pyrénées-Orientales, Béchu dévoile son « plan eau » contre la sécheresse

Article mis à jour le 8 juin 2024 à 18:33

Au programme de la revue de presse du 2 juin 2024 ? La « réut » une des réponses à la sécheresse, la Culture et le RN, le train des primeurs, la prison de Perpignan. Mais aussi, le fiasco du Greenland festival, les vins de la Côte Vermeille et la Rumba catalane.

Vous l’avez manqué ? Lire ou relire la revue de presse du 26 mai.

La « réut », une des réponses à la sécheresse 

France Info / Sécheresse : une commune des Pyrénées-Orientales réutilise les eaux usées dans les espaces verts et bientôt dans l’agriculture

Pour faire face au manque d’eau lié à la sécheresse, une partie de ses eaux usées de Canet-en-Roussillon est utilisée pour arroser les espaces verts et servira bientôt pour la viticulture et l’agriculture. Les Pyrénées-Orientales sont frappées par la sécheresse depuis deux ans. La réutilisation des eaux usées, est l’un des axes majeurs du « plan de résilience », annoncé le 22 mai par le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu. Il veut amplifier les initiatives déjà en place comme par exemple la réutilisation des eaux usées pour arroser les espaces verts à Canet-en-Roussillon.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Culture et RN, les relations se normalisent 

Alternatives eco / La culture, outil de banalisation du Rassemblement national

Dans les villes gérées par l’extrême droite, les maires ne s’attaquent pas frontalement aux acteurs culturels mais distillent peu à peu leur ligne idéologique. Le contraste est frappant. Lorsque l’extrême droite remporte en 1995 plusieurs villes du sud de la France (Toulon, Orange, Marignane), le monde de la culture est l’une des premières cibles. À Toulon, le maire Jean-Marie Le Chevallier se retrouve alors en conflit ouvert avec le directeur du Théâtre de Châteauvallon, Gérard Paquet. Son homologue d’Orange, Jacques Bompard, supprime de son côté les subventions au festival d’art lyrique des Chorégies. Près de trente ans plus tard, l’ambiance a changé : Louis Aliot, le maire de Perpignan, la plus grande ville française aux mains du Rassemblement National (RN), présente chaque année ses vœux qui répondent largement présents.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

De nouvelles menaces sur le train des primeurs 

Le Monde / Train des primeurs : un « gâchis irresponsable » du gouvernement, selon la gauche francilienne

Le service de fret ferroviaire Perpignan-Rungis fait à nouveau l’objet d’un appel à manifestation d’intérêt du gouvernement pour trouver un repreneur. La gauche francilienne, elle, ne croit plus à un sauvetage de l’emblématique ligne. En plein centre de Rungis (Val-de-Marne), les camions s’agitent autour du train des primeurs, encore en cours de déchargement. Les quatorze wagons frigorifiques recouverts de poussière, de graffitis et de rouille arborent le logo à moitié effacé de Fret SNCF, la société publique historique de transport de marchandises en France. C’est ici qu’ont choisi de se réunir pour une conférence de presse, vendredi 31 mai au matin, une dizaine de membres de la CGT Cheminots et trois élus du Parti communiste français (PCF) : le sénateur Pascal Savoldelli, la conseillère régionale d’Ile-de-France Céline Malaisé et la conseillère départementale du Val-de-Marne, Fatiha Aggoune.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Reporterre / Marché de Rungis : vers la disparition définitive du « train des primeurs »

Le « train des primeurs », entre Perpignan et Rungis, va s’arrêter en juin. Pour toujours ? Ce tronçon fait partie des 23 lignes que Fret SNCF, en plein démantèlement, doit abandonner à la concurrence. Est-ce la fin du voyage pour le train de marchandises Perpignan – Rungis ? Selon des documents dévoilés le 31 mai lors d’une conférence de presse organisée par Céline Malaisé, conseillère régionale d’Île-de-France, et Pascal Savoldelli, sénateur du Val-de-Marne, les wagons qui transportent des fruits et légumes jusqu’à la capitale pourraient définitivement rester à quai. « Nous n’avons aujourd’hui aucune garantie sur sa reprise », s’inquiète Céline Malaisé. Ces deux élus communistes craignent qu’il disparaisse après le mois de juin.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Surpopulation carcérale, le centre pénitentiaire de Perpignan toujours sur le podium

France Tv / L’Observatoire international des prisons appelle le gouvernement « à publier les vrais chiffres » de la surpopulation carcérale

« Le ministère de la Justice publie consciemment des taux d’occupation largement sous-estimés », estime l’Observatoire international des prisons jeudi. L’Observatoire international des prisons appelle le gouvernement « à publier les vrais chiffres » de la surpopulation carcérale dans un communiqué diffusé jeudi 30 mai, alors que les prisons françaises n’ont jamais autant accueilli autant de détenus. Selon les derniers chiffres publiés en avril par le ministère de la Justice, 77 450 détenus sont incarcérés, un niveau sans précédent en France. (…) L’Observatoire international des prisons cite l’exemple de la prison de Perpignan dans laquelle « le taux d’occupation bondit de 201 à 259% dès lors que sont exclues les données relatives aux femmes, aux enfants et à la semi-liberté ».

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Le fiasco du Greenland festival de Palau-del-Vidre

La Voix du Nord / Ninho, Zaho de Sagazan… Le Greenland Festival annulé, plusieurs stars avaient retiré leur participation

C’est la douche froide pour les 15 000 personnes qui étaient attendues au Greenland Festival, dans les Pyrénées-Orientales. Il a été annulé subitement, suite à la désaffection de plusieurs artistes. Le Greenland Festival promettait trois jours de concerts ce week-end, dans les Pyrénées-Orientales. Les spectateurs risquent d’être déçus. Il a été purement et simplement annulé, après que presque toutes les têtes d’affiche ont retiré leur participation ces derniers jours : le rappeur Ninho, le groupe de pop-rock Superbus, la chanteuse Zaho de Sagazan, les DJ de Trinix… Quinze mille personnes étaient attendues dans un événement qui se voulait écoresponsable.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Les vins des la Côte Vermeille, l’enjeu du climat

Le Figaro / Des vins plus frais et plus ambitieux : comment Collioure et Banyuls se réinventent face au dérèglement climatique

En plein cœur de la côte Vermeille, là où le massif pyrénéen flirte avec la Méditerranée, un vent de renouveau souffle sur le très singulier vignoble de Collioure-Banyuls. Ici, sur ce terroir d’exception où le grenache s’est fait roi, l’ensemble des vignerons du cru ont mis sur pied, en début d’année, un plan de relance pour dessiner l’avenir de l’appellation afin de lui donner un nouvel élan.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

La rumba catalane et le Perpignanais Tato Garcia, à la Une de Libération

Libération /Rumba catalane, la six-cordes sensible

La culture gitane sera à l’honneur au Festival de l’imaginaire, dimanche à Montreuil, avec le Perpignanais Tato Garcia, l’un des ambassadeurs de la rumba catalane. Né à Barcelone dans les années 50, ce dérivé du flamenco provient d’une fusion entre la rumba gitane et la musique cubaine.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances