fbpx
Aller au contenu
Le proprietaire d une habitation atteinte par le violent incendie de vegetation. Une partie de sa maison et la totalite de son jardin ont ete brulees. Cerbere, Pyrenees-Orientales, Occitanie. Le 16 avril 2023.

Revue de presse du 23 avril l Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

Article mis à jour le 23 avril 2023 à 09:34

Quel programme pour la revue de presse dominicale ? Incendie, sécheresse, mais aussi rugby, politique et résistance. Credit photo, Idhir Baha via Hans Lucas.

Vous l’avez manquée ? Relire la précédente revue de presse.

Cerbère, premier gros incendie de la saison des feux qui débute désormais en avril

⊕ France Info / Pyrénées-Orientales : la surface brûlée par l’incendie est la plus importante jamais enregistrée dans la région au printemps

Le programme Prométhée recense les incendies survenus depuis 1973 dans la zone méditerranéenne. D’après ses données, l’incendie de Cerbère est le plus étendu jamais enregistré pour les mois de mars, avril et mai. Près de 1 000 hectares partis en fumée. Un violent incendie s’est déclaré, dimanche 16 avril au matin, entre les deux communes de Cerbère et de Banyuls-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales. Attisé par une forte tramontane, il a mobilisé jusqu’à 540 pompiers et a été « maîtrisé » et « fixé », lundi. Il s’agit, à ce jour, du plus important incendie en France depuis le début de l’année 2023. Il s’est déclenché dans un département particulièrement touché par l’absence de pluies et la sécheresse des sols, liées au réchauffement climatique.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ Le Figaro / Incendies : la saison des feux démarre-t-elle vraiment de manière «extrêmement précoce»

LA VÉRIFICATION – C’est ce qu’a affirmé le ministre de l’Intérieur lundi 17 avril en déplacement Banyuls-sur-Mer dans les Pyrénées-Orientales, non loin de la zone où un incendie a détruit 930 hectares. C’est le «plus grand feu de l’année 2023»,selon le ministre de l’Intérieur. Désormais fixé, l’incendie qui a touché les Pyrénées-Orientales dimanche 16 avril et lundi 17 avril a brûlé 930 hectares de forêts, auxquelles il faut ajouter une centaine d’hectares de l’autre côté de la frontière espagnole.

En cause notamment, une très forte sécheresse et d’importantes rafales de vent. En déplacement dans la commune de Banyuls-sur-Mer lundi (Pyrénées-Orientales) – située à proximité du lieu de l’incendie -, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a regretté un incendie qui intervient «à une date extrêmement précoce». « Aujourd’hui, c’est un feu de 1000hectares que nous déplorons et nous ne sommes que mi-avril» ,a-t-il appuyé. Mais de tels incendies à ce moment-là de l’année sont-ils si exceptionnels ?

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ L’Express / Feux de forêts : la France est-elle prête pour un nouvel été à haut risque

Après une année 2022 record sur le front des incendies, le gouvernement a annoncé un vaste plan de renfort du dispositif de lutte contre les feux. Salutaire, il pourrait toutefois ne pas répondre à toutes les problématiques, estiment les syndicats. 1 000 hectares de végétations qui partent en fumée, et le premier gros incendie ravageur de l’année. Dans les Pyrénées-Orientales, quelque 500 pompiers ont été mobilisés, appuyés par six avions bombardiers d’eau, sur ce feu déclaré le week-end dernier dans les hauteurs des communes de Cerbère et de Banyuls-sur-Mer. Le plus important incendie en France de l’année 2023 s’est déclenché dans un département particulièrement touché par l’absence de précipitations et la sécheresse des sols. Même si l’incident est désormais sous contrôle, il laisse craindre d’importants embrasements durant la période estivale.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Sécheresse dans les Pyrénées-Orientales, chaque jour plus visible et contraignante

⊕ Le Monde / Sécheresse : plus une goutte d’eau au robinet, le scénario qui inquiète les Pyrénées-Orientales

Le département est touché depuis un an par une pénurie d’eau si radicale que plusieurs communes doivent faire face à un tarissement de leur captage. A mesure que les nappes superficielles s’épuisent, on fore toujours plus profondément. Avec, en toile de fond, les collines arides du massif des Aspres et comme jardin les vergers de la plaine du Roussillon, avec ses remparts et ses venelles escarpées qui grimpent jusqu’à son imposante église romane, Bouleternère est l’un des villages emblématiques de la vallée de la Têt.

Il l’est devenu plus encore à la mi-avril, lorsque la municipalité a annoncé que le captage alimentant la commune en eau potable – ainsi que trois villages limitrophes, pour quelque 3 000 personnes au total – était au seuil du tarissement. Tous situés à moins d’une trentaine de kilomètres de Perpignan, les quatre bourgs ont alors brièvement incarné la grande inquiétude qui traverse les Pyrénées-Orientales depuis plusieurs mois, celle de la pénurie d’eau.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ France Info / Sécheresse : la “police de l’eau” traque les fraudeurs dans le sud-ouest

Dans les Pyrénées-Orientales, la sécheresse inquiète toujours ce mercredi 19 avril. Une police locale spécialisée fait la chasse aux gaspilleurs d’eau, en pénurie dans de nombreux villages de la région. Les Pyrénées-Orientales sont en alerte sécheresse depuis deux mois. Il est interdit de nettoyer son véhicule ou d’arroser sa pelouse. Pour vérifier tout cela, la police de l’eau patrouille et passe à l’action dans l’agglomération de Perpignan. Une habitante a même décidé de se passer de sa piscine pour le moment dans ce contexte de pénurie. “On ira à la mer, on vit dans le Sud, donc on a de la chance”, plaisante-t-elle.

USAP, nouveau manager et premier bilan de la collaboration avec la mairie RN

⊕ L’Equipe / Franck Azéma, manager de l’USAP : c’est officiel

Actuellement en poste à Toulon, Franck Azéma sera bien à la tête de l’USAP la saison prochaine, un club qu’il entraînait en 2009, année du dernier Brennus catalan. Comme nous vous l’annoncions dans notre édition de ce jeudi, le retour de Franck Azéma à l’USAP a été officialisé par un communiqué de presse des deux clubs concernés. Joueur de Perpignan au début des années 1990, entraîneur de l’USAP, des Espoirs aux professionnels (2006-2010) avec à la clé un Bouclier de Brennus en 2009 puis une finale perdue l’année suivante au sein d’un staff dirigé par Jacques Brunel, Azéma (52 ans) a acté son retour en Catalogne, à la fois pour des raisons sportives et personnelles.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ Le Parisien / À Perpignan, rugby et RN contraints de faire bon ménage : « C’est l’union sacrée »

L’USAP, qui reçoit le Racing 92 ce samedi (17 heures) en Top 14, est une institution du rugby français, un symbole de l’identité catalane, et aussi le seul club pro dans une ville aux mains du Rassemblement national. Ce fut un petit séisme politique. Le 28 juin 2020, le Rassemblement national a conquis sa première ville de plus de 100 000 habitants, Perpignan. L’ancien FN a brisé le plafond de verre et porté à la tête de la ville-préfecture des Pyrénées-Orientales l’un de ses poids lourds, Louis Aliot, vice-président du RN et ex-compagnon de Marine Le Pen.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Difficile équation recrutement/logement pour les professionnels du tourisme

⊕ Le Monde / Pour recruter leurs saisonniers, les employeurs font feu de tout bois

Face à leurs difficultés pour attirer des candidats vers ces contrats courts, les recruteurs commencent à réagir. Hébergement, aménagement des emplois du temps, congés négociés à l’avance, semaines de quatre jours… Les pratiques évoluent. De jeunes joggeurs en tablier noir arpentent le centre-ville d’Amboise (Indre-et-Loire), les yeux rivés sur leurs plateaux de verres d’eau, qu’ils ne doivent surtout pas renverser. Depuis un petit train, des touristes étrangers applaudissent l’animation. Sans doute assistent-ils, en ce samedi 15 avril, à leur première course de filles et garçons de café, organisée par les restaurateurs et hôteliers locaux.

L’ambiance est festive, mais l’objectif est sérieux : convaincre la jeunesse locale d’embrasser le travail saisonnier dans la restauration. Et ce n’est pas gagné. (…) Ailleurs, des bailleurs sociaux se mobilisent, comme La Cité-Jardins. Cette société a racheté un bâtiment de 61 appartements, dans une résidence Pierre et Vacances de Barcarès (Pyrénées-Orientales), qui seront proposés à la location entre avril et octobre pour des employés de moins de 30 ans, sous conditions de ressources. Lancée l’année dernière, l’opération a été un succès immédiat, explique la directrice, Françoise Cadars.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

La Cérétane, Josette Torrent, plus jeune résistante de France raconte son histoire

⊕ JDD / Plus jeune résistante de France, Josette Torrent raconte son histoire : « C’était mon devoir »

Josette Torrent raconte dans un livre comment elle est devenue en 1942, à 12 ans, la plus jeune agente de liaison de la France libre​. Une histoire qu’elle a tue pendant cinquante ans, refusant d’accepter la déportation et la mort​ de son mentor de père. Pour Josette Torrent, la résistance a commencé en chanson. Comme Bourvil et de Funès dans La Grande Vadrouille ; la fiction détrônée par l’Histoire. La grande, entrée dans sa vie au son d’une autre musique : celle des bottes des soldats allemands foulant les pavés de Saint-Malo, à l’été 1940. Josette Torrent a 10 ans et sa vie bascule une première fois.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

⊕ Quotidien / Josette Torrent a été la plus jeune résistante de France. Sa première mission, elle la mène le 1er septembre 1942.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances

Maïté Torres