Revue de presse du 31 octobre l Ils ont parlé des Pyrénées-Orientales

France, Perpignan, 2021-08-07. Illustration, After the validation of the extension of the health pass by the Constitutional Council, demonstrators took to the streets again to shout their opposition to this law. In the streets of Perpignan, they were between 4,000 according to the police, less numerous than last week. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-08-07. Illustration, apres la validation de l extension du pass-sanitaire par le Conseil constitutionnel, les manifestants sont a nouveau descendu dans les rues pour crier leur opposition a cette loi. Dans les rues de Perpignan, ils etaient entre 4.000 selon la police, moins nombreux que la semaine passee. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

♦ Le département des Pyrénées-Orientales refuse de verser le RSA aux travailleurs non-vaccinés

⊕ Le Huffington / Des départements refusent de verser le RSA aux travailleurs non-vaccinés

L’État demande aux collectivités locales de verser l’allocation à ceux qui ont perdu leur emploi pour non-vaccination. Gironde, Lozère, Pyrénées-Orientales ou encore Seine-Saint-Denis refusent de supporter ce coût. Faut-il verser le RSA aux personnes suspendues de leur emploi pour non-vaccination? Ce n’est en tout cas pas l’avis de 15 départements qui ont écrit une lettre à l’État vendredi 29 octobre. 

♦ Les QAnon défendent la star complotiste Thierry Casasnovas

⊕ Libération / La nébuleuse des adeptes français de QAnon français, terreau d’une menace concrète

Malgré des prophéties qui ne se réalisent jamais, le mouvement complotiste reste actif. En France, ses relais totalisent des audiences conséquentes et fédèrent une communauté autour de ses théories fallacieuses. Avec un impact bien réel en termes de sécurité. (…) Beaucoup de discours, peu de preuves avancées. Mais la volonté d’en découdre est bien présente. S’il récuse toute incitation à la violence, Sojli prend dans cette vidéo un ton menaçant et met en garde le parquet de Perpignan, qui vient d’ouvrir une information judiciaire contre le gourou Thierry Casasnovas. «Je vous le dis, ne touchez pas à Thierry, sinon malheur à vous. Pas un de ses cheveux ne doit être touché, il est protégé. Je vous mets en garde : vous n’avez aucune idée de ce qui vous attend.» Cette vidéo a été vue plus de 33 000 fois.

♦ Des bananes Made In Pyrénées-Orientales ? C’est désormais possible

⊕ L’Express / De nouveaux agriculteurs expérimentent l’exotique en « circuit court »

Torreilles (France) – « Ça, c’est mon bijou ! »: Fred Morlot est fier de dévoiler une variété de canne à sucre originaire de la Réunion qu’il chouchoute dans ses serres au pied des montagnes des Pyrénées. Avec sa compagne Lili Blandin, ce pépiniériste de 51 ans s’est lancé en 2017 dans l’acclimatation de fruits, légumes et aromates de l’île de l’océan indien au climat méditerranéen de la région de Perpignan.

♦ « Perpignan est une ville qui mérite d’être mise en lumière. Elle a un fort potentiel »

⊕ Le Parisien / Ces villes où acheter à crédit est moins cher qu’en 2015

Pour la deuxième édition de leur baromètre de l’Immobilier tout compris, Empruntis et SeLoger ont comparé le budget mensuel d’un achat à crédit entre 2015 et 2021. Malgré la flambée des prix, il y a encore des affaires à faire dans certaines villes, moins chères qu’il y a six ans. (…) Certaines villes voient leur budget mensuel « tout compris » rester stable ou même baisser en six ans. « Ce sont des villes où le budget nécessaire pour devenir propriétaire a diminué en six ans. Il est donc plus intéressant d’y investir aujourd’hui, analyse Cécile Roquelaure, citant le cas exemplaire de Perpignan (Pyrénées-Orientales). « Y acheter un 60 m 2 revient 15 % moins cher qu’il y a six ans ! Il faut compter un budget mensuel de 606 € contre 710 € en 2015… 

♦ Politique et présidentielle s’invitent dans les Pyrénées-Orientales

⊕ Le Figaro / La droite fait le pari de la reconquête

Les Républicains ont amorcé la mécanique hebdomadaire des commissions nationales d’investitures avec l’espoir de pouvoir récolter les fruits de son ancrage territorial confirmé dans les scrutins locaux. (…) Depuis le lancement des premières commissions d’investiture en vue des législatives, le parti LR a déjà traité sept départements les mercredi 20 et mardi 26 octobre : Hautes-Alpes, Loiret, Pyrénées-Orientales, Pyrénées-Atlantiques mais aussi (en présence de Laurent Wauquiez), les deux départements du Rhône et de la Loire.

⊕ Le Télégramme / Pour ou contre le vote à 16 ans ? Le débat de retour en France

L’abaissement à 16 ans de l’âge du droit de vote, comme le propose la candidate PS à la présidentielle Anne Hidalgo après d’autres à gauche, serait-il un bon moyen d’attirer les jeunes à la vie politique ? Le point sur ce débat qui revient sur le devant de la scène en France. (…) C’est majoritairement la droite qui s’oppose à cette voie. Louis Aliot, maire RN de Perpignan, évoquait mardi des « propositions stupides » qui n’ont « aucun sens ».

♦ L’eau des Pyrénées-Orientales dans tous ses états

⊕ Le Parisien / Eau potable : la pénurie menace les Pyrénées-Orientales

Quatre communes du département conseillent depuis quelques jours à leurs habitants de modérer leur consommation d’eau potable. Le risque de pénurie est réel. Les habituelles trombes d’eau de l’automne se font désirer cette année sur les Pyrénées-Orientales et cette absence aggrave une situation de sécheresse persistant depuis l’automne dernier sur le département. À tel point que la nappe phréatique, dans laquelle plonge le forage alimentant Bouleternère, Saint-Michel-de-Llotes, Corbère-les-Cabanes et Corbère, est passée très rapidement mi-octobre à 5,70 m, sous sa cote d’alerte fixée à 6 m.

⊕ Le Parisien / Réchauffement climatique : la mer, épée de Damoclès du littoral catalan

Le changement climatique et l’augmentation des températures conduisent à l’élévation du niveau de la mer. Si rien n’est fait, le littoral des Pyrénées-Orientales va énormément changer d’ici la fin du siècle. Ce n’est qu’une simulation, mais elle donne à réfléchir. En modélisant l’augmentation du niveau de la Méditerranée, Climate Central nous donne à voir à quoi pourrait ressembler la côte catalane dans les décennies qui viennent. Ainsi en 2100, à + 1,5°, soit l’augmentation de la température moyenne prévue dans le scénario le plus optimiste du Giec, les Pyrénées-Orientales auront perdu leurs lagunes. Les stations balnéaires de la côte, du Barcarès à Argelès, auront les pieds dans l’eau. À quatre degrés de plus, soit l’hypothèse de l’avant-dernier scénario le plus dramatique, ce sont les villages de la frange côtière qui auront des airs de Venise, de Sainte-Marie à Argelès…

// Les dernières revues de presse

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances