07/07/2020, Le Barcares, France, Livres Les Presses Litteraires © Arnaud Le Vu / MiP / APM

“Ulysse en Méditerranée” par Vincent Laudet – Des chroniques radio au livre

LECTURE

Selon une étude IPSOS publiée en 2019, les Français sont de grands lecteurs ; et particulièrement pendant les vacances. Nous vous invitons à la découverte du livre “Ulysse en Méditerranée” écrit par Vincent Laudet aux éditions Les Presses Littéraires. Vincent Laudet est un chercheur qui décloisonne la biologie contemporaine en mêlant les apports des sciences de la santé et ceux de l’écologie.

L’ancien directeur de la station marine de Banyuls-sur-Mer, et actuellement Professeur à l’OIST* sur l’Ile d’Okinawa au Japon, a choisi de mêler mythologie et écologie dans un livre à la fois ludique et pédagogique. En retraçant le voyage d’Ulysse en Méditerranée, 1200 ans avant JC, Vincent Laudet nous emmène découvrir notre mer, naviguer sur ses plus belles eaux, traverser des paysages somptueux, croiser de vieux peuples et nous émerveiller de son incroyable biodiversité.

♦ Suivre Ulysse, c’est visiter les plus beaux sites de notre mer Méditerranée

Ulysse est un de nos mythes fondateurs ; c’est notre culture commune. Ulysse est notre trait d’union, à nous tous hommes et femmes de Méditerranée, notre soubassement commun. Revivre ses aventures, croiser Circé la magicienne, mais aussi les terribles cyclopes ou les dieux rancuniers, permet de dresser un portrait sensible, amoureux même, de cette mer qui nous enchante.

Depuis l’aube des civilisations, cette Méditerranée est une mer d’échange ; une véritable artère qui ensemence tous les peuples de ses rivages. Redécouvrez ainsi Ulysse le premier migrant, voyageur éternel. Illustré par Paloma Laudet, qui a créé un univers onirique pour retracer les épisodes de cette Odyssée, ce livre vous fera plonger dans les multiples facettes de Mare Nostrum.

Suivre Ulysse, c’est ainsi visiter les plus beaux sites de notre mer : la Grèce bien sûr ; mais aussi la Sicile, la Tunisie, l’Italie, Gibraltar ou la Sardaigne. Îles merveilleuses et perdues, cyclopes, géants, sirènes ensorceleuses : tout un monde étrange, magique, parfois hallucinant va défiler devant nous. C’est ainsi l’occasion d’une balade de part et d’autre de la Méditerranée ; offrant du même coup la possibilité de remonter à l’origine même de notre civilisation pour ainsi retrouver notre socle commun, et, peut-être mieux saisir ce qui unit tous les peuples de Méditerranée.

♦ Autoportrait de Vincent Laudet – Auteur du livre “Ulysse en Méditerranée”

Je suis d’abord et avant tout un chercheur dans le domaine de la biologie marine. Lorsque j’étais enfant, j’ai été très tôt fasciné par les poissons et j’ai tout de suite voulu les étudier de plus près : comprendre leur mode de fonctionnement, leur cycle de vie, la façon dont ils interagissent entre eux et avec l’environnement ; mais aussi, hélas, la façon dont nous les êtres humains nous affectons tous ces processus.

Je suis actuellement Professeur dans un institut de recherche sur l’île d’Okinawa au Japon. Mais j’ai été pendant cinq ans directeur du Laboratoire Arago à Banyuls-sur-Mer ; et dans ces fonctions j’ai vraiment pris conscience de l’importance de protéger la Méditerranée et donc de parler d’elle au grand public.

♦ Pourquoi écrire “Ulysse en Méditerranée” ?

Depuis 2016, je réalise des chroniques régulières sur la Méditerranée à France Bleu Roussillon ; une occasion unique de parler de notre mer et des trésors qu’elle renferme. Et puis, pendant l’été 2018, nous avons décidé de retracer chaque jour le voyage d’Ulysse en Méditerranée. Même si ce voyage est une construction littéraire, sans doute imaginaire donc, on dispose d’un itinéraire. C’était une belle occasion de partir en mer avec nos auditeurs.

C’était une exploration historique, biologique, culturelle de la Méditerranée qui m’a permis de voir combien elle a toujours été une zone d’échange, de migration, et combien tous les peuples de Méditerranée se ressemblent. Et cela a été aussi l’occasion de me replonger dans les mythes grecs qui sont notre socle culturel commun. Ces chroniques ont eu un certain succès et j’ai eu envie de prolonger cette aventure en les écrivant.

Ma fille Paloma a alors rejoint le projet en dessinant les différentes étapes d’Ulysse et en créant avec ses dessins un monde onirique, sensible qui collait parfaitement avec ce que je voulais dire.

♦ À quel public s’adresse Ulysse en Méditerranée” ?

Mon livre s’adresse vraiment au grand public et de tous les âges ; depuis les ados jusqu’aux grands-parents. L’avantage d’Ulysse, c’est que tout le monde le connaît… sans le connaître vraiment ! L’utiliser comme fil rouge permet d’explorer de nombreuses facettes de notre mer et de les mettre en résonance les unes avec les autres.

Et tout est lié dans notre mer. Ainsi la question des migrants, celle de la pollution, la protection des sites naturels, tout ceci pose des questions centrales sur notre position vis-à-vis du monde vivant et de notre environnement. Le public désireux de réfléchir sur le respect des autres et de l’environnement, sur la valeur des échanges, des communications entre cultures, sortira, je l’espère enrichi, par ce livre.

♦ Vincent Laudet nous rappelle le fragile équilibre de notre Mer

La pollution, les plastiques, les espèces endémiques, la pêche industrielle, les activités humaines du bord de mer, autant de menaces qui fragilisent l’équilibre de cette mer foisonnante de biodiversité. Une biodiversité étudiée et préservée par les chercheurs du Laboratoire de Banyuls-sur-mer, mais également depuis la création du Biodiversarium. L’aquarium scientifique méditerranéen de plus de 1.000m2 est dédié à la biodiversité marine et à la science. Cinq fois plus grand que l’ancien aquarium construit en 1882, cet espace a pour objectif de proposer une immersion dans les fonds marins des Pyrénées-Orientales.

Le Biodiversarium de Banyuls-sur-Mer se situe en plein cœur de la réserve naturelle marine Cerbère-Banyuls. Cette réserve dénombre plus 1.200 espèces ; dont l’une des plus emblématiques, le mérou brun. Le dernier comptage de la population de mérous dans la réserve faisait apparaître plus de 500 individus. Au-delà de cette zone préservée, seuls quelques individus survivent.

La mer Méditerranée change en permanence : température, salinité, grands cycles de matière et d’énergie… Et les êtres vivant s’adaptent à ces changements. Pour comprendre l’évolution du milieu marin et tenter de le préserver en sensibilisant aux bonnes pratiques, il est nécessaire de l’observer. C’est, entre autres, le rôle des chercheurs de l’Observatoire océanologique de Banyuls-sur-mer.

Pour aller plus loin, nous vous encourageons à relire notre article sur l’érosion du littoral. “Journée Européenne de la Mer – “Quoi qu’il arrive le littoral va continuer de s’éroder”

*OIST : Okinawa Institute of Science and Technology

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances