USAP champion de France – Nos plus belles photos de la finale

FRANCE - FINAL PRO D2 USAP PERPIGNAN VS BO BIARRITZ OLYMPIQUE

Après leur redescente douloureuse de 2019, les rugbymen sang et or ont mis tous les atouts de leur côté pour assurer ce retour dans l’élite du rugby français. La finale face à Biarritz à Montpellier permet aux Catalans de ramener à la maison le bouclier symbole de victoire.

♦ « Deux années tournées vers ce match »

Après l’année noire que fut la saison 2019, cette victoire et remontée en Top 14 sonne comme une revanche. Une revanche que les joueurs et le staff partageront avec les supporters ce 10 juin aux pieds du Castillet.

Pour rappel, les joueurs de l’USAP devenus champions de France de ProD2 avaient rejoint l’élite du rugby français pour la saison 2019. Une saison synonyme de défaites et de désillusions.

Depuis leur échec en Top 14, le club a su tirer les leçons de cette année noire. L’USAP s’est structuré, l’encadrement a compris le besoin d’accroître la préparation physique des joueurs. Une prise de conscience marquée par des recrutements dans l’encadrement et notamment l’arrivée, depuis 2 ans, de Gerald Bastide. Son expérience au sein du groupe France a sans aucun doute été une des clés du succès de l’USAP en 2021.

Outre la préparation, physique, sportive et mentale des joueurs, ce sont aussi beaucoup de sacrifices de la part du groupe qui ont permis la victoire. Patrick Arlettaz, très ému à l’issue de la finale, confiait : « On avait aussi beaucoup de pression. Par rapport à tout ce que l’on avait construit, tous les efforts, tous les sacrifices que les joueurs ont consentis. Pas de vacances, pas de joie excessive après les victoires de la saison. Ils étaient tous obnubilés par le match de ce soir ».

« Ces 2 dernières années ont été très difficiles, même s’il y a finalement eux beaucoup de victoires (l’USAP a remporté 24 des 30 rencontres durant le championnat 2021). Mais au final, on a l’impression, que depuis 2 ans, nous étions tous tournés vers le match de ce soir ! ». 

♦ La bonne étoile de l’USAP

Malgré les critiques de comptoir de l’an passé, Mathieu Acebes a su trouver sa place de capitaine, en tant qu’élément moteur pour son équipe. À l’issue de la rencontre, il déclarait à la presse. « On doit avoir une bonne étoile ! Parce qu’avec la saison que l’on a fait on méritait de monter, et on l’a fait. On n’a eu besoin de personne pour le faire. On s’est coupés de l’extérieur, on s’est recentrés sur nous ».

Mais le capitaine de l’équipe reste prudent. « Je sais ce qu’il va se passer là-haut. Bien sûr on va profiter, mais on va avoir un peu plus d’humilité qu’il y a 3 ans. Certes, on va fêter ça avec le peuple catalan. Mais pour ma part, ma mission désormais est de maintenir le club en Top14. On va fêter ça, mais il ne faut pas non plus s’enflammer, on n’est pas champions du monde ».

Pour le Président du club, François Rivière, cette remontée est « une juste récompense, je crois pour ces années de travail à préparer des fondations solides, tant sportives qu’économiques ». Tout comme Mathieu Acebes, François Rivière évoque le Top 14 : « Maintenant nous attend un magnifique défi, celui de se maintenir et d’être performant dans le championnat ».

♦ La relève de l’USAP version 2021

À l’image de Melvyn Jaminet, l’USAP a su tirer parti de son centre de formation. Ces espoirs ont su s’intégrer à un effectif existant et apporter fraîcheur et talent. De citer entre autres, Lucas Dubois, Sacha Lotrian, Matéo Jeune Joli, Nafi Ma’afu, Lucas Velarte ou Matéo Rodor (dont la saison fut écourtée par une grave blessure).

Qualifié de révélation de la saison en ProD2, Melvyn Jaminet, le jeune arrière de 21 ans a été l’un des grands artisans de cette victoire. Il a, à lui seul marqué 23 des 33 points de l’USAP lors de la finale contre Biarritz.

♦ Une saison marquée par le covid

Cette saison, les Catalans n’ont pu compter sur l’énergie que leur insufflent habituellement leurs supporters. Covid oblige, la majeure partie des matchs se sont tenus en l’absence de public. Même si les supporters ont pu soutenir leur équipe via la Mission Espectad’or. En effet, à partir du mois de février, les tribunes, désespérément vides, se sont emplies des portraits des fans de l’Usap via leur double en mannequin carton.

Mais la crise sanitaire a également marqué la saison via les nombreuses annulations pour cause de cas positifs parmi les joueurs ou les staffs. L’USAP, n’a, contrairement à d’autres équipes, subi que peu de reports liés à des cas positifs.

Pour Mathieu Acebes, « cela fait plaisir de ne pas regarder la télé, les infos, juste de profiter de la victoire. De ne pas se poser de question avec une année de M..de avec ce Covid. »

// Sur le même thème

Mission Espectad’Or | Parce que l’USAP, c’est pas des supporters en carton
Chronique d’une soirée noire où l’USAP a manqué de Pau
Photoreportage | USAP 1 – 0 Covid-19 pour le premier test match sanitaire de Pro D2 à Aimé Giral

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances