Zapping de l’actualité des Pyrénées-Orientales | Semaine du 11 novembre

26/01/2021, Perpignan, France, quotidien des soignants hôpital St Jean secteur Covid-19 et réanimation © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Focus : Ségur de la Santé, quels investissements dans les Pyrénées-Orientales ?

Vendredi 5 novembre à Montpellier, le Premier Ministre a effectué des annonces concernant la stratégie régionale des investissements Ségur en faveur des établissements hospitaliers et médico-sociaux en Occitanie. « Toutes ces mesures ne sont pas complètement arbitrées à cette heure : la liste ci-jointe représente environ 60% des financements prévus en Occitanie. (…) Ces investissements portent sur des travaux de modernisation comme sur des mesures d’assainissement financier, qui permettent aux établissements concernés de retrouver des capacités de développement » dixit l’ARS Occitanie.

Le Ségur Occitanie en chiffres

Plus de 1,6 milliard d’Euros d’investissement pour soutenir les projets et transformer l’offre dans les territoires ; dont 1,42 Md€ pour le secteur sanitaire et 220 M€ pour le secteur médico-social, en associant les fonds nationaux et le Fonds d’intervention régional de l’ARS.

Sont concernés : 61 établissements de santé (projets sur 10 ans), 178 EHPAD (projets sur 5 ans), et 28 établissements pour personnes en situation de handicap accompagnés dans leurs projets en 2021.

26/01/2021, Perpignan, France, quotidien des soignants hôpital St Jean secteur Covid-19 et réanimation © Arnaud Le Vu / MiP
26/01/2021, Perpignan, France © Maïté Torres / MiP

CH de Perpignan | Réduction des inégalités territoriales pour l’accès aux soins spécialisés : 49 M€ (y compris assainissement financier)

« Ce projet permettra la restructuration de plusieurs secteurs d’activité de soins programmés et non programmés. Au regard des enseignements de la crise Covid-19, l’objectif est de fluidifier les parcours des patients dans les filières soins critiques, urgences pédiatriques, filière cancérologique, unité de néphro-dialyse, secteur médico-chirurgical ambulatoire. »

Thuir | Travaux de rénovation en faveur du développement durable : 1,6 M€

« La modernisation du site principal et de certains sites déportés du centre hospitalier de Thuir porte un fort attachement au développement durable. Ces travaux présentent une dimension innovante en faveur de la performance thermique et énergétique des bâtiments. »

CH de Perpignan | Développement de services plus adaptés aux besoins de santé des personnes en situation de handicap : 265.000 €(crédits d’investissement) et 140.000 € (fonctionnement).

« Le dispositif HandiSanté porté par le centre hospitalier de Perpignan s’adresse aux enfants et aux adultes en situation de handicap, résidant en établissement ou à leur domicile. Il accueillera toutes les personnes pour lesquelles la situation de handicap empêche le recours aux soins dans les conditions habituelles, en leur proposant consultations de médecine générale, hospitalisation de jour, consultations et soins dentaires, etc. Il aura également vocation à devenir un centre de ressources pour tous les professionnels de santé, libéraux et hospitaliers. Les coopérations seront ainsi développées avec les établissements sanitaires et médico-sociaux, les associations représentatives des personnes handicapées et leurs familles, les centres spécialisés. »
Ci-dessous toutes les aides planifiées pour les Pyrénées-Orientales.

♦ Pyrénées-Orientales : 73 % des habitants du rural vivent dans un espace sous influence du pôle perpignanais

L’espace rural des Pyrénées-Orientales est multiforme ; il comprend plusieurs catégories de territoires. Ainsi, selon l’INSEE, parmi ses 184 communes, 84 sont sous l’influence du pôle de Perpignan ; seul grand pôle au centre d’une aire d’attraction de plus de 50.000 habitants. Ces communes accueillent 73% de la population rurale des Pyrénées-Orientales. Dans celles qui sont sous forte influence de Perpignan, la population augmente de 1,6% par an entre 2008 et 2018 ; contre +1,1% dans les communes sous faible influence. Sur la même période, l’espace rural situé hors influence de Perpignan perd des habitants (-0,3% par an) ; qu’il soit peu dense ou très peu dense.
Cet espace rural hors influence du pôle de Perpignan perd, de même, des emplois entre 2007 et 2017 ; les créations dans le secteur tertiaire non marchand ne compensant pas les pertes dans les autres secteurs.

L’emploi dans l’agriculture, la construction et l’industrie diminue pour toutes les catégories de l’espace rural. Ce qui n’empêche pas l’emploi total d’augmenter dans l’espace sous forte ou faible influence du pôle de Perpignan. L’agriculture est très présente dans les communes hors influence très peu denses (15% de l’emploi en 2017) ; mais aussi dans les communes sous faible ou forte influence (10 et 12%).

Dans les communes hors influence peu denses, le secteur tertiaire concentre 86 % des emplois, cette proportion ne dépassant jamais 76 % dans les autres catégories de l’espace rural. À la différence des autres types d’espaces ruraux, avec 101 emplois offerts pour 100 actifs occupés résidents, cet espace rural hors influence peu dense est « autonome » en matière d’emploi, en lien notamment avec la présence du pôle d’emploi secondaire de Banyuls-sur-Mer.

♦ Une hausse de 25% des décès dans les Pyrénées-Orientales en septembre

Entre le 1ᵉʳ et le 30 septembre 2021, toutes causes confondues, 4.935 décès sont comptabilisés en Occitanie ; soit 452 décès de plus que la moyenne des mois de septembre 2018-2019 (chiffres INSEE). « Sur cette période, toutes les régions de France métropolitaine enregistrent un nombre de décès supérieur à celui de 2018-2019. Cette situation dégradée prolonge celle du mois d’août où la région a en effet été marquée par une rapide diffusion du variant delta.

À l’échelle départementale, l’excès de décès est marqué dans les Pyrénées-Orientales : +25%, soit +105 décès. Cette situation s’explique notamment par la conjugaison d’un taux d’incidence élevé et d’une plus faible proportion de personnes âgées vaccinées (cf. données de l’Assurance maladie). Au 5 septembre, 85% des habitants des Pyrénées-Orientales de 75 ans ou plus étaient complètement vaccinés (87 % en moyenne en Occitanie). 

En septembre 2021, une hausse marquée des décès en Ariège et dans les Pyrénées-Orientales

♦ Carnet de naissances : le Top 15 des communes des Pyrénées-Orientales en 2020

♦ Manifestation #NousToutes samedi 20 novembre à Perpignan

Les manifestations #NousToutes approchent. Celle organisée par le collectif NousToutes 66 se lancera samedi 20 novembre à 15h de la Gare de Perpignan (place Salvador Dali).

Nouveauté 2021 : afficher sa présence à la manifestation sur Instagram. Le filtre Instagram pour annoncer votre participation à la manifestation #NousToutes est sorti. Cliquez ici depuis votre téléphone pour y accéder. Partagez-le en story en taguant @noustoutesorg être reposté.e.

Afin d’inciter les citoyens à se mobiliser, le collectif de lutte contre les violences sexistes et sexuelles rappelle quelques chiffres du quotidien en France en 2021 :
– 100 féminicides depuis le 1er janvier ;
– 1 femme violée toutes les 7 min ;
– 6,7 millions de personnes victimes d’inceste ;
– 80% des élèves trans victimes de harcèlement.

23/11/2019, Perpignan, France, Marche NousToutes violences conjugales et faites aux femmes féminicide © Arnaud Le Vu / MiP
23/11/2019, Perpignan, France, Marche NousToutes violences conjugales et faites aux femmes féminicide © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Le Département des Pyrénées-Orientales active le dispositif de viabilité hivernale

Un dispositif qui prévoit 6 mois de surveillance renforcée sur les 2.200 km de routes départementales. Le Département des Pyrénées-Orientales vient d’activer son dispositif de viabilité hivernale jusqu’au 29 avril 2022. Surveillance, déneigement et salage, les actions et les équipements déployés pour assurer la viabilité hivernale sont nombreuses ; notamment sur le secteur montagne, particulièrement exposées aux intempéries. Avec 245 km de voies situées à plus de 1 000 mètres d’altitude, 9 agents patrouillent dès 4 h 50 chaque matin. En tout, 182 agents sont mobilisés pour ce dispositif.

Celui-ci se prépare d’ailleurs dès l’été avec la réparation des chaussées abîmées par les agressions de l’hiver, le remplacement des balises à neige et la préparation d’une trentaine d’engins. « Depuis 2010, 3 millions d’euros ont été investis dans la remise à niveau du réseau routier de la zone montagne. L’an dernier, ce service a représenté plus de 10 000 heures de travail pour 42 jours de neige. Cette année, de nouveaux engins mixtes, des capteurs de salage pour répandre la bonne quantité de sel ou encore l’ouverture d’un nouveau centre d’exploitation à Bolquère devraient rendre le service encore plus efficace. »

♦ Économie : MT SYSTEMS crée une marque Groupe ETERNITY SYSTEMS

ETERNITY SYSTEMS – dont le siège est basé à Perpignanévolue sur le secteur très stratégique du « réemploi pour le développement d’une économie circulaire ». Le groupe restructure son organisation pour soutenir sa croissance, s’inscrire dans une démarche territoriale et pénétrer de nouveaux secteurs d’activité.

Depuis plus de 25 ans, cet acteur historique du lavage industriel de caisses de transport de produits agroalimentaires réemployables pour la GMS rassemble plus de 1 200 collaborateurs à travers le monde : 75 lignes de lavage dans 6 pays répartis en Europe et Amérique du Nord, pour un CA annuel de plus de 100M€. ETERNITY SYSTEMS ouvrira sa première micro-usine en France courant 2022. Le site sera aussi un lieu de R&D et d’expérimentation pour le Groupe 

En 2021, le fonds Capza Capital est entré au capital pour financer cette diversification. Pour accélérer son développement sur 3 marchés clés, ETERNITY SYSTEMS s’est structuré autour de 3 marques :
– MT SYSTEMS Industrial Solutions : pour le lavage de caisses réemployables pour l’agroalimentaire ;
– IPS Industrial Packaging Service : pour les contenants secondaires et emballages tertiaires réemployables utilisés dans les supplychains ;
– CPS Consumer Packaging Service : pour les contenants primaires tels que les bouteilles, tupperwares, pots, bocaux, bacs gastronomes ou encore les gobelets.
Sur chacun de ces marchés, l’entreprise proposera une offre clé en main incluant : tri, lavage industriel, logistique, stockage, traçabilité et réparation.

♦ Total Festum : appel à projets pour valoriser le catalan et l’occitan

Afin d’imaginer la 17ème édition du festival Total Festum, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée lance un appel à projet à destination des collectivités, communes,associations culturelles, organismes publics et citoyens. Il vise à soutenir des actions, initiatives et événements sur l’ensemble du territoire, qui font la promotion, diffusent et transmettent les langues et cultures catalane et occitane.

« Le festival Total Festum est un événement culturel bien ancré sur notre territoire, qui fait vivre nos langues et cultures régionales. Manifestation conviviale, nous avons à cœur d’impliquer les citoyens et les associations dans l’organisation de ce festival. (…) Les langues catalane et occitane sont le socle de notre identité régionale, de notre patrimoine culturel. Il est important de les protéger et de les faire perdurer »Carole Delga.

Les projets présentés dans le cadre de cet appel à projets viseront la mise en œuvre d’actions de sensibilisation et de transmission, l’organisation de spectacles ou projets culturels en catalan ou occitan, la valorisation du patrimoine culturel immatériel. Enfin, les projets devront favoriser la mise en œuvre d’un travail participatif et collaboratif entre le porteur de projet et la collectivité accueillant la manifestation.

Les dossiers de candidature peuvent être déposés jusqu’au 15 novembre à l’adresse suivante languesetculturesregionales@laregion.fr.
Pour plus d’information : https://www.laregion.fr/Appel-a-projets-Total-Festum-Feu-de-la-Saint-Jean-2022.

♦ Opération « Moineau Friquet » : pour sauver le moineau des campagnes

Selon le Groupe Ornithologique du Roussillon (GOR), le Moineau friquet (Passer montanus) subit une forte régression depuis une trentaine d’années en France. « Jusqu’à récemment, cette diminution semblait épargner notre département. Ce n’est plus le cas aujourd’hui et les populations de l’espèce semblent en chute libre dans plusieurs localités… Les raisons de la régression du Moineau friquet sont multiples, mais il est probable que le manque de cavités, dû à l’arrachage des haies en milieu agricole et à la rénovation du bâti, impacte fortement l’espèce. »

Pour tenter d’enrayer ce phénomène, le GOR conduit une vaste opération de pose de nichoirs dans les Pyrénées-Orientales pour pallier, de façon artificielle et temporaire, ce manque de cavités de reproduction disponibles.

Pour la période 2021/2022, grâce au soutien financier du Conseil Départemental, l’objectif est de mettre en place 200 nichoirs sur 2 ans dans les jardins des adhérents du GOR. Pour plus d’info sur l’opération friquet du GOR : https://www.gor66.fr/operation-moineau-friquet.

Photo © Pierre-Marie Epiney Wikimedia

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances