Zapping de l’actualité des Pyrénées-Orientales | Semaine du 28 octobre

Idem Photo © Paul Fauchille

♦ Focus : Cité Digitale du Soler, une expansion saluée par le secrétaire d’État Cédric O

Jeudi 21 octobre, la mairie de Le Soler et l’Idem Creative Arts School ont inauguré, en présence et sous le haut patronage du secrétaire d’État Chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Monsieur Cédric O, deux nouveaux bâtiments majeurs de la Cité Digitale à Le Soler : le Campus de l’Idem Creative Arts School, école supérieure des métiers créatifs et numériques, et l’Espace Culturel François Calvet.

Après avoir déjà formé plus de 10 000 étudiants L’Idem se développe avec un nouveau bâtiment destiné à proposer des locaux plus spacieux aux étudiants. Un campus qui accueille les formations du CFA transfrontalier des industries créatives et numériques ; ainsi que celles de l’École Régionale du Numérique (ERN). Le montant de l’investissement pour ces 2 nouveaux bâtiments stratégiques est de 7,5 M€ HT, subventionné à 70% par toutes les institutions publiques.

Qui sont les acteurs de la Cité Digitale ?

– L’Idem Creative Arts School, l’école supérieure des métiers créatifs et numériques ;
– Le CFA Régional Transfrontalier et l’Ecole Régionale du Numérique ;
– Les Studios d’application d’images et de son pour les étudiants et les professionnels ;
– Le Pôle Action Média, groupement d’entreprises favorisant la mise en réseau et le développement ;
– La Maison des Startups lieu d’incubation pouvant accueillir jusqu’à 12 entreprises ;


– La Pépinière 2.0 et La Coopérative Digitale, des pépinières/hôtels d’entreprises proposant des bureaux ;
– Les Locaux-Motiv’, des locaux à l’achat pour les entreprises ;
– Le nouvel Espace Culturel François Calvet, met à disposition une salle de spectacle de 850 m avec une capacité de 350 personnes assises, dédié à tout type d’évènement.

Dès janvier 2022, l’Espace Sportif Frédérick Bousquet offrira 1000 m2 de salles dédiées aux associations sportives de la ville.

Le Soler, ville du numérique ? Le Soler compte aujourd’hui 150 emplois à temps plein pour la filière numérique ; et envisage d’ici 2 ans, la création d’une centaine d’emplois supplémentaires.
Un pari d’urbanisation pour cette commune qui a repensé son coeur de ville pendant une décennie ; notamment via l’acquisition et rénovation de bâtiments d’industries agro-alimentaires précédemment installées dans la ville. Entièrement réhabilitées, ces friches industrielles accueillent désormais plusieurs composantes de La Cité Digitale. Pour la construction des nouveaux bâtiments, Le Soler a sollicité les entreprises de la région ; générant ainsi 95 emplois à temps plein sur 3 ans et 50 emplois à temps plein sur les travaux de réhabilitation.

♦ Phoénix, lauréate de « La start-up est dans le pré »

La grande finale de La start-up est dans le pré -Occitanie (organisée par le RésO IP+ de l’agence régionale de développement économique AD’OCC) a eu lieu le 21 octobre dernier. Aline Galmiche, porteuse du projet baptisé Phœnix – présenté à la pépinière d’entreprises du Vallespir Vall-Up – y remporte le prix Région.
Après une phase d’appel à candidatures, les porteurs de projets sélectionnés avaient participé à des ateliers digitaux pour accélérer la création de leur entreprise et à une journée en présentiel proposées dans tous les territoires d’Occitanie.

Avec Phoénix, Aline Galmiche envisage la fabrication de produits alimentaires issus du recyclage des drêches ; les drêches étant ces résidus du brassage des céréales.
Aline de revenir sur son projet : “Je souhaite valoriser de manière éco-responsable les résidus de malt issus du brassage, au fort potentiel nutritif, afin d’obtenir des produits sains et gourmands, permettant une alternative au blé dans les produits d’épicerie. Cette solution permettra de répondre aux enjeux environnementaux de demain tout en développant l’économie locale circulaire !” 

♦ Un Vinipole Roussillon pour 2022, à la fois expérimental et pédagogique

La mission première de ce projet Vinopole sera de créer un vignoble expérimental à Rivesaltes à partir de parcelles achetées par la SAFER en complément de parcelles déjà présentes sur le Département. Ces dernières seront travaillées par le lycée agricole de Rivesaltes et permettront aux étudiants de mettre en pratique leurs enseignements. La Chambre d’Agriculture des P.O réalisera l’ensemble des suivis expérimentaux.

Un projet qui permettra « d’assurer la formation, de contribuer aux activités de développement, d’expérimentations et d’innovations agricoles sur notre territoire et de contribuer à l’insertion scolaire, sociale et professionnelle » dixit Denis Basserie, Président l’EPLEFPA Perpignan Roussillon, ainsi que du comité Technique de la SAFER Occitanie.

Le projet expérimental va donc transiter à compter de 2022 « vers la ville de Rivesaltes dans un lieu plus central et accessible aux producteurs ». 

Quid du site de Tresserre présent depuis 40 ans ?

La station expérimentale de Tresserre était initialement orientée pour répondre aux problématiques du moment vers des travaux en lien fort avec la production de vins doux naturels (conduite de la vigne, choix du matériel végétal, vinification). Le CIVR, propriétaire du domaine expérimental, avait délégué depuis 2004 sa mission technique à la Chambre d’agriculture ; des expérimentations menées de concert par les deux structures. 

Les crédits publics s’amenuisant et le site de Tresserre n’ayant plus d’avenir en tant que station de recherche (vétusté du lieu, investissements colossaux d’entretien), le CIVR et la Chambre d’Agriculture « ont décidé de donner une nouvelle impulsion à l’expérimentation vitivinicole des P.O en ouvrant leur partenariat avec le Lycée Agricole de Rivesaltes et la SAFER via la création d’un Vinopole commun »

♦ Éco-comparateur LiO Train, Rome2Rio : l’Occitanie promet le train

D’après une étude de l’ADEME conduite en 2020, 92% des touristes viennent en Occitanie et s’y déplacent en voiture. Parallèlement, la fréquentation des trains et autocars liO en Occitanie entre l’été 2019 et l’été 2020 (derniers chiffres disponibles) a augmenté de 13%.

Les nouvelles fonctionnalités du site internet grand public du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie (CRTL) permettent désormais de privilégier l’acheminement en train (ou autocar) vers les sites de visite d’Occitanie. Parmi elles, le calculateur d’itinéraire Rome2rio confirmant bien souvent que le train permet un parcours plus rapide voire plus économique que la voiture.

Mais aussi « l’éco-comparateur liO Train permettant de calculer les économies réalisées ainsi que son propre bilan carbone en optant pour le train plutôt que la voiture. (…) Un module de recherche des horaires de train est directement rattaché à cette page et permet d’aboutir à une réservation de son billet en ligne. »
Toujours dans une perspective de conseil en séjours, une rubrique permet de découvrir, en quelques clics, les hébergements, activités, restaurants et lieux de visites à proximité d’une gare. L’accompagnement est poussé jusqu’à préciser le nombre de minutes de marche (de 5 à 40 minutes à pied) entre le site décrit et la gare et permet, là aussi, de réserver son billet de train en ligne.

15/05/2020 Perpignan, France, Illustration SNCF Covid-19 mesures de distanciation sociale des usagers du train à Perpignan© Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ BTP : Des besoins en emploi difficiles à satisfaire en Occitanie

En cette fin d’été 2021, l’activité du BTP se maintient à un niveau soutenu, portée par la dynamique de l’amélioration-entretien des bâtiments, le redressement de la construction neuve, le soutien de la commande publique (Plan de relance notamment), et malgré un contexte de tension des chaines d’approvisionnement et de hausse des prix des intrants. Dans tous les cas, en région Occitanie comme ailleurs en France, dans le Bâtiment comme dans les Travaux publics, les besoins en recrutement sont élevés et souvent difficiles à satisfaire.

Les principales mutations qui touchent le BTP :

la transition énergétique qui impose des exigences de performance et de qualité de la construction (RE2020) et la transformation profonde des infrastructures et des réseaux ;
le recours aux innovations de la transition numérique – mais aussi au développement de nouveaux produits et procédés.

En région Occitanie concernant les Travaux publics, la profession souligne des difficultés de recrutement structurelles, notamment sur les fonctions d’encadrement intermédiaires ; tels que les conducteurs de travaux et les chefs de chantiers.

En 2021, les recrutements seront importants avec quelques 17.000 projets d’embauche en Occitanie ; un niveau supérieur à 2019. Les difficultés de recrutement restent aussi très élevées avec 63% d’intentions d’embauche difficiles pour les métiers du BTP.

Top 5 des métiers pour les intentions d’embauche BTP
– Ouvriers non qualifiés du SO du bâtiment: 2400
– Ouvriers non qualifiés du GO du bâtiment: 2 350
– Maçons: 2330
– Ouvriers qualifiés des TP: 1170
– Plombiers chauffagistes: 1150

Top 5 des métiers pour les difficultés de recrutement BTP
– Charpentiers (bois): 95%
– Géomètres: 89%
– Couvreurs : 82%
– Plombiers chauffagistes : 76%
– Dessinateurs du BTP : 76%

France, Perpignan, 2021-09-03. On Friday 3 September, several police teams went to the Puig square with their sirens wailing, called in as reinforcements by the municipal police. According to the head of the national police force on the spot, the municipal police tried, in vain, to arrest a drug dealer in flagrante delicto; and the gypsy community put pressure on them. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-09-03. ce vendredi 3 septembre, plusieurs equipages de police se sont rendus sirene hurlante sur la place du Puig appeles en renfort par la police municipale. Selon le responsable de la police nationale sur place, les municipaux auraient tente, en vain, d arreter un dealer en flagrant delit et la communaute gitane leur aurait mis la pression. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

♦ Le nombre de demandeurs d’emploi en baisse dans les Pyrénées-Orientales au 3e trimestre 2021

Au troisième trimestre 2021, dans les Pyrénées-Orientales, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit en moyenne sur le trimestre à 34.280. Ce nombre baisse de 6,3% sur un trimestre (soit -2 320 personnes) et de 9,4% sur un an. En Occitanie, ce nombre baisse de 5,5% sur un trimestre (-8,6% sur un an).

Dans les Pyrénées-Orientales, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories A,B,C) s’établit en moyenne à 54.910 au troisième trimestre 2021. Ce nombre baisse de 2,7% sur un trimestre (soit -1.500 personnes) et de 4,0% sur un an. En Occitanie, ce nombre baisse de 1,9% sur un trimestre (-3,3% sur un an).

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances