fbpx
16/09/2020, Perpignan, France, Illustration hôpital © Arnaud Le Vu / MiP

Zapping de l’actualité du 15 octobre | Pyrénées-Orientales

LECTURE

Chaque soir, Made In Perpignan propose désormais son format “Zapping” à ceux désireux de balayer l’actualité en un clin d’œil. Du lundi au vendredi, entre 18h et 19h, nous vous compilerons les brèves de la journée ; ainsi que des résumés de nos articles publiés.

♦ Couvre-feu, fermeture de bars, durcissement des mesures de lutte contre la Covid-19

Alors que les indicateurs se dégradent, Emmanuel Macron a annoncé lors de sa dernière interview télévisée un couvre-feu pour la Région Parisienne ainsi que 8 métropoles ; et ce durant au moins 6 semaines. En Catalogne du Sud, ce sont les bars et les restaurants qui vont devoir baisser le rideau pour tenter d’endiguer cette seconde vague du coronavirus.

En couleur rouge sur la carte de la pandémie, les Pyrénées-Orientales ne souffrent pour le moment d’aucune de ces restrictions. Même si la situation n’est guère comparable aux métropoles les plus touchées, la prudence reste de rigueur. Actuellement 7 des 24 lits de réanimation disponibles à l’hôpital de Perpignan sont occupés par des patients touchés par le Coronavirus. Au total, 31 patients sont hospitalisés dans l’aile covid de l’hôpital Saint-Jean. À titre de comparaison, le département de la Haute-Garonne en compte 153, et l’Hérault 180.

  • Les derniers chiffres de Santé Publique France font apparaître un taux d’incidence de 180 personnes positives pour 100.000 habitants.
  • Depuis le début de l’épidémie, 41 personnes sont décédées du Covid à l’hôpital de Perpignan.

♦ Les recommandations de l’Académie de médecine 

Face à la recrudescence du nombre de malades, l’Académie de médecine fait un certain nombre de recommandations, dont celle “d’éviter une terminologie (couvre-feu) évoquant plus des ordonnances de sécurité intérieure que des mesures de santé publique”.

  • de ne pas attendre que le niveau d’alerte maximale soit atteint pour mettre en œuvre des mesures de confinement adaptées (nocturnes ou limitées à certaines périodes de la journée pour gêner le moins possible les activités économiques) ;
  • restreindre ces mesures aux zones dans lesquelles l’épidémie risque de mettre en tension les services de réanimation, compte tenu de la nécessité d’y maintenir des capacités d’accueil pour les patients hors Covid-19 ;
  • limiter la durée de confinement à quatre semaines, avec revoyure après examen de l’évolution de la situation ;
  • faciliter l’application des mesures barrière pour les populations les plus à risque (personnes âgées notamment) sans confondre distanciation et isolement ;
  • veiller à atténuer l’effet des mesures de restriction par des dispositions compensatoires visant à maintenir les activités économiques et sociales et à prévenir les conséquences sanitaires du confinement.

♦ L’aéroport de Perpignan lance une enquête sur les usages des voyageurs 

Après le recul de la compagnie Air France sur la réduction du nombre de rotations aériennes entre Perpignan et Paris, l’aéroport de Perpignan lance une enquête afin de “mieux comprendre la mobilité des entreprises/particuliers des Pyrénées-Orientales”.

Alors que durant la période estivale, Air France propose jusqu’à 5 rotations quotidiennes, septembre a sonné le glas pour nombre de ces vols ; rendant la ligne moins rentable pour l’avionneur et moins pratique ou plus onéreuse pour les usagers qui l’utilisent à titre personnel ou professionnel.

Outre les questions sur la typologie du répondant, c’est surtout le moyen de transport pour les déplacements de plus de 500 kilomètres qui intéresse l’aéroport. Voiture, train, avion ? La réponse à cette question et la fréquence des déplacements renseigneront sur la nécessité de mettre en place ou de maintenir des rotations aériennes en dehors des vacances. L’aéroport s’intéresse également à la concurrence des autres aéroports ; Montpellier, Toulouse, mais aussi Gérone ou Barcelone. Un questionnaire qui vous prendra moins de 5 minutes à compléter.

L’aéroport Sud de France Perpignan est la propriété du Syndicat Mixte de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes réunissant la région Occitanie (70%), le Conseil Général des Pyrénées-Orientales (15%) et Perpignan Méditerranée Métropole (15%). La gestion de l’aéroport a été confiée à la Société Publique Locale Aéroportuaire depuis le 1er Janvier 2020. L’aéroport de Perpignan emploie 85 salariés à temps plein. 


À lire également : Air France | La liaison aérienne Perpignan-Paris prend du plomb dans l’aile


♦ Les Dragons Catalans privés de match contre Wigan pour cause de Covid-19

Prévu ce jeudi 15 octobre au Halliwell Jones Stadium, le match de Super League entre Wigan et les Dragons est reporté. “Cette décision fait suite à un nombre important de cas positifs au Covid-19 dans l’effectif des Warriors, qui sont venus s’ajouter aux 3 cas déclarés la semaine dernière” précise le communiqué de presse diffusé par le club ce 14 octobre.

En plus de l’annulation de l’entraînement de Wigan prévu aujourd’hui, les membres du squad et du staff seront soumis à un nouveau test ce jeudi. Quant à la date prévue pour ce report, le club ajoute qu’aucun créneau n’est actuellement disponible dans le calendrier des rencontres.

Au total, sur les 591 tests passés au sein des 11 clubs de Super League, 584 sont négatifs et 7 positifs répartis sur 4 clubs.

https://twitter.com/DragonsOfficiel/status/1316412801091547136

♦ La Banque de France Pyrénées-Orientales mécène des Pupilles de l’Enseignement Public via l’Association P.E.P. 66

Dans le cadre de sa stratégie nationale pour la responsabilité sociétale et environnementale, la Banque de France de Perpignan soutient à titre de mécène l’Association PEP 66*.

Le projet de l’association est d’équiper chaque jeune d’un ordinateur pour les accompagner, ainsi que leurs familles, dans le développement de leurs compétences numériques. Pour ce faire, la Banque de France via sa directrice a remis un chèque de 2.700 euros au président de l’association.

*PEP66 : Pupilles de l’Enseignement Public des Pyrénées-Orientales

♦ Agenda du soir : Vendredi 16 octobre à 20h30 – Perpignan – Festival Jazzèbre – Théâtre municipal Jordi Pere Cerda

🎶 Première partie de soirée : Antoinette Trio & Denis Badault – « Rhizomes »

Rhizomes réunit quatre complices de longue date : Julie Audouin, Tony Leite, Arnaud Rouanet et Denis Badault (orchestre national de jazz) autour de l’univers d’Egberto Gismonti. Piano, flûtes, clarinettes et guitares se croisent, s’emmêlent, se démêlent, se nourrissent, s’influencent pour créer une musique vivifiante, un appel d’air.

🪕 Seconde partie de soirée : Renaud Garcia Fons & Claire Antonini

Renaud Garcia Fons & Claire Antonini, deux musiciens atypiques, ont créé ce duo il y a déjà plusieurs années. Celui-ci s’est enrichi au fil du temps, chacun y apportant les résonances de son parcours et de sa passion pour la musique ancienne, le jazz et les musiques d’Orient au sens large. Il en résulte une vision innovante de la rencontre des musiques d’Orient et d’Occident.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances