fbpx
27/04/2020, Perpignan, France, Illustrations Coronavirus Covid-19 vie quotidienne © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Zapping de l’actualité du 8 octobre | Pyrénées-Orientales

LECTURE

Chaque soir, Made In Perpignan propose désormais son format “Zapping” à ceux désireux de balayer l’actualité en un clin d’œil. Du lundi au vendredi, entre 18h et 19h, nous vous compilerons les brèves de la journée ; ainsi que des résumés de nos articles publiés.

♦ L214 révèle une nouvelle enquête sur l’élevage industriel

Alors que le député anciennement En Marche Cédric Vilani défend en ce moment même un projet de loi visant à améliorer les conditions de vie animale, l’association L214 révèle les images d’un élevage intensif dans l’Allier ; un élevage tenu par le président d’une des plus importantes coopératives porcines de France.

Le texte proposé par le groupe de Cédric Vilani est examiné ce jour à l’assemblée nationale. Lors des discussions en commission, les députés de la majorité ont rejeté l’article de la proposition de loi visant une sortie progressive de l’élevage intensif.

Comment se prononceront nos députés (3 En Marche et 1 Rassemblement National) ? Pour rappel, les 4 députés des Pyrénées-Orientales ont fait le choix de voter pour le retour des néonicotinïdes dans les champs de betterave. Et ce malgré l’appel des écologistes leur demandant de se prononcer en la défaveur de ce pesticide nocif pour les abeilles. Pour rappel, cette loi qui autorise provisoirement l’usage pesticide par la filière sucrière est réclamée par les professionnels qui n’ont pas réussi à trouver d’alternative à cette substance dans le délai imparti par la loi.

Pour justifier son vote au retour des néonicotinoïdes, l’attaché parlementaire de Catherine Pujol invoque “le soutien à la filière sucrière et ses emplois”. Quant à l’amendement sur l’élevage intensif, il serait “hors sujet par rapport à la proposition de loi”.

♦ Le docteur Samia Selmani devient présidente de l’Amitié Inter-religieuse du Roussillon 

L’association a notamment pour mission de “contribuer à la lutte contre l’exclusion, le communautarisme” ; mais aussi de “favoriser la paix sociale à Perpignan et dans le Roussillon”. 

Particulièrement présente sur le terrain, nous avions rencontré Samia Selmani lors d’une conférence sur le “vivre ensemble”. Docteure en littérature et civilisations comparées, Samia Selmani avait, via l’association Méditerranée Plurielle, invité Mohammed Chirani à Perpignan en janvier 2020. L’auteur, essayiste et consultant en prévention de la radicalisation religieuse avait évoqué les difficultés de prévenir l’islam radical en France.

Pour la nouvelle présidente, “il est important que le dialogue interreligieux mais aussi  interconvictionnel soit présent”. Samia Selmani souhaite “outre l’organisation des rencontres inter-religieuses”, que l’Amitié Inter-religieuse du Roussillon soit présente sur le terrain”.

L’association a été créée en 2007. Parmi les résponsables, se sont succédés, le père Blondeau, Ludovic Catalano (association Bouddhiste) Christian Negre (Église Protestante Unie de France) et Olivier Darmon (Communauté Israélite de Perpignan).


À lire : Débat “vivre ensemble” à Perpignan – Radicalisation de l’islam ou islamisation de la radicalité ?


♦ Opération “poignées de porte” dans la police et la gendarmerie

Dans le cadre de la volonté affichée par le Ministre de l’intérieur d’améliorer des conditions de travail des policiers et des gendarmes, l’Hôtel de Beauvau vient de publier la liste des 3.700 d’opérations d’entretien et de petits travaux prévus dans l’enveloppe de 26 M€. Selon le ministère, ces travaux interviendront d’ici le 31 décembre 2020.

Dans les Pyrénées-Orientales, l’enveloppe s’élève à près de 164.000€ investis répartis sur 18 opérations. Des interventions qui vont de l’achat de mobilier professionnel (fauteuils, armoires…) à la réparation de fuites ; en passant par la mise en place d’une nouvelle signalétique ou le remplacement de climatiseurs. La liste des travaux rendue publique ce jour précise que les réparations dans les Pyrénées-Orientales sont prévues à Perpignan et à Prades.

♦ Michel Delseny reçoit la médaille d’or de l’Académie d’agriculture

Les académiciens ont honoré celui qui fut longtemps à la tête du Laboratoire Génome et Développement des Plantes de l’université de Perpignan pour l’importance de ses travaux dans le secteur de l’agriculture. L’Académie des sciences a souhaité mettre en lumière le travail de Michel Delseny ; et notamment l’établissement de la séquence génomique du riz et les travaux de génomique comparative chez les céréales.

Michel Delseny, que nous avions rencontré au musée de Tautavel, est honoré en même temps que 4 autres personnalités :

  • Joseph Daul, Homme d’influence et de conviction, il a mis avec autorité tout son talent au service de la défense de la Politique Agricole Commune et de l’unité européenne”.
  • Bernard Guérin dont le travail a permis l’expansion de la recherche et développement vers les entreprises de l’agroalimentaire ; quand de nombreux secteurs entraient dans leur phase d’industrialisation.
  • L’importance des travaux sur le bilan carboné et hydrique des forêts, leur impact pour la gestion, et pour sa contribution décisive au développement d’infrastructures collectives de recherche en Aquitaine ont permis a Denis Loustau de recevoir la médaille d’or de l’académie d’agriculture de France.
  • Et enfin, Valérie Masson-Delmotte est honorée pour ses travaux de recherche en paléoclimatologie, son expertise dans la connaissance des mécanismes du réchauffement climatique, et son engagement citoyen dans le cadre du haut conseil pour le climat.

https://twitter.com/CNRS_OccitaniE/status/1313140903318609921


À lire : Michel Delseny – La recherche sur le génome des plantes contée à Tautavel


♦ Agenda du soir : Vendredi 9 octobre à 21h – Port-Vendres – Festival Jazzèbre – Ciné-Théâtre Vauban

Gael Horellou 7tet – En 2011, Gaël Horellou découvre La Réunion et tombe sous le charme de l’ile et de sa culture. «Identité» est un projet de fusion musicale ayant pour base le jazz et les rythmes de l’Océan Indien. Pour ce faire, Gael Horellou saxophoniste et compositeur a réuni autour de lui l’organiste Florent Gac, le guitariste réunionnais Nicolas Beaulieu ainsi qu’une rythmique de percussions traditionnelles composée de Emmanuel Félicité, Vincent Philéas et Jérôme Calciné.

Du jazz en couleur marié aux timbres rythmiques de l’Océan Indien, du maloya de La Réunion teinté des harmonies du jazz américain, la musique d’Identité navigue dans l’univers de ces deux «musiques noires». «Une identité à chercher quelque part entre un toit de case en tôle ondulé et la brique rouge de Brooklyn.»

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances