Zapping de l’actualité du 17 décembre | Pyrénées-Orientales

28/09/2019, Estagel, France, Illustration vigne vin secteur viticole vinicole Fenouillèdes © Arnaud Le Vu / MiP / APM

♦ Le film « Josep » reçoit le prix du film européen de l’année

Le festival du film Européen a décerné le prix du meilleur film d’animation à « Josep » ; film réalisé par le dessinateur Aurel et qui relate la vie du dessinateur Josep Bartolí, combattant antifranquiste. La cérémonie qui s’est tenu en ligne, covid oblige a primé ce film projeté en avant-première dans notre département et qui faisait partie de la sélection officielle du festival de Cannes 2020.

Le neveu de Josep Bartolí, le photojournaliste de renom Georges Bartolí, ne cachait pas sa joie en partageant cette nouvelle sur les réseaux sociaux.

« Josep, je vous ai déjà pas mal bassinés avec ce grand film d’Aurel inspiré de la vie de mon oncle ; mais je ne boude pas mon plaisir en vous annonçant qu’il a obtenu, excusez du peu, le prix du film européen de l’année décerné par l’EFA (European film Awards) ».

Georges Bartolí de souhaiter que ce film puisse « réhabiliter la mémoire des nôtres comme »indigènes » réhabilita celle des troupes coloniales envoyées à la boucherie en 1944 pour un pays qui n’était pas le leur… ». Lors de la sortie de Josep en salle, le dessinateur Aurel nous avait accordé une interview où il nous évoquait son travail et le plaisir de retracer la vie de Josep Bartolí.

♦ Les boîtes aux lettres des Papillons font l’unanimité au conseil municipal de Perpignan

Lors du conseil municipal de ce jour, Chantal Bruzi, élue d’opposition et ancienne adjointe à la sécurité de la ville de Perpignan, a demandé au Maire et à la majorité municipale de mettre en place une convention avec l’association « Les Papillons« .

« Les Papillons installent des boîtes aux lettres dans les écoles et dans les lieux sportifs. Cela permet à tous les enfants d’y glisser un message ; et l’association assure le relais. C’est également l’association qui assure l’installation, la relève et le suivi des boites aux lettres. La seule chose que nous devons faire est de prendre la décision de donner la parole aux enfants et de décider de lutter contre toutes ces violences ; et je pense que c’est très important pour nous ». 

Selon Chantal Bruzi, beaucoup d’enfants n’osent pas appeler les numéros mis à leur disposition.

« Parfois l’agresseur est sein même de la famille. À l’école, ils ont peur que les adultes sollicités se rapprochent des parents. Le principe de cette association est simple. Vos agresseurs vous demandent de vous taire ; nous, on vous dit que vous pouvez écrire et que grâce à ce document, vous serez pris en charge et aidé ».

Le premier adjoint Charles Pons a répondu par la positive à cette demande. L’élu à la culture André Bonet de prendre la parole sur ce point. « Je connais très bien Laurent Boyet, policier à la PAF et fondateur de cette structure, et je peux porter témoignage qu’il s’agit d’une démarche sérieuse ».

L’association définit ainsi son action : « L’un des buts de l’association Les Papillons est d’installer des boîtes aux lettres Papillons dans toutes les écoles et les clubs de sport. Pour que les enfants victimes de toute forme de maltraitance puissent, à leur rythme, glisser un petit mot, un dessin, comme une bouée jetée à la mer ».

♦ Le musée Hyacinthe Rigaud Musée préempte plusieurs œuvres de George Daniel de Monfreid

Le 10 décembre, la gazette Drouot – déclinaison web de l’hebdomadaire de référence des ventes aux enchères publiques de meubles, de tableaux et d’objets d’art – révélait cette information. Parmi les œuvres qui arriveront bientôt au musée Hyacinthe Rigaud, figure l’autoportrait à la veste blanche de l’artiste datée du 14 juin 1889. Cette œuvre de l’artiste, adepte du pointilliste, a été adjugée pour 90.376 €. 

George Daniel de Monfreid, grand ami de Paul Gauguin qui l’avait nommé comme son exécuteur testamentaire, avait exécuté un travail de mémoire pour ce dernier.

La Gazette Drouot précise : « L’artiste devait ainsi réaliser les bois gravés pour Noa Noa, ce fameux récit composé vers 1893-1894 par Paul Gauguin sur les souvenirs de son premier voyage à Tahiti ; notamment ses amours avec Tehema et l’imaginaire ancestral maori. Lors de la vacation, ils étaient au nombre de vingt-six, dont vingt-trois ont été publiés dans l’édition de Crès (1924). Cet ensemble unique a été préempté à 25.280 €, également par le musée de Perpignan. »

25/06/2017, Perpignan, France, Illustrations Musée Rigaud © Arnaud Le Vu / MiP
25/06/2017, Perpignan, France, Illustrations Musée Rigaud © Arnaud Le Vu / MiP

♦ La filière viticole départementale doit « agir vite et ensemble pour se redynamiser »

Depuis son lancement par la profession avec l’État, le Département et Région, le plan agricole départemental a engagé 19 actions. Objectif : répondre aux enjeux prioritaires « que sont la production, la commercialisation, le renouvellement des générations, l’eau, le foncier, l’énergie, le changement climatique et la communication ». Les professionnels réunis par ce plan disent s’inscrire dans « une agriculture dynamique économiquement, socialement et environnementalement. »

Un audit a établi en tant qu’action prioritaire « la coordination entre les différentes structures collectives agricoles ». Depuis 2018, la filière viticole réfléchit « sur la mutualisation des outils de transformation, des tâches administratives, d’ateliers, de filières de diversification ou encore d’outils de commercialisation ».

Réunis en conférence à la Préfecture de Perpignan, les acteurs ont déclaré le besoin « d’agir vite pour anticiper l’avenir et pérenniser cette filière à travers ses hommes et femmes et ses outils de travail ». 

« Malgré la situation compliquée que nous vivons, nous croyons à un avenir meilleur ; car notre département bénéficie de nombreux atouts qui nous sont parfois enviés  : richesses de terroirs et des cuvées, une palette inouïe de paysages viticoles, une attractivité touristique forte, des ventes directes aux consommateurs, importantes. Mais la situation impose de réagir et d’agir ensemble pour redynamiser la viticulture départementale ».

17/08/2020, Paulilles, France, vignoble des Pyrénées-Orientales © Arnaud Le Vu / MiP
17/08/2020, Paulilles, France, vignoble des Pyrénées-Orientales © Arnaud Le Vu / MiP

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances