Zapping de l’actualité du 23 octobre | Pyrénées-Orientales

03/11/2018, Perpignan, France, Foire Saint-Martin © Arnaud Le Vu / MiP

Chaque soir, Made In Perpignan propose désormais son format “Zapping” à ceux désireux de balayer l’actualité en un clin d’œil. Du lundi au vendredi, entre 18h et 19h, nous vous compilerons les brèves de la journée ; ainsi que des résumés de nos articles publiés.

♦ Le monde de la culture s’adapte au couvre-feu instauré dans les Pyrénées-Orientales 

Depuis l’annonce faite par Jean Castex, les grands acteurs culturels changent leurs grilles de programmation. C’est notamment le cas des cinémas ; Le Castillet, Méga-Castillet, mais aussi du complexe Clap-ciné de Canet-en-Roussillon. Ainsi, dès ce samedi 24, les dernières séances seront celles de 18h et 18h15 ; avec une fin du film à 20h15 au plus tard. Un horaire permettant à chacun de rejoindre son domicile avant 21h ; heure du couvre-feu dans l’ensemble du département.

Le théâtre de l’archipel confirme que sa programmation est maintenue avec des modifications d’horaires pour les spectacles des 6 semaines à venir, en accord avec les artistes. Plus de renseignements sur le site du Théâtre.

“Les représentations vont être avancées plus tôt, majoritairement à 18h30 ou 19h afin de permettre aux spectateurs de rentrer chez eux  avant le couvre-feu”.

Quant au festival de musique sacrée qui se tient exceptionnellement cette année du 24 au 30 octobre, il est maintenu. Les horaires des spectacles ont, là aussi, été aménagés pour permettre au public de respecter le couvre-feu. Informations et réservations au 04.68.66.18.92.

♦ Le département et la ville de Perpignan toujours en désaccord à propos de La Cigale

Alors que le Conseil Départemental avait acheté cet ancien hôtel situé Boulevard Jean Bourrat à proximité du centre-ville, l’ancien maire Les Républicains, Jean-Marc Pujol, avait fait le choix de préempter cet achat ; en désaccord total avec la volonté du département d’en faire un centre d’accueil pour mineurs non accompagnés. Malgré le changement d’équipe à la ville de Perpignan, le projet initié par Jean-Marc Pujol d’installer un commissariat se poursuit. Le Maire frontiste ayant même fait le choix d’accélérer les choses en commençant les travaux alors qu’un recours contre la préemption est en cours d’examen devant la cour d’appel.

Afin de démêler cet imbroglio, la présidente socialiste du département et le maire Rassemblement National se sont rencontrés. Mais il semblerait que le dialogue n’ait pas été très fructueux.

En effet, Louis Aliot communique précisant qu’il avait présenté “sa décision de compléter le poste de police de Proximité de la Police Municipale de la Cigale, d’un accueil des victimes de violences et notamment de violences conjugales”. Il précisait avoir proposé sa volonté d’associer le département à cette initiative.

Via le même communiqué de presse, Louis Aliot indiquait avoir “proposé son aide” afin de “trouver un lieu d’accueil adapté [aux mineurs non accompagnés] sur le territoire de la Communauté urbaine ou du Département”.

Dans la foulée de ce communiqué, le département communiquait : “Lors d’un rendez-vous, jeudi 22 octobre à l’Hôtel du Département, parmi les dossiers évoqués entre la Présidente du Département et le maire de Perpignan, celui-ci a présenté son nouveau projet concernant l’ancien l’Hôtel de la Cigale. À ce stade, le maire n’a formulé aucune proposition alternative pour héberger les mineurs non accompagnés. Le Département veut des actes rapides et concrets pour pouvoir remplir ses missions de protection de l’enfance”.

♦ Louis Aliot prend fait et cause pour les forains privés de foire Saint-Martin la veille de l’ouverture

Les représentants des restaurateurs, des forains et du monde culturel étaient reçus ce jour par le maire frontiste de Perpignan. Ce dernier a insisté sur l’interdiction de la foire Saint-Martin annoncée par la préfecture seulement deux jours avant la date de son ouverture officielle.

Depuis quelques semaines, les forains sont sur site ; ils montent et se préparent à ouvrir leurs portes en période de crise sanitaire. C’était sans compter sur le passage en alerte maximale du département. Outre l’instauration du couvre-feu que les forains avaient anticipé, le préfet a interdit la tenue de la fête foraine.

Louis Aliot veut évoquer ce point lors du prochain rendez-vous prévu en préfecture. Il entend solliciter le Préfet pour le maintien de la foire avec des horaires aménagés, “du matin jusqu’à 20 heures par exemple”.

Les représentants des commerçants et particulièrement celui des forains se félicitaient à la sortie de la réunion de l’écoute de leurs difficultés par la mairie. Monsieur Lombart, porte-parole des forains, attend le retour du rendez-vous avec la préfecture ; rappelant que lui-même et ses collègues se tenaient prêts dans le cas d’une fin de non-recevoir de la part du représentant de l’État. “On est en train de mourir et on ne va pas se laisser faire”.

Louis Aliot insiste sur la “fronde” des acteurs économiques, dont les forains ou les représentants des restaurateurs. “Ils s’interrogent sur les régimes inégalitaires ; pourquoi certains oui, pourquoi d’autres non. Il y a une incompréhension générale sur le décalage entre la parole de Paris et l’adaptation locale. Ils ont du mal à admettre que l’on décide de manière brutale sans tenir compte de la situation locale”.

♦ Collecte de sang spéciale à Perpignan avec les Toques Blanches du Roussillon

Du lundi 26 au jeudi 29 octobre de 12h à 17h, les donneurs de sang sont invités à la mairie quartier Nord pour une collecte spéciale. L’occasion, après le don de sang, de goûter une collation concoctée par les plus grands cuisiniers des Pyrénées-Orientales.

En joignant l’utile à l’agréable, les équipes de prélèvement espèrent que cette collecte exceptionnelle incitera la population à tendre leur bras pour les malades. La crise sanitaire impacte fortement l’activité de l’établissement français du sang ; et notamment la collecte depuis plusieurs mois.

“En effet, l’EFS s’appuie depuis toujours sur la collecte mobile (80% des dons) et en particulier sur la collecte en entreprise, qui permet aux salariés de donner sur leur lieu de travail, ainsi que sur la collecte en écoles et campus universitaires. Or depuis le mois de mars, les entreprises et universités n’accueillent presque plus de collectes de sang en raison des impacts de la Covid-19 (télétravail, cours à distance, protocoles sanitaires, etc.)”. D’où la nécessité de toujours recruter de nouveau donneurs.

♦ Le tour de France 2021 passera-t-il par les Pyrénées-Orientales ?

C’est en tout cas l’information révélée par nos confrères de France Bleu Roussillon. Selon la radio, le tour de France 2021 devrait faire étape le 11 juillet 2021 à Cérét ; la commune serait ainsi ville étape du tour 2021. Les coureurs devraient rejoindre l’Andorre en passant par la commune de Prades, chère au Premier Ministre Jean Castex.

C’est d’ailleurs Prades qui était initialement pressentie pour être ville départ ; mais des contraintes techniques ont poussé l’organisation à opter pour Cérét.

Les vélos du tour n’avaient pas foulé les terres catalanes depuis 2009 et l’étape entre Le Cap d’Agde et Perpignan ; étape remportée par Thomas Voeckler.

♦ Agenda du soir : Samedi 24 octobre 18h30 – Perpignan – Concert symphonique – L’Archipel

Les Arts Florissants – L’Archipel invite l’un des plus prestigieux ensembles baroques et son chef William Christie. Sur les pupitres, deux des six Symphonies Parisiennes de Joseph Haydn mises en regard avec le concerto pour pianoforte de Mozart. Un programme dans lequel excellent les Arts Florissants avec ses instruments d’époque sous la direction d’un maître du baroque.

Programme :

  • Joseph Haydn (1732 – 1809) : Symphonie n° 84, Symphonie n° 87
  • Wolfgang Amadeus Mozart (1756 – 1791) : Concerto pour piano n° 18

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances