Zapping de l’actualité du 3 novembre | Pyrénées-Orientales

Chaque soir, Made In Perpignan propose son format “Zapping” à ceux désireux de balayer l’actualité en un clin d’œil. Du lundi au vendredi, entre 18h et 19h, nous vous compilerons les brèves de la journée ; ainsi que des résumés de nos articles publiés.

♦ Louis Aliot poursuit sa charge contre les mesures gouvernementales

Sur la page Facebook de la ville de Perpignan, s’affiche fièrement le débat national suscité par les arrêtés des maires, dont Louis Aliot, autorisant l’ouverture des commerces de centre-ville malgré le confinement.

Le nouveau maire frontiste de la ville de Perpignan a fait le choix de répondre par une pétition à la petite phrase lancée dans les médias par le Ministre de l’Économie et la Ministre du travail. Ce week-end, Bruno Le Maire et Elisabeth Borne ont qualifié de “maires irresponsables” les élus qui avaient pris des arrêtés autorisant la réouverture des petits commerces malgré le confinement.

Non, les Maires qui prennent des arrêtés d’ouverture des commerces ne sont pas “irresponsables” comme l’affirme le gouvernement” peut-on lire sur la page Facebook de la Ville de Perpignan. “Bruno Lemaire devrait-il aussi insulter le gouvernement de la Catalogne qui ferme les grandes surfaces de plus de 800m2 pour des raisons sanitaires et de justice économique !“.

Avant d’informer sur la nouvelle initiative de Louis Aliot en faveur des commerces non-alimentaires : “Signez la pétition nationale que je lance pour soutenir le commerce de proximité et instaurer un fonds de solidarité financé par une taxe sur les plateformes d’e-commerce. Obligeons le gouvernement à organiser la solidarité économique!“. La mairie de Perpignan a organisé depuis quelques heures cette pétition en ligne.

L’édile de Perpignan, après avoir signé vendredi un arrêté municipal en faveur de l’ouverture des commerces du centre-ville, continue sa fronde. Cet après-midi, l’avocat de profession plaidait au tribunal administratif de Montpellier au nom de la ville de Perpignan et pour la cause de son arrêté. À l’écriture de cet article, aucune décision n’a encore été publiée. Même si l’issue de l’audience ne fait aucun doute quant à la confirmation de la fermeture des petits commerces.


À lire : Bras de fer Aliot – Castex | Les commerçants autorisés à rouvrir dès mardi à Perpignan ?


♦ Des bouquets surprises pour les soignants de Perpignan

Mais quelle a été la surprise du personnel soignant de Perpignan ! De mystérieux bouquets de fleurs retrouvés sur leur voiture à la sortie de leur service. L’accusée ? La fleuriste Murielle Marcenac, et son équipe de Marcenac Fleurs, basées à Saint-Estève.

Par nature, j’adore faire des surprises au quotidien, partage plein d’entrain Murielle Marcenac. En ce moment, il nous faut de belles nouvelles. Les gens en ont besoin. D’autant plus nos soignants. On a trouvé ça magnifique”. La fleuriste est récidiviste ; elle avait déjà distribué près de 400 bouquets ce printemps.

Entre le 2 et le 3 novembre, Murielle Marcenac a déposé environ 600 compositions sur les parkings des soignants de l’hôpital de Perpignan et de la clinique St-Pierre. “J’ai 1.200 bouquets pour faire mes surprises. J’ai de quoi inonder ! On va continuer“. Demain, Marcenac Fleurs s’attache à réaliser les bouquets avant de nouvelles opérations. La gérante, toute souriante, partage  : “On cherche à garder l’effet de surprise!

Marcenac Fleurs travaille notamment avec des grandes surfaces de l’Aude et des Pyrénées-Orientales. “Avec nos commandes annulées, nous avons un approvisionnement pour rien, détaille Murielle. Ça représente entre dix et douze mille fleurs. C’est soit la poubelle, soit de beaux cadeaux. Alors autant jouer le jeu !

Avant de conclure sur l’actualité : ” Pour rebondir sur le débat des commerces pendant le confinement : il ne faut pas oublier que les grandes surfaces font aussi travailler des locaux. Mais de toute façon, les gens n’ont pas la tête à acheter des fleurs en ce moment ; sauf funérailles, malheureusement”. 

♦ Elne coupe son éclairage public pendant un mois

L’annonce est visible sur les réseaux sociaux de la ville : pendant ce confinement, la mairie d’Elne va expérimenter l’extinction de l’éclairage public. À partir de ce jeudi, de 22 heures à 6 heures, une partie de la ville verra donc ses rues non éclairées. Le but ? Tester l’efficacité de la démarche aux bénéfices des économies d’énergie et de l’environnement.

À terme, avant ce nouveau confinement, nous voulions déjà mettre en place cette initiative après un débat citoyen, informe le maire Nicolas Garcia. La situation actuelle est propice à son expérimentation réelle pendant un mois. Ce débat devait se faire le 21 novembre, avec des conférences, lors de la Nuit des étoiles”. Une date qui est donc reportée. La mairie communique : “Nous vous proposons de nous retrouver autour de cet évènement, dès que la situation sanitaire le permettra, pour évaluer ensemble les enseignements de cette expérimentation”.

Outre les potentiels avantages pour la biodiversité et la santé des habitants que cette initiative apporterait, l’élu communiste d’Elne poursuit : “l‘éclairage public représente environ 100.000€ par an pour la commune. C’est beaucoup. Sur un mois, j’espère atteindre les milliers d’euros d’économisés. Et j’espère surtout apporter des arguments divers à ce débat“. Dans cette même philosophie, Nicolas Garcia compte déjà cette année réduire les illuminations de Noël.

♦ Les Dragons Catalans qualifiés pour les phases finales de la Super League saison 2020

Dans un communiqué de presse, la Super League a annoncé un réaménagement du format de la saison 2020 ; avec un nouveau système de Play-offs jusqu’à la Grande Finale qui se déroulera le vendredi 27  Novembre. Ce matin les deux clubs et Castleford et Hull KR ont confirmé ne pas pouvoir participer aux 3 journées restantes. De fait, la décision a été prise de revoir le système en place.

Le conseil d’administration de la Super League et le conseil d’administration de la RFL ont convenu d’un format révisé, qui verra la saison régulière se terminer dans les quatre prochains jours ainsi que d’un nouveau système de play-offs à 6 équipes.

L’exigence pour un club de disputer un nombre minimum de 15 matchs a été supprimée. Le match des Dragons face St Helens, prévu ce jeudi 5 novembre à Perpignan, est annulé, les deux équipes s’étant déjà qualifiées pour le top 6.

⊕ Détail des phases finales Super League saison 2020

Les deux meilleures équipes de la phase régulière seront exemptées du premier tour de Play-offs, alors que celles qui terminent de la troisième à la sixième place du classement s’affronteront en « quarts de Finale ». Ces matchs se joueront les 12 et 13 novembre. Les vainqueurs affronteront ensuite le premier et le deuxième en demi-finale les 19 et 20 novembre, à domicile.

  • Vendredi 6 novembre : Wakefield Trinity vs Salford Red Devils – 18h30 CET // Wigan Warriors vs Huddersfield Giants – 20h45 CET
  • Play-Offs Round 1 : 12 novembre – 3e vs 6e – 20h45 CET //13 novembre – 4e vs 5e – 20h45 CET
  • Demi-finale 19 novembre – 1er vs vainqueur du Play-off le moins bien classé
  • Demi-finale 20 novembre – 2nd vs vainqueur du Play-off le mieux classé
  • Grande Finale : Vendredi 27 novembre – KCOM Stadium, Hull

♦ Aggravation de la situation sanitaire à l’hôpital de Perpignan

Les chiffres publiés ce soir par l’Agence Régionale de Santé font apparaître une aggravation sur le front de l’hôpital de Perpignan.

  • 97 patients Covid sont admis à l’hôpital de Perpignan ; 3 de plus que le dernier décompte.
  • Dont 21 en service de réanimation. En temps normal, le service de réanimation compte 24 lits. Avec la crise du Covid, ce chiffre peut monter jusqu’à 80 dont 65 à l’hôpital.
  • 79 personnes sont décédées depuis le début de la crise ; 2 de plus depuis le dernier bulletin.

À lire : Jour après jour | L’actualité du reconfinement des Pyrénées-Orientales

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances