Zapping de l’actualité du 29 octobre | Pyrénées-Orientales

28/10/2020, Perpignan, France, Allocution Emmanuel Macron Covid-19 reconfinement © Arnaud Le Vu / MiP

Chaque soir, Made In Perpignan propose son format “Zapping” à ceux désireux de balayer l’actualité en un clin d’œil. Du lundi au vendredi, entre 18h et 19h, nous vous compilerons les brèves de la journée ; ainsi que des résumés de nos articles publiés.

♦ Confinement, déconfinement, reconfinement “qu’il disait”

Cette déclinaison de mots – que nos correcteurs orthographiques nous affichent en erreur – est devenue notre quotidien en 2020. À partir de demain, c’est le retour des attestations de sortie pour aller travailler, faire ses courses, aller chez le médecin, ou promener son chien. Désormais, il faudra aussi remplir une attestation pour conduire ses enfants à l’école. Et différence notoire, les personnes âgées ne seront pas privées de leurs familles. Malgré ces aménagements, les commerces non reconnus comme “essentiels” font grise mine. Et le moral des Français accuse le coup tentant parallèlement d’avoir une petite pensée pour tous nos soignants. Ces combattants de la première ligne qui, souhaitons-le, ne seront pas confrontés au tri entre les patients.

Le premier ministre Jean Castex a détaillé ce jour les annonces d’Emmanuel Macron lors de son allocution. Dans les Pyrénées-Orientales, des conférences de presse sont déjà prévues pour les déclinaisons locales du reconfinement.

“Nous avons aussi besoin du sens des responsabilités de chacun et de l’esprit citoyen de tous. Restez au maximum chez vous. Respectez les règles. Une fois encore je vous le dis, la réussite dépend du civisme de chacune et chacun d’entre nous”. Emmanuel Macron

♦ Les deux rugbys catalans rattrapés par la seconde vague du virus Covid-19

Alors que l’USAP déplorait lors de la mise en place du couvre-feu la tenue du match contre Béziers à huis clos, c’est désormais, le nombre de tests positifs dans ses rangs qui compromet la rencontre prévue contre Colomiers.

Arborant leurs tests négatifs, les Dragons Catalans déclaraient via un communiqué adressé à la presse hier avant l’annonce du reconfinement :

“L’ensemble des joueurs dont les résultats sont négatifs et qui ne sont pas concernés par une période d’isolement peuvent donc reprendre les entraînements afin de préparer le prochain match face à Salford programmé ce lundi 2 Novembre au AJ Bell Stadium”.

Les matchs se tiendront-ils durant ce confinement version 2 ? La préfecture des Pyrénées-Orientales devrait répondre à l’ensemble de ces questions après la conférence de presse du premier ministre prévue ce jour.

♦ Une voiture de police prend feu au pied de la Préfecture

Le 28 octobre dans l’après-midi, et alors que les forains manifestaient leur colère après l’annulation de la foire Saint-Martin, une voiture de police a pris feu sous les fenêtres du bureau du Préfet. Aucun lien entre les deux événements ; malgré la forte tension entre les forains et le représentant local de l’État. Le Préfet annonçait hier sur ses réseaux sociaux les raisons de l’incendie.

♦ Le musée Rigaud fait l’acquisition d’un nouveau portrait d’Hyacinthe Rigaud

André Bonet adjoint à la culture de la mairie de Perpignan le confirmait sur ses réseaux sociaux : “Alors que le musée Rigaud fête ses deux cents ans d’existence, que Versailles prépare la plus grande exposition jamais consacrée au peintre perpignanais, la Ville de Perpignan vient de préempter en vente publique, avec le soutien de l’État, Le portrait présumé de Madame de la Jonchère. Une œuvre majeure et inédite datant des années 1715-1720 qui conjugue talent et beauté”.

L’ancien président du Centre Méditerranéen de Littérature rappelle le talent du portraitiste Hyacinthe Rigaud.

“Tout le talent de Rigaud est là, la justesse des carnations, de la lumière, la recherche d’un regard franc et serein, l’équilibre de la composition. Le musée Rigaud n’avait pas d’équivalent dans sa collection, les portraits féminins étant moins fréquents, de même que ce format, avec les mains et jusqu’au genou, réservé à une clientèle fortunée”.

Ce tableau sera accessible au public lors de l’exposition événement du musée Rigaud « Portraits en majesté : François de Troy, Hyacinthe Rigaud, Nicolas de Largillierre » qui ouvrira le 19 juin 2021.

♦ La Chambre de Commerce et d’Industrie signe une motion en faveur de la Ligne à Grande Vitesse

Les élus de la chambre consulaire rappellent que, depuis près de 40 ans, le réseau LGV poursuit son développement en France et en Europe. “Après avoir relié Paris à Lyon, Lille, Marseille, Montpellier, Strasbourg, Rennes, Chambéry, Mulhouse, Bordeaux et bientôt Toulouse, après avoir permis des trajets à grande vitesse vers Londres, Bruxelles, Amsterdam, Milan, Cologne et bientôt Bilbao”.

Non sans préciser que “le sillon entre Montpellier et Perpignan bloque encore le TGV vers Barcelone et Madrid”. Comme Carole Delga qui recevait récemment le patron de la SNCF, le CCI constate ‘‘l’alignement de planètes en faveur de la LGV Montpellier-Perpignan : 1er Ministre, Présidente de Région, Collectivités locales, plan de relance”

La CCI rappelle son engagement plein et entier à ce projet et “appelle l’ensemble des acteurs de son territoire à apporter d’une seule voix son soutien à cette réalisation avant que cette “fenêtre de tir” inespérée ne se referme, peut-être à jamais”.


À lire : Un train vaut mieux que deux tu l’auras | LGV Perpignan – Montpellier en 2030 ?

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances