À la découverte du cinéma – L’Institut Jean Vigo sous toutes les bobines

LECTURE

Tout au long de l’année, l’Institut Jean Vigo propose une programmation éclectique avec des activités destinées à un public de plus en plus diversifié. L’une des volontés de l’équipe de l’Institut est d’attirer un public différent, en proposant notamment des ateliers « hors les murs ». Pour cela, de nouveaux partenariats sont mis en place. Chaque année, ce sont plus de 25 000 personnes qui sont touchées par le travail de l’Institut Jean Vigo.

♦ Patrimoine et édition, les piliers de l’institut Jean Vigo

L’Institut Jean Vigo est connu de tous pour sa politique patrimoniale et éditoriale. Dans les 5 salles d’archives, on retrouve une importante collection d’affiches (plus de 60 000 dont le fonds Louzon-Boissière depuis cette année) et de scénarii. Mais aussi 100 000 photographies, 5 000 films et 25 000 dossiers de films. Les amateurs du 7e art peuvent découvrir un fonds espagnol, une collection d’appareils de cinéma et feuilleter des revues spécialisées.

L’Institut bénéficie également d’une bibliothèque composée de plus de 8 000 ouvrages. Ainsi que d’une médiathèque équipée de postes de consultation et de visionnement. Toute cette collection est mise en valeur par des expositions thématiques qui se tiennent durant l’année. Porté par l’Institut Jean Vigo et la Cinémathèque de Toulouse, « Filmer le vin » est un nouveau projet de film et de livre. Le principe : un réalisateur a accès aux deux cinémathèques afin de construire un film sur le sujet du vin.

Par ailleurs, en mai 2019, l’Institut et les Presses universitaires de Perpignan ont édité Un Monde et son double, un ouvrage consacré aux collections d’Albert Kahn. Un excellent moyen d’associer cinéma et littérature.

♦ Un institut culturel et une programmation ouverts à tous

L’Institut mène aussi une politique culturelle. Durant toute l’année, des projections sont organisées, à raison de 2 ou 3 séances par semaine. La nouvelle saison se démarque par une programmation variée avec des séances hebdomadaires de films d’auteur, des projections d’archives et de documentaires. Certains réalisateurs sont mis à l’honneur à travers des cycles. Cette année, les spectateurs pourront découvrir les œuvres de Jim Jarmusch ou de Kenji Mizoguchi. L’Institut a décidé de rendre hommage à l’écrivain Edgar Allan Poe à travers 4 films et une ciné-conférence. À noter le 17 octobre, un ciné-concert autour du film La Chute de la maison Usher de Jean Epstein. 

Jocelyn Dupont, la responsable de cette programmation : « À l’affiche, se retrouveront, entre autres, le magistral Kenji Mizoguchi, l’indomptable Jim Jarmusch, ainsi qu’une traversée des univers cinématographiques d’Edgar Allan Poe, maître de la terreur psychologique dont les écrits ont souvent inspiré les cinéastes. »

♦ Du festival Confrontation aux résidences d’artistes

Du 24 au 29 mars 2020, se tiendra le festival Confrontation. Les activités du festival ont lieu dans plusieurs lieux de la cité catalane dont le cinéma Castillet. Le principe est de confronter des films d’époques, de genres et de nationalités différents. Cette 56e édition portera sur le thème de l’histoire du temps présent des années 1980 aux années 2020. Au programme : des projections, des rencontres et des animations.

Pour la saison 2019/2020, la cinémathèque accueille Aurélio Cardénas et Floréal Paleato dans le cadre des résidences d’artistes « Mémoire Filmique ». Les artistes travaillent sur ce fonds dans le but d’apporter un point de vue artistique, et de partager ce travail avec les habitants de Perpignan lors de rencontres. En novembre, une carte blanche sera consacrée à la Filmoteca de Catalunya. À l’affiche, on découvrira des films issus de la collection de cette cinémathèque.  

Esteve Riambau confie : « La Filmoteca de Catalunya a inauguré, en 2012, deux nouveaux sites présentés internationalement lors du congrès de la FIAF, à Barcelone, en 2013. Depuis cette date historique, nous avons proposé des rétrospectives de nos collections à d’autres cinémathèques pour montrer ce qu’est notre patrimoine cinématographique. C’est un grand plaisir d’avoir été invités par l’Institut Jean Vigo, nos voisins du Nord, à programmer une carte blanche qui inclut des grands classiques du cinéma catalan. »

♦ Des tout-petits aux anciens, le lien intergénérationnel

Enfin, l’Institut se démarque par sa politique sociale et pédagogique, par exemple à travers de nombreuses séances scolaires. De plus, l’année est ponctuée par plusieurs opérations culturelles éducatives. On retrouve ainsi « École et Cinéma », « Collège au Cinéma », « Lycéens et apprentis au Cinéma », ou « Passeurs d’images » qui propose des séances en plein air au cœur des quartiers. Et même, depuis 2018, « Maternelle au Cinéma ». Les projections sont élaborées spécialement à l’intention des élèves. Divers ateliers sont menés en fonction du niveau des classes pour faire découvrir l’univers du montage ou du son. Ils permettent aussi de débattre et de rencontrer des professionnels du cinéma.

L’équipe de l’Institut a pour ambition d’aller vers un public plus diversifié. Des séances ont lieu dans des maisons de retraite du département. Cela permet de lutter contre l’isolement des personnages âgées, mais aussi de libérer leur parole et favoriser des échanges en leur proposant des films régionaux.

Le lien intergénérationnel est privilégié lors de séances rassemblant des anciens et des élèves scolarisés à Perpignan. Depuis 4 ans maintenant, la cinémathèque travaille avec les détenus de la maison d’arrêt de Perpignan. 10 fois par an, les détenus découvrent un court-métrage puis rencontrent le réalisateur à l’issue de la projection. Mis en place depuis 3 ans, un atelier de réalisation de film avec la maison d’arrêt vient compléter ce partenariat. 

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Article précédent

Train des primeurs - La CGT s'invite à une réunion interne entre direction et cheminots

Article suivant

Réforme des retraites - FO66 en congrès avec son secrétaire national Yves Veyrier

risus ante. efficitur. eleifend dolor accumsan