Accueil » Actualités » Catalogne » Avalanche de forfaits dans les stations de ski pyrénéennes de Lleida à Noël

Avalanche de forfaits dans les stations de ski pyrénéennes de Lleida à Noël

Ouverture de la saison Port Ainé 26 novembre 2021. © Marta Lluvitch pour ACN

Baqueira-Beret, Port Ainé, Tavascan, Boí Taüll… Malgré la pandémie, les onze stations pyrénéennes de la région de Lleida clôturent les vacances de Noël avec leur meilleure vente de forfaits de ski (250.000) depuis presque une décennie. Elles retrouvent ainsi les chiffres d’avant pandémie et ce malgré un taux de fréquentation légèrement inférieur aux années précédentes ; un taux s’établissant en moyenne à 70 % entre le 26 décembre et le 9 janvier.

♦ Un bilan « satisfaisant » pour la campagne de Noël

Le pic le plus élevé a été enregistré pour la Saint-Sylvestre avec un taux d’occupation de plus de 90% en moyenne pour les différents types d’hébergements touristiques réglementés selon les dernières données du Turisme de la Diputació de Lleida.

L’augmentation des cas de Covid-19 a certes entraîné des annulations en cascade ; mais une grande partie du secteur montagne a pu compenser par de nouvelles réservations. Certains établissements avaient intelligemment mis en place des listes d’attente.

Les responsables touristiques des Pyrénées de Lleida dressent donc un bilan « satisfaisant » de la campagne de Noël ; tant pour le remplissage que pour le nombre de forfaits de ski vendus. Un résultat qu’ils attribuent au « désir » de neige de visiteurs et aux bonnes conditions météorologiques qui ont assuré un épais manteau neigeux sur les pistes.

♦ Des chiffres qui égalent ceux du Noël 2013-2014

Les stations de ski de la région de Lleida ont enregistré 250.000 ventes de forfaits de ski alpin et nordique. Sans compter les 4.500 forfaits pour les raquettes. Avec de tels résultats, les stations catalanes de Lleida retrouvent et améliorent leurs derniers chiffres prépandémiques de 2019-2020 ; une période qui s’était clôturée avec 245.000 forfaits de ski vendus. 

En fait, pour trouver des résultats similaires, il faut remonter à la période de Noël 2013-2014. Parallèlement, pendant les fêtes de fin d’année, les stations ont aussi cru compter sur l’arrivée de visiteurs non-skieurs désireux de profiter du beau temps, des températures douces et de l’enneigement pour se promener dans domaines naturels pyrénéens.

♦ Un enneigement de qualité qui attire les skieurs

Au 26 décembre, toutes les stations de ski alpin de cette région garantissaient de bonnes conditions : 196 pistes ouvertes, 263 kilomètres de pentes et un manteau de neige allant de 50 à 155 centimètres. Côté ski nordique, tous les parcours étaient ouverts pour les vacances de Noël ; soit au total 140 kilomètres praticables et des épaisseurs de neige comprises entre 60 et 120 centimètres.

Au début de la nouvelle année, les températures plus douces et plus typiques du printemps ont encouragé de nombreux visiteurs à profiter du ski et des espaces naturels des Pyrénées ; mais ont également impacté la qualité du domaine skiable réduisant parfois le nombre de pistes ouvertes. Une situation qui s’est améliorée depuis avec les récentes chutes de neige.

Ouverture de la saison de ski à Boí Taüll le 27 novembre 2021 © Anna Berga pour ACN
Ouverture de la saison de ski à Boí Taüll le 27 novembre 2021 © Anna Berga pour ACN

♦ Un contexte sanitaire toujours compliqué pour les professionnels

Pour la première partie des fêtes de Noël, entre le 26 décembre et le jeudi 30 décembre, le taux d’occupation dans le secteur hôtelier de Lleida était compris entre 70 et 80 %. Les bungalows caracolant en tête quand le tourisme rural se situait dans la moyenne avec 75%. Pour la période du réveillon, du 31 décembre au 2 janvier, ce taux moyen de fréquentation a culminé à 90%.
Aux nuitées des établissements d’hébergement réglementés s’ajoutent celles générées par les résidences secondaires également très occupées en cette période festive et qui contribuent fortement à l’activité économique du territoire.

Satisfaite des résultats obtenus, Rosa Pujol, vice-présidente du Patronat de Turisme, a tenu à rappeler la résilience et la capacité d’adaptation de la profession aux règlementations imposées par la pandémie.

Par exemple, les maisons de tourisme rural ont vu leur capacité d’hébergement réduite à 10 personnes maximum par établissement juste avant la période de Noël. Sans oublier l’impact sur le secteur de la restauration instaurant une jauge à 50% à l’intérieur des bars et restaurants.

// D’autres articles sur l’actualité transfrontalière :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances