Voyage sensoriel Train rouge du Pays Cathare et du Fenouillèdes

Bilan de la saison estivale 2019 – Le Département ambitionne d’attirer les touristes dans la “4ème dimension”

LECTURE

“4ème dimension, Pyrénées-Méditerranée en Pays Catalan”. Après presque un an de concertation avec l’ensemble des acteurs du tourisme du département, l’Agence de Développement Touristique (ADT) du département lance sa marque de destination. Et ils n’étaient pas peu fiers de la présenter en conférence de presse ce matin. Une marque facile à décliner, à retenir et surtout qui parle à tout le monde (ironie quand tu nous tiens). Au-delà de la nouvelle stratégie pour faire du département une destination, Hermeline Malherbe a dévoilé les chiffres de fréquentation touristique pour l’année 2019. Des chiffres en baisse… […]

♦ Genèse de la “4ème dimension” des Pyrénées-Orientales

En 2018, le Comité régional du tourisme (CRT) avait déjà tenté un nouveau concept pour réunir l’ensemble des destinations de la région sous un même slogan. Le directeur du CRT, Jean Pinard parlait à l’époque d’Occitalité. Ce néologisme mettait en valeur l’hospitalité en Occitanie. Pour Jean Pinard, la destination est l’Occitanie, concédant néanmoins une vraie singularité au Pays Catalan. Il encourageait le département à construire sa propre identité déclarant que “s’ils veulent inventer la « Catalalité » (NDLR contraction de catalan et hospitalité), ça ne me pose aucun état d’âme. Ce sont les Pyrénées-Orientales qui feront passer le message qu’ils auront choisi. S’ils veulent mettre Pays Catalan, c’est leur choix”.

Lors de ses vœux 2019, la présidente de la Région, Carole Delga, se déclarait également en faveur d’une nouvelle marque “Pays Catalan”.

Fort de ces avis, la Présidente du conseil départemental, Hermeline Malherbe a souhaité “co-construire” cette nouvelle stratégie départementale du tourisme et des loisirs.

“Durant près d’une année et de nombreuses réunions entre acteurs, complétées par des enquêtes et entretiens, la très grande majorité des participants ont insisté sur le fait que “Pyrénées-Méditerranée était l’appellation géographique la plus pertinente. Cette appellation devant être complétée par la création d’une signature identitaire forte. Une signature qui […] intègre la marque de notre singularité, porteuse de vérité”.

♦ “La quatrième dimension, Pyrénées-Méditerranée en Pays Catalan”

Suite à ce constat fait par les professionnels du tourisme, Hermeline Malherbe a souhaité intégrer la ligne stratégique des 4 : 1 la catalanité, les 4 espaces, les 4 dimensions, les 4 barres du logo du département…

“Nous partons de cette idée d’espace en ayant bien à l’esprit notre identité avec l’idée que l’on retrouve dans les griffes du blason catalan. Il fait partie de notre ADN. Nous connaissons les trois dimensions. Le vingtième siècle, nous en fait découvrir une autre, l’espace-temps : la Quatrième dimension”.

La boucle est bouclée. Voilà la nouvelle destination des Pyrénées-Orientales: “La quatrième dimension, Pyrénées-Méditerranée en Pays Catalan”. Les équipes de l’ADT se sont empressées de déposer la marque auprès de l’organisme qui gère la propreté intellectuelle (INPI). Allant même jusqu’à s’étonner que cette marque ne soit pas déjà déposée dans cette catégorie.

Hermeline Malherbe et le Président de l’ADT résument : “Dans un univers de consommation où la mondialisation crée de nouveaux enjeux, une meilleure lisibilité de notre destination “Pyrénées-Méditerranée en Pays Catalan, la quatrième dimension” est indispensable. Elle se traduit par un visuel, un logo, une marque, un code marque… Il s’agit de faire rayonner tout notre territoire avec l’ensemble des acteurs”.

♦ 1, 2, 3 et 4 … dimensions 

  • La première des 4 dimensions repose, selon le dossier de presse, sur la notion géographique. Les 4 espaces naturels du département : la côte catalane, les Pyrénées-Catalanes françaises, Perpignan et la campagne catalane et cathare.
  • La deuxième dimension est basée sur la notion d’espace-temps. “La plus divertissante, la plus magique”. Une dimension qui met l’accent sur les courtes distances afin de parler aux habitants.
  • La troisième dimension repose sur la notion d’évasion du monde alternatif. “C’est plus contemporain, la plus tendance, avec un début, mais sans fin…”
  • Enfin, la quatrième dimension est la notion de lumière. “On éclaire, on rayonne et on fait rayonner sur tout le département et au-delà”.

Place désormais aux spécialistes de la communication, qui vont tenter de faire vivre ou pas ce concept, cette destination. Des spécialistes de la communication ou des réseaux sociaux qui, nous l’imaginons déjà, doivent s’arracher les cheveux pour imaginer un hashtag cohérent pour la nouvelle devise du département. Imaginer une conversation entre deux community-managers du département nous fait rire jaune :

-“Dis tu penses qu’on va mettre quoi comme # sur Instagram ? #4èmeDimensionPyrénéesMediterranéeEnPaysCatalan ? Ou #4DPMEPC ? Et en anglais, ça donne quoi ?

-“Heu, je t’avoue que je préférais presque #Occitalité #Catalalité ou #PyrénéesOrientalesDestinationSudDeFrance”.

Déjà particulièrement peu accrocheur, ce dernier concept, était la marque destination usitée jusqu’à aujourd’hui.

♦ Les chiffres de la saison estivale 2019

Alors que la saison estivale s’achève par un climat particulièrement favorable, le bilan réalisé par l’ADT fait apparaître une saison en léger recul par rapport à 2018. Déjà en 2018, les nuitées dans notre département n’avaient pas atteint le record de fréquentation de l’année précédente.

En 2019, la saison affiche une baisse de 2 à 3%. L’ADT explique cette contre-performance par “une conjoncture économique européenne et française difficile”. Mais aussi une bonne météo au niveau national et européen, qui a favorisé la répartition des touristes sur toute la France.

La saison se découpe en plusieurs périodes :

  • Les mois de mai, juin, et juillet sont en retrait jusqu’au week-end du 26 juillet.
  • La fréquentation du mois d’août est, quant à elle, restée soutenue selon les chiffres de l’ADT.
  • Malgré une belle affluence liée au festival Visa pour l’Image, le mois de septembre est lui aussi en léger recul par rapport à septembre 2018.

La clientèle française est en légère en baisse, tout comme la clientèle étrangère, hormis les Espagnols qui sont plus nombreux à visiter notre département.

Globalement, le bilan n’est pas bon, autant en terme de fréquentation, que de panier moyen. En effet, les dépenses sont en forte baisse, notamment dans la restauration, les commerces et les activités du type musée, activités sportives…

♦ Chiffres clés du tourisme dans les Pyrénées-Orientales 

  • 3,9 millions de touristes, pour 32,4 millions de nuitées
  • Une clientèle composée à 88% de Français
  • 7ème département français en terme de nuitées touristiques
  • Poids économique du secteur de 1,4 M€
  • 13.100 emplois salariés dans le secteur
  • 60% des touristes séjournent sur le littoral, 14% à la montagne, 13% en secteur urbain et 13% sur la plaine et les piémonts
  • 9 stations de montagne, 10 stations balnéaires, 5 stations thermales, 9 ports de plaisance

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Décès président Jacques Chirac hommage minute de silence Perpignan
Article précédent

Perpignan rend hommage à Jacques Chirac

Risque Seveso
Article suivant

Quel risque Seveso en Pyrénées-Orientales ? Découvrez les 86 sites classés en Occitanie

nunc leo sed fringilla suscipit venenatis quis, ante.