fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Éco - Société » Faire les bons choix sur Parcour’sup | Marion, Samuel ou Brenna témoignent

Faire les bons choix sur Parcour’sup | Marion, Samuel ou Brenna témoignent

Faire les bons choix sur Parcour'sup | Marion, Samuel ou Brenna témoignent

Alors que s’ouvre la plateforme Parcour’sup, ils sont déjà nombreux à plancher sur leurs choix d’orientation post-bac. Pour la Région, ce moment est crucial pour l’avenir des futurs bacheliers. La Région Occitanie a donc mis en place un portail pour ouvrir le champ des possibles. Un portail qui permet de découvrir des métiers ou des filières via des témoignages vidéos, des articles, ou des parcours singuliers.

♦ Marion, Samuel ou Brenna témoignent : métier, formation et quotidien

Samuel, Carla ou Brenna nous évoquent leur parcours. Ils sont en apprentissage, étudiants ou alternants. Dans la filière conception animation, tourisme, sanitaire, dans la transition énergétique ou numérique, autant de secteurs qui recrutent dans la région Occitanie et dans les Pyrénées-Orientales.

Pour Marion, 26 ans chargée de communication, l’apprentissage est un outil qui lui permet de mettre en application tout ce qu’elle apprend à l’école. « Je gère pour une entreprise toute la commercialisation en terme visuel, que ce soit sur les réseaux sociaux, le site internet et tous les évènements que l’on peut mettre en place. Je gère aussi la partie stratégique, ce qui me permet d’avoir une vision d’ensemble sur toute la communication ». Marion a fait sa formation « concepteur en communication visuelle » auprès de l’Idem du Soler. « On va travailler tout ce qui est identité visuelle, logos, supports de communications etc. »

À 19 ans, Brenna est réceptionniste en apprentissage. Aujourd’hui elle se dit prête à intégrer le monde du travail. Brenna est en 2e année de BTS Tourisme dans le Tarn. « Le BTS tourisme a pour but de créer et de promouvoir des produits touristiques destinés à la vente. Il a aussi une partie sur l’accueil et l’accompagnement des groupes (…) Mais aussi l’enseignement de 2 langues étrangères, pour moi c’était l’anglais et l’espagnol. Après mon BTS je vais poursuivre mon cursus une formation de personnel navigant commercial, stewart ou hôtesse de l’air ».

Carla, 19 ans, est étudiante en soins infirmiers : « Si je devais donner un conseil à un lycéen sur son orientation, je dirai qu’il ne faut pas se soucier de ce que disent les gens. Je suis rentrée à l’école après un bac scientifique et je suis scolarisée à l’IFSI de Nîmes. (…) Avant d’intégrer cette formation, je me suis beaucoup renseignée auprès d’infirmières de mon entourage pour savoir en quoi consistait vraiment leur métier. Et pourquoi elles avaient fait ce choix. (…) J’ai choisi ce métier parce que j’ai toujours voulu être utile, j’avais ce besoin d’aider les gens et de faire un métier qui ait du sens. »

> À lire l Salon TAF Perpignan l Guide pratique de l’édition 2021

♦ Quels sont les métiers porteurs en Occitanie et dans les Pyrénées-Orientales ?

Le guide post-bac 2022 indique les caractéristiques régionales en matière d’emploi et les secteurs porteurs. Le site rappelle plusieurs éléments à prendre en compte, tels que la transition écologique et énergétique ou la transition numérique qui ouvrent de nombreuses opportunités en termes de création d’emploi.

« Les entreprises accélèrent leur transformation numérique. L’avènement du digital a déjà un impact important sur l’emploi et cela devrait se maintenir dans les années à venir. L’utilisation des objets connectés et de la robotique, le recours à l’intelligence artificielle, l’exploitation des data-sciences se sont fortement développés, même dans les secteurs les plus traditionnels comme l’agriculture, qui intègre par exemple la technologie des drones pour une meilleure optimisation des parcelles ».

Selon l’Insee, d’ici à 2040, il y aura deux fois plus de seniors âgés de plus de 85 ans en Occitanie ; soit 204.000 personnes supplémentaires. L’institut statistique indiquait dans un récent rapport qu’afin de faire face à cette explosion du nombre de seniors, de nouvelles formes alternatives de prise en charge devraient être développées.
Selon le guide post-bac 2022, « cette part considérable de seniors, dont l’espérance de vie s’allonge, booste la « Silver Économie » : les besoins en métiers du soin et de l’accompagnement, de l’animation et des loisirs augmentent considérablement, créant de nouvelles sources d’emploi ».

> À lire l Conjoncture économique | Bilan trimestriel et tendances pour l’Occitanie

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances