fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Éco - Société » Conjoncture économique | Bilan trimestriel et tendances pour l’Occitanie

Conjoncture économique | Bilan trimestriel et tendances pour l’Occitanie

Conjoncture économique | Bilan trimestriel et tendances pour l’Occitanie

Au 3e trimestre 2021, l’emploi salarié a continué de progresser en Occitanie, mais à un rythme plus ralenti qu’au 2e trimestre. Dans certains secteurs, tels que le commerce et les services aux entreprises et particuliers, cette progression est plus marquée. Le marché du travail poursuit donc son amélioration qui se traduit par une baisse du nombre de demandeurs d’emploi.

Au cours du ce même trimestre, l’activité a dépassé son niveau d’avant crise. Les notes de conjoncture de l’Insee et de la Banque de France permettent de dresser le bilan économique du trimestre écoulé et de dessiner une tendance régionale pour les mois à venir.

♦ L’emploi salarié poursuit sa progression au 3e trimestre 2021

Au 3e trimestre 2021, l’emploi salarié a poursuivi sa progression mais moins fortement qu’au trimestre précédent. Après 16.000 emplois supplémentaires au 1er trimestre, puis 29.800 au 2e trimestre, seuls 6.600 nouveaux emplois ont vu le jour entre fin juin et fin septembre.

Grâce à cette augmentation, l’emploi salarié régional a dépassé son niveau d’avant crise de 1,4% ; soit 28.100 emplois de plus que fin décembre 2019. Cette reprise est davantage observée dans le privé (+22.700 emplois) que dans le public (+5.400 emplois). La hausse de l’emploi salarié en Occitanie est de +0,3%, contre +0,4% en France.

Mais tous les départements de la région ne sont pas égaux. En effet, si l’emploi salarié progresse dans la plupart des départements au 3e trimestre 2021, ce n’est pas le cas pour la Lozère (-0,1%), l’Ariège (-0,3%) et l’Aude (-0,2%). Parallèlement, L’emploi salarié a retrouvé son niveau d’avant crise dans tous les départements d’Occitanie, excepté dans celui des Hautes-Pyrénées (-1,2%). L’Hérault dépasse quant à lui nettement son niveau de fin 2019 (+2,5%). Cela s’explique notamment par le dynamisme des services aux entreprises dans ce département, qui devient ainsi le 3e département de France métropolitaine où l’emploi a le plus augmenté par rapport au niveau d’avant crise.

> À lire | Occitanie | Ma petite entreprise connaît pas la crise

♦ L’impact du tertiaire marchand sur l’emploi salarié

Au 3e trimestre, hors intérim, l’emploi salarié progresse uniquement grâce au tertiaire marchand. Il a augmenté de 0,7%, soit 6.100 emplois de plus, principalement dans le secteur des services aux entreprises (+2.400 emplois), du commerce (+1.800 emplois), des services aux particuliers (+1.500 emplois) et de l’information-communication (+1.000 emplois). Après une très forte hausse de 16%, le secteur de l’hébergement-restauration se stabilise au 3e trimestre.

La production industrielle régionale a légèrement baissé en décembre 2021 mais cette tendance devrait s’inverser pour le mois de janvier 2022. Les recrutements vont se poursuivre et l’emploi salarié va donc continuer sa progression.

Dans le secteur de la construction, l’emploi recule ce trimestre (-0,2%) mais reste supérieur à son niveau d’avant crise (+4,9%). L’activité est restée importante sur le dernier trimestre de l’année, portée par le dynamisme du second œuvre, qui permet de compenser le ralentissement constaté dans les travaux publics. Cette hausse de l’activité dans le BTP survient malgré des problèmes persistants d’approvisionnement et de recrutement. Ce secteur devrait rester dynamique dans les prochains mois, notamment grâce à la forte reprise dans les travaux publics. Les recrutements doivent se poursuivre en 2022 pour faire face à la hausse des permis de construire. Sur un an, leur nombre a augmenté de 14,9% dans la région. Faute de candidats, les entreprises vont recourir davantage à l’intérim et la sous-traitance.

> À lire | Économie : L’Occitanie a perdu 4 exploitations par jour depuis 10 ans selon le dernier recensement agricole

♦ Moins de demandeurs d’emploi à l’automne 2021

Au 3e trimestre 2021, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a baissé de 5,5% par rapport au trimestre précédent. 315.700 personnes sans activité sont inscrites à Pôle Emploi en Occitanie. Ce chiffre est semblable à celui du 4e trimestre 2019.

Les évolutions sont différentes selon les départements et varient de -5,4% dans les Pyrénées-Orientales à +4,4% en Haute-Garonne. Ce département fait partie des dix départements de France Métropolitaine où l’évolution est la plus défavorable.

Pour l’ensemble des catégories, la demande d’emploi diminue de 1,9% dans la région comparativement au 2e trimestre. 582.700 personnes sont concernées. Malgré cette baisse, le taux de chômage en Occitanie reste stable et concerne 9,5% de la population active ; une proportion identique au 4e trimestre 2019, avant la crise sanitaire. La stabilité du taux de chômage malgré la progression de l’emploi, s’explique par la reprise d’une recherche active d’emploi par des personnes qui avaient interrompu leurs recherches à cause des restrictions sanitaires ou de la mise à l’arrêt de leur secteur d’activité.

France, Perpignan, 2021-09-02. Illustration, created by the Occitanie Region and organised with Pole Emploi and the local Missions, the TAF (Travail Avenir Formation) fairs allow people to find precise information on training courses and their outlets, to try out jobs, but also to meet directly with companies that are recruiting near their home. After several postponements due to national measures to combat the Covid-19 epidemic, the TAF fair in Perpignan took place on 2 September. 190 stands, more than sixty training and guidance organisations, and 76 companies offered more than 4,100 jobs, including 900 work-linked jobs, in all sectors. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.
France, Perpignan, 2021-09-02. Illustration, crees par la Region Occitanie, organises avec Pole Emploi et les Missions locales, les salons TAF (Travail Avenir Formation) permettent de trouver des informations precises sur les formations et leurs debouches, de tester des metiers, mais aussi de rencontrer directement les entreprises qui recrutent pres de chez soi. Apres plusieurs reports lies aux mesures nationales de lutte contre l epidemie de Covid-19, le salon TAF de Perpignan a bien eu lieu ce 2 septembre. 190 stands, plus d une soixantaine d organismes de formation et d orientation, et 76 entreprises proposaient plus de 4100 offres, et 900 en alternance, dans tous les secteurs. Photographie de Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

> À lire | Économie : ASS, RSA, prime d’activité, l’impact Covid sur les prestations sociales en 2021
> Quelles sont les prévisions macroéconomiques de la France pour 2022 ?

♦ Focus sur le tourisme avec un bilan trimestriel très disparate

Au 3e trimestre 2021, 31,6 millions de nuitées dans les hébergements collectifs de tourisme ont été passées en Occitanie. Ce niveau de fréquentation est proche (-0,5%) de celui du 3e trimestre 2019.

Les touristes ont privilégié les campings. Le nombre de nuitées passées dans l’hôtellerie de plein air a augmenté de 3% par rapport au 3e trimestre 2019. En revanche, la fréquentation dans les hôtels de la région a chuté de 12% ; une baisse de -18% en France Métropolitaine.

En dents de scie, le chiffre d’affaires de l’hôtellerie (hôtels et AHCT, hors camping) a diminué de 14% en juillet puis augmenté de 2% en août, par rapport aux mêmes mois de 2019. Cette progression s’observe dans la majorité des départements d’Occitanie, mais en particulier sur le littoral avec une activité hôtelière qui dépasse de 15% son niveau d’avant crise en août dans les Pyrénées-Orientales et dans le Gard et de 10% dans l’Hérault. En revanche, l’activité hôtelière est toujours en forte baisse dans les Hautes-Pyrénées (-34%) et en Haute-Garonne (-13%).

Infographie © Insee

Fortement pénalisé avec la crise sanitaire, le secteur de la restauration bénéficie également du rebond de la consommation des ménages. Le chiffre d’affaires de juillet 2021 dépasse de 9% celui de juillet 2019. Il ne diminue que de 2% en août par rapport au niveau d’avant crise et de 4% en septembre. Là encore, des disparités entre les départements existent. Le chiffre d’affaires des restaurants diminue de 17% par rapport à septembre 2019 dans les Hautes-Pyrénées mais augmente de 5% dans les Pyrénées-Orientales.

04/05/2021, Perpignan, France, Restaurateur manifestation © Arnaud Le Vu / MiP

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances