Pompiers Perpignan - SDIS 66 - grève manifestation

Grève du 5 Décembre – À quoi s’attendre dans les Pyrénées-Orientales ?

LECTURE

La mobilisation contre la réforme des retraites du gouvernement s’annonce massive pour le 5 décembre. Qu’en sera-t-il dans Les Pyrénées-Orientales ? Cinq syndicats appellent d’ores et déjà à une grève reconductible à compter du 5 décembre. Mais aussi à une manifestation depuis la Place Catalogne le 5 décembre à 10h30. Des mises à jour de cet article suivront régulièrement avec les détails des impacts de la grève.

♦ Une grève du 5 décembre qui mobilisera tous les secteurs

Selon Jérôme Capdevielle, secrétaire département Force Ouvrière, tous les secteurs seront impactés. Transport, santé, école, y compris ceux qui ne franchissent habituellement pas le cap de la grève (EHPAD, Action sociale, collectivités territoriales). Pour le représentant du syndicat majoritaire dans le secteur privé dans les Pyrénées-Orientales  : “Cela va bien au-delà des militants ou des syndiqués. Tout le monde a bien compris la dangerosité du projet de réforme du gouvernement. Cette réforme des retraites pourrait révolutionner notre société et toute notre protection sociale dans son ensemble“.

Pour les syndicats, l’enjeu est de parvenir à une convergence de toutes les mobilisations sociales. Du manque d’effectifs chronique dans les services des urgences, dans les services pénitentiaires au détricotage du service public…

Un risque que le gouvernement a bien compris. Depuis plusieurs semaines, il tente de déminer les dossiers les uns après les autres. Malgré ces tentatives, tous les secteurs appellent à la grève. De la SNCF au transport aérien et routier, en passant par l’éducation nationale,  les avocats, les policiers, ou la collecte des déchets… Ils sont tous arc-boutés contre le projet de réforme qui vise à supprimer les 42 régimes de retraite actuels pour n’en faire qu’un seul.

Localement, la CGT66 anticipe également une grève très suivie dans les Pyrénées-Orientales, autant dans le secteur public que privé.

♦ Service minimum dans les écoles, et les collèges / lycées fortement perturbés

Parmi les 64 écoles de Perpignan, la mobilisation sera selon toute vraisemblance supérieure à 25%. La mairie de Perpignan a donc mis en place sur service minimum d’accueil des enfants.

Le jeudi 5 décembre les enfants de Perpignan seront accueillis de 8h à 18h. Les sites sont :

  • Le centre de loisirs maternelle et élémentaire Diaz : Rue Raoul Dufy
  • Le centre de loisirs maternelle Les Castors : Place Elie de Beaumont
  • Et le centre de Saint-Assiscle : 20 rue Maurice Lévy

La grève mobilisera fortement, dans l’ensemble du département comme au niveau national. En effet, la plupart des syndicats enseignants appellent les enseignants à cesser le travail ce jeudi. Le SNUipp-FSU66 communique en précisant que 80 écoles du département seront fermées et que le taux des grévistes avoisine les 80%.

Le rectorat communique le nombre d’enseignants de maternelle, élémentaire et primaire qui se sont déclarés grévistes. Dans les Pyrénées-Orientales, ils seront 73%, soit le plus fort taux de l’académie de Montpellier. L’Aude, l’Hérault, la Lozère affichent un taux de 70% de grévistes, quand le Gard atteint les 72%.

Outre l’appel des syndicats, les cortèges compteront de nombreux néo-manifestants, à l’image de Brenda (prénom modifié). Cette enseignante en lycée dans les Pyrénées-Orientales se mobilise pour la première fois “pour montrer son désaccord”. Elle se dit inquiète de la perte de revenu qui l’attend lors de son départ en retraite. Une pension qui ne lui permettrait pas, selon elle, de profiter de la vie après sa carrière. Elle conclut en rajoutant “qu’après 5 ans d’études, c’est un triste constat”.

À titre d’exemple, selon la carte mise en place par une organisation proche des Gilets Jaunes, le collège du Riberal pourrait voir 50% de ses enseignants en grève. L’école Buffon et La Fontaine de Cabestany sont affichées comme fermées. Idem pour l’école Jordi Barre de Perpignan. L’école de Villeneuve-de-la-Rivière affiche 4 enseignants sur 6 en grève. Quant au lycée Arago, toujours selon cette carte, il y a déjà 34 enseignants sur 180 qui seront en grève.

♦ Grève du 5 décembre – Les transports au point mort ?

Depuis plusieurs jours, la SNCF a pris les devants. Elle ne commercialise plus de billets TGV, OuiGo et Intercités du 5 au 8 décembre. Anticipant ainsi une perturbation massive et durable du service de transport ferré.

Le personnel navigant dans le transport aérien n’appelle pas à la grève. Mais 3 syndicats de personnel au sol d’Air France et deux syndicats de contrôleurs aériens ont déposé un préavis de grève, ce qui augure, là aussi, de fortes perturbations dans le secteur.

Réseau de bus Sankéo : Hormis les lignes urbaines A, B, C, 1,3,8, 12, 13, 14, 15 et NCMI qui seront perturbées, les autres lignes du réseau affichent une circulation normale.

La branche Transport et Logistique de Force ouvrière, qui fédère une partie des chauffeurs routiers, appelle aussi à rejoindre le mouvement du 5 décembre. Au-delà du 5, la CGT et FO souhaitent un mouvement illimité dans le transport urbain et routier de voyageurs, de marchandises, de fonds.

Prévision de circulation SNCF dans la région Occitanie :

  • Aucune circulation n’est assurée pour les TER ou les Intercités
  • Pour le TGV, seuls 2 allers-retours Montpellier-Paris et 2, Montpellier-Lyon

Au niveau national la SNCF annonce un trafic “très perturbé”

  • Avec seulement, 1 transitive sur 10 en moyenne
  • Pour les TER, 1 train circulant sur 5
  • Seul 1 TGV sur 10 circulera
  • Le trafic international sera également fortement impacté

Les transports scolaires en bus assurés par la Région seront également fortement perturbés. Plus d’informations par téléphone au 0.806.80.80.90

♦ Les services publics en grève, de La Poste à la CAF des Pyrénées-Orientales …

Selon nos informations, les services municipaux pourraient être fortement perturbés. Idem quant au service de ramassage des déchets organisés par la communauté urbaine Perpignan-Méditerranée.

La distribution des courriers pourrait également subir des perturbations. Les syndicats FO et CGT ont visité les grands sites de distribution et appellent un rassemblement devant la poste centrale de Perpignan, le 5 décembre à 9h30. Ensuite le cortège rejoindra la manifestation prévue à 10h30 au départ de la place Catalogne.

Le syndicat Solidaire66 va également mobiliser les agents du centre des finances publiques de Perpignan. La Caisse d’Allocations Familiales des Pyrénées-Orientales fermera ses portes au public le 5 décembre.

♦ Le secteur privé aussi impacté par la grève du 5 décembre

Le syndicat SUD Industrie appelle à la grève à Cémoi. Les salariés des hypermarchés du département pourraient également se mobiliser fortement. La CGT chimie a aussi déposé un préavis dans les sept raffineries de France.

Les ambulanciers, les déménageurs et les taxis ont également appelé à rejoindre les manifestations. Selon la CGT66, les aides à domiciles vont se mobiliser ainsi que les commerces.

♦ Hôpital et secteur de la santé, grève pour les retraites et les conditions de travail

Malgré le plan santé présenté par Agnés Buzin le 20 novembre, le collectif interurgences et les syndicats CGT, FO et Sud appellent à se mobiliser contre le projet de réforme des retraites. Les blouses blanches défileront donc dans les rues le 5 décembre.

Les salariés des EHPAD pourraient également fortement se mobiliser, comme nous le confirme Jérome Capdevielle. Non seulement pour dire non au projet de réforme de la retraite, mais aussi pour rappeler le manque d’effectifs chronique de cette profession en souffrance. La CGT66 nous indique que les salariés des cliniques privées viendront grossir le cortège de la manifestation du 5 décembre.

Les pompiers seront également présents dans le cortège à l’appel de la CGT66.

♦ Police, justice et service pénitentiaire

Le syndicat Alliance 66 appelle les policiers de Perpignan “à une action « BLACK-OUT », dans la nuit du 4 au 5 décembre”. Précisant qu’une fermeture symbolique du commissariat, entre 10h à 15h00 était prévue (sauf urgences). Lors de cette fermeture du service, “les policiers n’établiront pas de procès-verbaux, feront preuve de discernement dans la prise de plainte et n’interviendront uniquement que sur les appels d’urgences”.

En ce qui concerne la police aux frontières, les agents sont appelés à faire la grève du zèle en effectuant des contrôles renforcés à la grande barrière de péage du Boulou entre 10h et 15h.

Le syndicat UFAP, Unsa Justice66 appelle également à la mobilisation du personnel pénitentiaire de Perpignan ce jeudi. Arguant qu’ils “ne sont ni demandeurs ni en attente d’une énième réforme des retraites au rabais ! Mais bien d’une reconnaissance de la pénibilité et de la dangerosité du métier”.

Les avocats du barreau des Pyrénées-Orientales sont particulièrement remontés contre ce projet de réforme qui vise à unifier les régimes. Camille Manya, ancienne présidente des Jeunes avocats des Pyrénées-Orientales, nous indiquait que les avocats du département avaient voté pour faire de jeudi, une journée justice morte. Concrètement, les avocats demanderont lors des audiences un report systématique. “L’objectif étant de cesser toute activité juridique et judiciaire”. Concernant, la participation à la manifestation, pour le moment aucun mot d’ordre défini.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Les Dragons Catalans entraînement aux Angles
Article précédent

Effectif et maillots 2020 des Dragons Catalans, mercato des Grizzlys Catalans et USAP Formation - "Débriefe moi le week-end Sports"

Presse, Media, Information, Mécénat, Made, Perpignan, Avantage, Fiscal, Impôt, Pyrénées-Orientales
Article suivant

Comment soutenir le modèle de presse gratuite et sans publicité de Made In Perpignan ?

quis, elit. dolor eleifend ipsum Praesent