fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Politique » Grève | La brigade de nuit de la police municipale exige la prime promise par Louis Aliot

Grève | La brigade de nuit de la police municipale exige la prime promise par Louis Aliot

ILLUSTRATION Perpignan, France 04/04/2020 Police municipale couvre-feu attestation dérogatoire contrôle nuit ronde stupéfiants dealer © Arnaud Le Vu / MiP / APM

Article mis à jour le 28 août 2022 à 17:58

La trentaine d’agent de la police municipale qui travaille de nuit a lancé un préavis de grève pour ce dimanche 23 janvier. En cause, une prime de 300€ par mois promise par le maire pour compenser le travail de nuit qui tarde à venir. Pour le représentant CFDT, Omar Belguellaloui, la police municipale n’est pas une police low cost.

« Les agents qui travaillent de nuit méritent d’avoir une compensation à la hauteur de leur engagement. Monsieur Aliot a voulu faire de la sécurité son cheval de bataille, il faut qu’il assume ses choix, y compris financièrement ».

France, Perpignan, 2020-09-24. Louis Aliot, mayor of Perpignan, at a neighbourhood meeting discusses the problems of the inhabitants. It was notably a question of inadequate containers, illegal dumping, or dog messes. Perpignan appears, according to the comments, as a dirty city. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

♦ La police municipale nocturne, une promesse du candidat Louis Aliot

Jean-Marc Pujol, ancien maire de Perpignan, jugeait que la police municipale n’avait pas à agir la nuit. « Sans l’habilitation de police judiciaire, cela ne sert à rien ». En revanche, Louis Aliot en avait fait un cheval de bataille lors de la campagne municipale. Il était d’ailleurs lui-même venu apporter son soutien à la première brigade de nuit le 3 novembre 2020 . Selon le syndicaliste, lors de la mise en place de la brigade de nuit, Louis Aliot avait promis une prime de nuit pour chacun des agents. Mais lors de la mise en place effective et pour des raisons budgétaires, la prime avait été réduite à 140€ par mois.

Depuis, les agents sont en négociation avec le directeur de la police municipale Monsieur Rouch et le Directeur des Ressources Humaines. Le dialogue étant fermé sur cette prime ou une revalorisation salariale correcte pour compenser le travail de nuit, les agents ont décidé de manifester leur mécontentement par cette grève.

« S’ils veulent des agents engagés, ce n’est pas tout de leur serrer la paluche ! La reconnaissance des policiers municipaux passe aussi par des primes ».

France, Perpignan, 2020-09-24. Louis Aliot, mayor of Perpignan, at a neighbourhood meeting discusses the problems of the inhabitants. It was notably a question of inadequate containers, illegal dumping, or dog messes. Perpignan appears, according to the comments, as a dirty city. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

> À lire l Sécurité à Perpignan | Louis Aliot annonce de nouvelles mesures et met la pression sur l’État

« Il faut savoir que quand on travaille de nuit, on perd des années de vie. Ce n’est pas moi qui le dis, mais les études qui le prouvent. Quand ils ont créé la brigade de nuit, on leur a promis qu’ils percevraient une prime mensuelle de 300€. Mais dans les faits, le comité technique n’a mis en place que la prime de 140€. Alors en novembre 2021, après une année de brigade de nuit, ils ont demandé un entretien. Mais entre le covid et les fêtes, rien »

https://twitter.com/PMPerpignan/status/1323399490804604928

> À lire l Couvre-feu à Perpignan – Récit d’une nuit de contrôles avec la police municipale

♦ Pour le secrétaire général CFDT, le compte n’y est pas

En 2019, sous la précédente mandature, les policiers municipaux avaient lancé un préavis de grève. Ils avaient obtenu une hausse progressive de leur rémunération sur 3 ans. À l’époque, il s’agissait d’augmenter l’Indemnité Administrative de Technicité (IAT). Louis Aliot siégeait à la tête du groupe d’opposition à la mairie. Xavier Baudry, son colistier, aujourd’hui maire de quartier ouest défendait une IAT à 8. Selon le syndicaliste de la CFDT, à ce jour, les équipes de jours de la Police Municipales ont une IAT à 6 et celles de nuit à 7.

Les agents souhaitent une hausse de 1 point de leur indice pour atteindre une IAT à 8 points. « Un policier national qui travaille la nuit perçoit une rémunération supérieure de 30% à celle d’un policier municipal ! Les policiers municipaux ne sont pas des policiers low cost, ils font le même métier et parfois ils remplacent la police nationale. Alors si on veut une police municipale investie, c’est aussi une question de coût. Nous avons calculé que si la prime était accordée à la hauteur promise, l’enveloppe s’élève, charges comprises à 60.000 € par an ! »

ILLUSTRATION Perpignan, France 04/04/2020 Police municipale couvre-feu attestation dérogatoire contrôle nuit ronde stupéfiants dealer © Arnaud Le Vu / MiP / APM

> À lire l Saint-Jacques l Divorce entre Louis Aliot et la communauté gitane ?

* Nous avons tenté de joindre Monsieur Rouch, qui a confirmé être en négociation avec les agents, mais s’est refusé à tout commentaire dans l’attente des instructions de Monsieur Aliot. À l’heure où nous publions, Monsieur le Maire n’a pas non plus répondu à nos sollicitations.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances