fbpx
Aller au contenu

Un groupe identitaire soutient l’ouverture d’un bar « nationaliste » à Perpignan

Un groupuscule identitaire soutient l'ouverture d'un bar "nationaliste" à Perpignan

Article mis à jour le 6 juin 2023 à 09:53

C’est sur Telegram qu’a circulé l’affiche annonçant l’inauguration prochaine à Perpignan du bar «le 7.59». En fond de tract, un blason aux symboles évocateurs : les couleurs catalanes, trois fleurs de lys, une couronne et deux épées. Une initiative soutenue par le groupuscule d’ultra-droite «Roussillon nationaliste».

Mise à jour le 24 avril : L’association les Délices du Roussillon qui revendique l’ouverture d’un «espace de liberté, patriote et enraciné» a finalement opté pour Canohès, commune proche de Perpignan. Jeudi 20 avril dernier, aux abords de ce local, des affichettes «On vous a vu…» ont été collées. Selon nos informations, les services de la direction générale de la Sécurité intérieure surveillent les lieux.

L’organisation «Roussillon nationaliste» est née suite de la dissolution de l’Œuvre française et de son antenne locale, «Jeunesses nationalistes du Roussillon». «Roussillon nationaliste» se félicite et convie à l’ouverture «d’un bar patriote dans le 66 (…). Une belle initiative qui va permettre de diffuser le véritable esprit français dans le département.» Avant de conclure par le message «pour la France et la nation.»

La symbolique du logo décryptée par Nicolas Lebourg

Selon le chercheur spécialisé dans les extrêmes droites, les fleurs de lys ne sont pas le symbole d’un désir monarchiste, mais une volonté de présenter la France dans sa longue durée. L’héritage d’une France qui dépasse bien évidemment la République.

Affiche inauguration 759 Crop

Questionné sur le nom de l’établissement, le chercheur fait le rapprochement avec une date historique. L’année 759 est celle où la ville de Narbonne fut reprise des mains des Sarrasins par Pépin le Bref. De leur côté, les responsables du 7.59 nous évoquent de manière évasive «une référence historique importante pour la région» ; et confirment leur attachement à l’identité catalane que le logo contribue à «mettre à l’honneur».

Mais pourquoi ouvrir un bar identitaire ? Contactés par messagerie sécurisée, les responsables du 7.59 déclarent : «Nous avons pour but de promouvoir les produits de la région et d’être à la fois un espace de discussion enraciné.»

Une stratégie utilisée depuis plusieurs années par le groupe dissous en 2021, Génération identitaire. Le groupe d’extrême droite avait fait le choix d’ouvrir des établissements festifs. Objectif affiché ? Avoir une présence sociale, normaliser leur image et diffuser leur discours. Mais dans les faits, l’existence même de ces établissements étant à l’origine de troubles à l’ordre public, la plupart ont dû fermer leurs portes.

Roussillon Nationaliste, un groupe nationaliste très actif à Perpignan

La boucle Telegram aux 156 abonnés de «Roussillon Nationaliste» partage de nombreuses invitations d’Yvan Benedetti. Présent dans les Pyrénées-Orientales depuis plusieurs années, Yvan Benedetti est le porte-parole du Parti Nationaliste Français. Il fut aussi élu du comité central du Front National avant d’en être exclu en 2011. Parmi les événements les plus récents, «la galette des rois nationaliste» ; le «Noël nationaliste» où le programme annonçait, «buffet, vin chaud, chants de Noël et natios» ; ou encore la conférence d’Yvan Benedetti de retour du Donbass. Pour rappel, le militant d’ultra-droite s’affiche ouvertement contre l’IVG, favorable au retour de la peine de mort, antivax ou antisémite.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances