fbpx
Aller au contenu
Epargne des ménages

Hausses de tarifs, aides, épargne… Ce qui change au 1er janvier 2023

Article mis à jour le 31 décembre 2022 à 07:35

L’année 2023 n’échappera pas à la règle des traditionnelles augmentations et apportera son lot de nouveautés. De la hausse des billets de train à la fin de la remise à la pompe, en passant par la revalorisation du Smic et des taux d’épargne, mais aussi l’interdiction à la location des logements à forte consommation d’énergie… Voici tout ce qui va changer au cours du 1er trimestre 2023.

Se déplacer : hausse des billets de train et fin de la remise à la pompe

Prendre le train reviendra plus cher à partir du 10 janvier 2023. SNCF Voyageurs prévoit une hausse moyenne de 5% pour les billets de train pour faire face à la crise énergétique. Ce sont les billets achetés à la dernière minute, les trajets professionnels ou encore les itinéraires les plus demandés qui seront les plus touchés par cette augmentation. Les tarifs des billets achetés à l’avance et des trajets les moins chers ne devraient pas être impactés par cette augmentation ; la SNCF ayant annoncé l’application d’un « bouclier tarifaire ». Changer l’horaire de son train ou annuler son voyage sera aussi plus onéreux et le délai d’échange sera réduit. 

Dans le même temps, c’est au 1er janvier 2023 que prendra la fin de la remise à la pompe mise en place depuis le mois d’avril. Pour compenser la fin de cette aide, le gouvernement versera une indemnité de 100€ aux salariés modestes utilisant leur véhicule pour travailler. Pour en bénéficier, les salariés concernés doivent en faire la demande sur le site des impôts. Les automobilistes qui pratiquent régulièrement le covoiturage pour se rendre sur le lieu de travail recevront une prime de 100€. Elle sera versée aux nouveaux inscrits sur les plateformes de covoiturage quotidiens (moins de 80 km) en plusieurs fois.

15/05/2020 Perpignan, France, Illustration SNCF Covid-19 mesures de distanciation sociale des usagers du train à Perpignan© Arnaud Le Vu / MiP / APM

Pour les Franciliens, le 1er janvier marque l’augmentation du prix du pass Navigo mensuel qui passera de 75,20 à 84,10€ ; soit une augmentation de 11,8%. Une hausse moins importante que prévue mais qui reste tout de même importante. Le Navigo semaine augmentera également, tout comme le ticket de métro. La région Île-de-France ne fait pas figure d’exception. La région Pays de la Loire avait indiqué une hausse de 6% des tarifs des TER et bus, la région Auvergne-Rhône-Alpes appliquera une hausse de 3% à 8% selon le type de voyageurs, les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Nouvelle-Aquitaine ont annoncé une hausse des tarifs des TER d’environ 8%.

Communiquer : la fin du timbre rouge

Depuis des années, le 1er janvier est assimilé à une augmentation du prix du timbre. En 2023, ce n’est (toujours) pas le cas. Le timbre vert reste au même prix : 1,16€. Il sera également proposé en version digitale. Le timbre rouge, utilisé pour les envois prioritaires, disparaît totalement pour laisser place à sa version numérique et augmentera de 6 centimes.

Une version turquoise du timbre voit le jour. Elle est dédiée aux envois importants (documents ou petits objets jusqu’à 2 kg) nécessitant une traçabilité. Le prix de la lettre recommandée passe de 4,55 à 4,83€.

Dès le 1er janvier 2023, la dégéographisation des numéros de téléphone fixe entre en vigueur. En cas de déménagement dans une autre zone de numérotation élémentaire en France, un client pourra donc conserver son numéro. Une mesure qui sera appréciée aussi bien des particuliers que des entreprises.

Epargner : hausses du Livret A et du PEL

Le livret A devrait rapporter plus puisque son taux devrait dépasser les 3% à compter du 1er février 2023. Un taux inférieur à l’inflation, estimée à 5,3% sur toute l’année 2022, mais qui reste tout de même appréciable pour tous les détenteurs d’un livret A.

Le taux de rémunération du PEL sera, quant à lui, doublé et passera de 1 à 2% à partir du 1er janvier 2023. Aucune hausse historique n’avait été enregistrée depuis 22 ans. Ce taux sera appliqué uniquement aux PEL ouverts en 2023.

La crise sanitaire a-t-elle changé la composition du patrimoine des ménages français ?

Les mesures en faveur de l’écologie

Dans le cadre de la loi anti-gaspillage, l’impression automatique du ticket de caisse prendra fin en France en janvier 2023. Le ticket de caisse papier laisse sa place à la version dématérialisée. Comme indiqué sur le site service-public.fr, « pour obtenir un ticket de caisse imprimé, le consommateur devra désormais le demander expressément au commerçant ». Le dispositif MaPrimeRénov verra son budget augmenter en 2023 de 100 millions d’euros. Pour rappel, ce dispositif aide les ménages à réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Dès le 1er janvier 2023, les logements avec une forte consommation d’énergie, aussi qualifiés de « passoires thermiques », seront interdits à la location. Pour la France métropolitaine, le seuil maximal de consommation sera fixé à 450 kWh/m2 par an à compter de cette date. Il s’agit de tous les logements classés G sur le Diagnostic de Performances Energétiques (DPE).
Les enseignes de restauration auront l’interdiction de servir les repas dans de la vaisselle jetable pour le service à table à partir du 1er janvier.

Revalorisations et bouclier tarifaire… quelques bonnes nouvelles

Après une augmentation en août, le SMIC sera revalorisé de 1,8% au 1er janvier 2023 pour dépasser les 1.700€ bruts par mois. Il s’agit d’une hausse automatique et non d’un « coup de pouce ». La revalorisation des pensions de retraite sera de 0,8%. L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), également appelé minimum vieillesse, sera portée à 961 euros par mois pour les personnes seules et à 1.492 euros par mois pour les couples.

Pour faire face à l’inflation, les aides au logement vont être revalorisées au 1er janvier 2023. À noter également la prolongation du bouclier tarifaire sur les prix du gaz et de l’électricité. La hausse du prix du gaz sera limitée à 15% et celle de l’électricité contenue à 15% également.

Le versement automatique des pensions alimentaires concernera toutes formes de divorce et de séparation au 1er janvier 2023.

Les procédures pour changer de nom ont été simplifiées en juillet 2022. À partir du 1er janvier 2023, cette démarche sera entièrement gratuite et il ne sera plus nécessaire de fournir de justification.

Et en février ou mars ?

À partir du 1er mars 2023, le démarchage téléphonique sera mieux encadré. Comme précisé sur le site economie.gouv.fr « le démarchage téléphonique des consommateurs sera autorité uniquement de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 20 heures. Il sera interdit le samedi, le dimanche et les jours fériés. » Une mesure appliquée pour protéger les consommateurs des trop nombreuses sollicitations.

Comme chaque année à cette période, en février 2023, les tarifs des péages vont subir une augmentation. Le ministère des Transports a annoncé une hausse de 4,75% en moyenne. Cette hausse ne concerne pas les propriétaires de voitures électriques qui pourront bénéficier d’une réduction de 5% sur leurs trajets autoroutiers durant toute l’année 2023. Pour les automobilistes réguliers qui effectuent le même trajet au moins 10 fois par mois, la réduction passera de 30 à 40%.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances

Pauline Garnier