Google numérique pour les entreprises des Pyrénées-Orientales

Le numérique et les entreprises des Pyrénées-Orientales – Source de concurrence ou de développement ?

LECTURE

Un tiers des PME n’ont pas de site web, c’est ce que révèle une étude menée par Google. Et pas de chiffres dans les Pyrénées-Orientales. Mais selon Damien Ribeiro, directeur de la Maison de l’Artisan 66, le numérique a longtemps été regardé avec méfiance. Cela semblait souvent être le terrain d’un nouveau concurrent pour les petites entreprises. Comme Uber pour les taxis ou Amazon pour les commerces de proximité. Sans oublier le développement des drives des grandes surfaces. Qu’en est-il en 2019 ?

♦ Formation et accompagnement au numérique

L’étude réalisée par le géant du web auprès de 500 PME en novembre dernier est nette. Elle fait apparaître qu’une PME sur trois n’a pas de site web. Mais aussi que 60% des PME ne gèrent pas leurs SEO/SEA*. Pour 24% des dirigeants, « faire de la publicité de manière efficace » est une des plus grandes préoccupations actuelles.

Les unions patronales locales telles que l’UPA66 (Union Pour les Artisans), l’UPE66 (Union Pour les Entreprises) ou la Chambre des métiers proposent régulièrement des formations.

Damien Ribeiro de l’UPA 66. “Depuis quelques années, nous formons beaucoup d’artisans autour des questions du numérique avec, au premier plan, l’accompagnement sur les réseaux sociaux. De la même façon, nous avons des juristes ou des spécialistes du droit social pour les aider à faire face à leurs obligations. Nous leur proposons l’accompagnement d’un community manager pour faire leurs premiers pas sur Facebook ou Instagram notamment. Nous formons également dans les métiers du bâtiment aux nouvelles obligations numériques. Comme la facture en ligne pour les marchés publics, les appels d’offres dématérialisés, les plans 3 D etc”. 

L’UPA organise sa prochaine formation intitulée “Facebook dans l’entreprise artisanale” le jeudi 23 janvier (1/2 journée en individuel). Au-delà de cette formation d’une demi-journée, l’Union des Artisans des Pyrénées-Orientales lancera très prochainement sa propre agence. “Pour répondre au besoin important d’accompagnement des artisans”.

♦ Site internet ou réseaux sociaux ? Que choisir pour un artisan converti au numérique ?

Pour Damien Ribeiro, les réseaux sociaux tels Facebook et Instagram “sont souvent utilisés comme une entrée dans le numérique. Et une fois que les artisans sont familiarisés avec leurs codes, ils peuvent plus facilement imaginer l’intérêt d’un site internet”.

Outre la crainte de l’univers numérique, le coût de création d’un site web peut également apparaître comme un frein. “Il y a une barrière de prix sur un site internet là où les réseaux sociaux supposent un investissement uniquement en temps” nous confie Damien Ribeiro.

Ce dernier cite en exemple la Maison Castro, cet artisan boulanger-pâtissier qui a investi dans un site web. Il a également une stratégie sur les réseaux sociaux et notamment sur Instagram, réseaux social très friand de belles photos de mets.

Le directeur de la maison de l’artisan revient également sur l’initiative de la confrérie du Grenat de Perpignan. “La démarche des artisans bijoutiers est très intéressante avec le regroupement d’artisans qui proposent une boutique en ligne ne vendant que des bijoux en Grenat de Perpignan à indication géographique ; la mutualisation permet de s’offrir un site très élégant et toujours bien référencé“.

♦ La nécessité d’outils dédiés au niveau des interlocuteurs ?

Cette étude est intéressante puisqu’elle montre un paysage web à plusieurs vitesses. Les pure players et les grandes entreprises gèrent leur présence web avec des équipes dédiées et des compétences bien identifiées. Pour les PME, c’est plus compliqué : pas de site web, pas de connaissances des plateformes publicitaires, etc. Il faudra donc que les PME montent en connaissance sur ces sujets et se digitalisent, mais aussi que les plateformes se mettent au niveau des ces interlocuteurs en proposant des outils dédiés.

*SEO/SEA – Le Search engine optimization (SEO) : stratégie gratuite d’optimisation de contenu pour les moteurs de recherche. Le Search engine advertising (SEA) consiste à acheter des liens sur les moteurs de recherches et les annuaires en ligne.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Sauv Life application smartphone crise arrêt cardiaque
Article précédent

SAUV Life - L'application smartphone qui a déjà sauvé la vie de plusieurs Catalans

Métiers du sport et de l'animation en Occitanie
Article suivant

Les métiers du sport et de l'animation, une filière d'avenir dans les Pyrénées-Orientales ? 

velit, risus. leo. ut ante. pulvinar elementum venenatis, neque. mattis