fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Politique » Législatives 2022 l Grand chelem pour le Rassemblement National dans les Pyrénées-Orientales

Législatives 2022 l Grand chelem pour le Rassemblement National dans les Pyrénées-Orientales

France, Perpignan, 2022-04-07. For her last campaign meeting of the 2022 presidential election, Marine Le Pen chose Perpignan. With four days to go before the first round, the Rassemblement National candidate went to the stronghold of the extreme right-wing mayor Louis Aliot, the only city with more than 100,000 inhabitants won by the RN in the last municipal elections. Photograph by Arnaud Le Vu / Hans Lucas.

Article mis à jour le 26 août 2022 à 17:55

Pari gagné pour Louis Aliot, vice-président du Rassemblement national. En choisissant 4 candidates de son conseil municipal, il a pu peser de tout son poids dans cette élection et agréger la dynamique de Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle. Le front républicain, déjà mis à mal lors des municipales de 2021, a définitivement rendu l’âme. Louis Aliot se présente d’ores et déjà en leader de « tous ceux qui ne sont pas de gauche ». Au niveau national, le Rassemblement National amène 89 députés à l’Assemblée nationale.

♦ La candidate RN ramène la première circonscription dans le giron du RN

Sophie Blanc remporte largement la circonscription (54%, contre 46%). Elle élimine le député sortant Romain Grau. La nouvelle députée, qui est aussi élue d’opposite a la Région, convainc 15.859 voix, alors que Romain Grau ne parvient pas à mobiliser le front républicain qu’il avait pourtant appelé de ses vœux au soir du premier tour. Malgré un léger frémissement sur la participation, le candidat Renaissance n’a pas convaincu suffisamment d’électeurs. À noter le nombre de bulletins blancs et nuls ont bondi entre les deux scrutins. Plus de 2.000 électeurs ont décidé de voté blanc, et 866 ont rendu leur vote nul.

// Relire notre article sur les résultats du premier tour l Législatives 2022 P.O. l Les 4 candidates du RN qualifiées face à la macronie ou la Nupes

♦ Carte d’identité de la 1e circonscription des Pyrénées-Orientales

– Romain Grau, largement élu en 2017 face au candidat soutenu par le Rassemblement National était candidat à sa réélection.

– La circonscription s’étale sur 6 communes, une partie de Perpignan, Bompas, Cabestany, Canohés, Pollestres et Toulouges et concerne 111.000 habitants. Entre 2013 et 2019 le taux de croissance annuel de la population est de 1,0 %, contre 0,4 % au niveau national.

– En 2022, 72 771 personnes sont inscrites sur les listes électorales de la circonscription.

– En 2018, la moitié de la population de la circonscription a plus de 43 ans. Au niveau national, cet âge médian est de 41 ans.

– Sur le territoire, 40,1 % des habitants déclarent avoir un emploi ou en rechercher un, contre 46,7 % en France.

– En 2019, 24,5 % de la population de la circonscription a un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté. Cette part s’élève à 14,5 % en France métropolitaine.

♦ Anaïs Sabatini conserve la 2e circonscription dans le giron du Rassemblement National

Le scénario était écrit d’avance tant l’écart semblait grand entre la candidate RN et sa challenger, référente locale Ensemble. Et ce second tour a vu un raz-de-marée de suffrages en faveur de la jeune candidate (61,23 % contre 38,77%). Àgée de seulement 32 ans, avocate de formation et adjointe à la mairie de Perpignan portera, pour le RN, la voix des habitants de la circonscription à l’Assemblée Nationale.

Frédérique Lis battue s’est dite « très déçue ». Elle pointe un RN qui ne « travaille que sur la communication et jamais sur les sujets de fonds ». Sur cette circonscription le nombre de votes blancs et nuls a bondi. 2.748 électeurs ont voté blancs et 1.297 nuls ce 19 juin, contre 824 blancs et 297 nuls le 12 juin. Au-delà des votes nuls et blancs, moins d’un électeur sur deux s’est déplacé.

Législatives 2017 – Pyrénées Orientales – 4 duels En Marche – Front National
Anaïs Sabatini – Rassemblement National

♦ Carte d’identité de la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales

Catherine Pujol, députée depuis 2021, à la suite de l’élection de Louis Aliot à la mairie de Perpignan, n’a pas été investie par le Rassemblement National. Louis Aliot lui a choisi Anaïs Sabatini, ancienne membre du parti Les Républicains.

– En 2022, 103.653 personnes sont inscrites sur les listes électorales de la circonscription.

– Ce territoire s’étend sur plus de 50 communes, de la côte sableuse aux Fenouillèdes et compte la Salanque et la vallée de l’Agly et concerne plus de 128.000 personnes. Entre 2013 et 2019 le taux de croissance annuel de la population est de 1,1 %.

– Dans la circonscription, 4,9 % des logements sont vacants.

2eme tour des Legislatives 2022 - Bureau de vote 1ere circonscription des Pyrénées-Orientales

♦ Sandrine Doghor Such remporte la 3e pour le RN et élimine la seule candidate Nupés

Alors que la candide Nathalie Cullell semblait avoir une dynamique en sa faveur, c’est finalement Sandrine Dogor-Such qui l’emporte pour le RN. Cette dernière qui a fait largement capitaliser sur la dynamique de Marine Le Pen remporte largement la circonscription (54,11% contre 45,89%). La candidate qui assume son appartenance au mouvement des Gilets jaunes accuse notamment, le candidat Renaissance, éliminé du premier tour, d’être en partie responsable de cette défaite. Alors que l’abstention est supérieure à 50%; le nombre de vote blanc atteint 9,75% (4.007 votants). Ils sont également 1.403 à avoir rendu leur vote nul.

Sandrine Dogor-Such nouvelle députée RN dans les PO
Sandrine Dogor-Such nouvelle députée RN dans les PO

♦ Carte d’identité de la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales

Laurence Gayte, députée sortante n’a pas été investie par En Marche, rebaptisée Ensemble. La majorité sortante d’Emmanuel Macron lui a préféré le maire de Fontrabiouse, Pierre Bataille éliminé dès le premier tour.

– Dans la circonscription, 11,1 % des logements sont vacants,.

– Cette circonscription est la plus étendue des 4 que comptent les Pyrénées-Orientales. Elle s’étale du quartier Saint-Jacques de Perpignan aux Pyrénées Catalanes, concerne plus de 100 communes et plus 117.000 personnes. Entre 2013 et 2019 le taux de croissance annuel de la population est de -0,3 %.

– En 2022, 84.996 personnes sont inscrites sur les listes électorales de la circonscription.

♦ Le RN emporte aussi la 4e circonscription

Michelle Martinez, candidate RN, conclut le grand chelem de ces législatives dans les Pyrénées-Orientales. Elle élimine le député sortant sèchement. (56,28% contre 43,72%). Joint par téléphone par France Bleu Roussillon, le candidat malheureux expliquait en partie sa défaite à « une campagne atone » et « une absence du chef de l’État dans les médias ». Sur cette circonscription, le nombre d’électeurs qui ont fait le choix de ne pas choisir a bondi entre le premier et le second tour (3.413 blancs au second tour contre, 758 au premier tour).

Michelle Martinez et Sophie Blanc - Nouvelles députées RN dans les Pyrénées-Orientales
Michelle Martinez et Sophie Blanc – Nouvelles députées RN dans les Pyrénées-Orientales

♦ Carte d’identité de la 4e circonscription des Pyrénées-Orientales

Sébastien Cazenove, largement élu en 2017 à la faveur de la vague En Marche, était candidat à sa réélection.

– En 2022, 101.918 personnes sont inscrites sur les listes électorales de la circonscription.

– La circonscription s’étale sur plus de 60 communes de la côte Vermeille en passant par Cerbère et Thuir. Plus de 122.000 personnes sont recensées sur la 4e circonscription. Entre 2013 et 2019 le taux de croissance annuel de la population est de 0,6 %.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances