Les portes du musée d’Perpi, ce soir, vont se refermer

Crédit photo Idhir Baha.

Malgré le plaidoyer de Louis Aliot, le juge du Tribunal a, sans surprise, suspendu les arrêtés municipaux du maire Rassemblement National de Perpignan autorisant l’ouverture des musées de la cité catalane.

Pourtant une enquête publiée ce jour par l’institut de sondage Ifop faisait état d’une majorité (60%) de sondés favorables à la décision de Louis Aliot. Pas suffisant pour le tribunal qui a décidé de suspendre l’autorisation d’ouverture des 4 musées. Au motif que “la mise en place de protocoles sanitaires particulièrement stricts […] ou “une évolution favorable du contexte sanitaire […] ne permettent pas à un maire de procéder lui-même à cette ouverture”.

Louis Aliot avait défendu sa décision devant le tribunal administratif de Montpellier en expliquant une situation plus favorable au niveau local et la mise en place d’un dispositif sanitaire rigoureux dans lesdits musées.

Crédit photo Idhir Baha.
Crédit photo Idhir Baha.

♦ Si le taux d’incidence baisse, la situation sanitaire reste compliquée à l’hôpital de Perpignan

“On ne peut pas maintenir des interdictions si le contexte change. Le contexte est en train de changer ; je me dis que je suis dans mon bon droit” déclarait Louis Aliot aux journalistes à la sortie de l’audience.

À ce jour, dans les Pyrénées-Orientales, le taux d’incidence est de 123 cas positifs de covid pour 100.000 habitants. Un taux bien en deçà des 285 cas pour 100.000 lors du pic de la 3e vague ; même si le taux d’occupation des services hospitaliers reste très élevé avec 75% de lits de réanimation occupés par des patients atteints par la Covid-19.

Pour le maire de Perpignan, “il est anachronique de maintenir le musée fermé” ; quand la boutique dudit musée est autorisée à ouvrir.

25/06/2017, Perpignan, France, Illustrations Musée Rigaud © Arnaud Le Vu / MiP
25/06/2017, Perpignan, France, Illustrations Musée Rigaud © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Coup de com’ pour Louis Aliot et les musées de Perpignan

L’enquête menée par l’IFOP s’est tenue les 9 et 10 février auprès de 1.019 personnes met en évidence que 68 % de sondés ont entendu parler des arrêtés de Louis Aliot. Le maire de Perpignan a donc réussi son pari de faire parler de lui bien au-delà des frontières du département. Près de 90% des plus de 65 ans interrogées ont eu vent des arrêtés municipaux perpignanais. Quand elles ne sont que 27% des 18-24 ans à avoir eu connaissance du coup de com’ de Louis Aliot.

Pour la seconde question, l’institut voulait connaître “l’approbation” à la décision du maire frontiste. “Personnellement, approuvez-vous cette décision du maire de Perpignan de rouvrir les musées municipaux de sa ville ?”. Selon Gautier Jardon chargé de l’étude : “Si les Français sont globalement plutôt en faveur de cette décision (60% dont 24% l’approuvent “tout à fait”), celle-ci a été diversement reçue selon les sympathies partisanes”.

Plus des deux tiers des soutiens du Rassemblement National (parti de Louis Aliot) soutiennent l’arrêté (70%) ; mais c’est également le cas des sympathisants Europe Ecologie – Les Verts (72%) ou des Républicains (68%). Au contraire, l’adhésion est minoritaire parmi les sympathisants de la République En Marche, principal parti du gouvernement (40%), ou parmi ceux du Parti socialiste (34%)”.

// Plus d’articles politique :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances