Meeting Louis Aliot Thierry Mariani Perpignan municipales-05-2020-01-31-19-22

Nouveau sondage Municipales Perpignan – Louis Aliot toujours en tête distance ses adversaires

LECTURE

Mené sur l’électorat de Perpignan, ce 4e sondage place à nouveau le numéro 4 et député du Rassemblement National, Louis Aliot, en tête des intentions de vote au soir du 15 mars. Cette enquête a été réalisée par l’Ipsos pour l’Indépendant, France Bleu Roussillon et France Info, et dévoilée dans le cadre de l’émission le Bus des Municipales. Elle confirme l’inexorable ascension de Louis Aliot à Perpignan.

♦ Louis Aliot toujours en tête des intentions de vote au 1er tour

C’est une constante ; et chacun a l’air de se résoudre à ce que les Perpignanais placent systématiquement en tête des élections le Rassemblement National. Représenté par Louis Aliot et sa liste sans étiquette, le parti de Marine Le Pen caracole à nouveau en tête de ce sondage. Améliorant même son score avec 30% des personnes sondées qui déclarent vouloir voter pour lui le 15 mars prochain.

La tactique de fusion des droites initiée avec le ralliement de l’ancien ministre Thierry Mariani semble pour le moment porter ses fruits. Sur le modèle de celle de Robert Ménard, maire de Béziers, cette campagne a également tendance à rassurer l’électorat lassé par l’équipe actuelle.

Selon l’institut de sondage Ipsos-Sopra-Steria : “Dans une ville où Marine Le Pen a obtenu 26% puis 40 % aux 1er et 2nd tours de l’élection présidentielle et où la liste Bardella est arrivée en tête en mai dernier avec 30% des suffrages, l’avance dont dispose Louis Aliot s’explique notamment par le fait que les personnes ayant voté pour lui en 2014 ou pour Marine Le Pen en 2017 lui accordent largement leur confiance. De la même manière, une part significative (plus de 40%) des électeurs de François Fillon en 2017 semble compter voter pour lui”.

Lors des précédents sondages parus en janvier 2020, Louis Aliot était crédité de 26% des intentions de votes ; et de 28% en septembre 2019. Parue en avril 2019, la première enquête créditait le député RN de 29 % des intentions de vote. Pour rappel, Louis Aliot avait recueilli 34,2% des votes lors du premier tour de scrutin de 2014.

♦ Le Maire sortant Jean-Marc Pujol 11 points derrière Louis Aliot

Malgré l’usure du pouvoir et 49% des sondés qui pensent que l’équipe actuelle affiche un bilan “mauvais” voire “médiocre”, Jean-Marc Pujol semble résister et se maintient à la seconde place. Cependant, loin derrière Louis Aliot et la dynamique installée par le député du RN. Et ce malgré un projet aux contours peu définis et une liste encore peu connue.

Pour rappel, en janvier 2020, il recueillait 18%, contre 24% en septembre 2019. Depuis la confirmation de sa candidature en novembre dernier, il semblerait que Jean-Marc Pujol peine à convaincre les Perpignanais de lui accorder à nouveau leur confiance.

♦ La vice-présidente écologique à la Région, Agnès Langevine stable en 3e position

Malgré une campagne sans clivage, et un meeting où elle a réuni une partie de la gauche départementale et de grandes figures nationales, Agnès Langevine ne parvient pas à se hisser à la seconde place. Une place qui pourrait lui assurer, selon les divers scénarios (fusions de listes, désistements), un face-à-face avec le Rassemblement National.

Seulement 15% des 604 personnes sondées se déclarent prêtes à glisser un bulletin écologiste dans l’urne si l’élection avait lieu dimanche prochain. En janvier 2020, Agnès Langevine était créditée de 14,5% des voix, contre 20% en septembre 2019.

♦ Le député En Marche Romain Grau perd du terrain

Ils ne seraient que 13 % des personnes interrogées à envisager le député macroniste au fauteuil de maire. Déjà en janvier dernier, le sondage, commandé par La Semaine Du Roussillon et Sud Radio, ne le créditait que de 14% des voix, contre 13% en septembre 2019.

Malgré une campagne lancée depuis de nombreux mois, l’ancien adjoint du maire sortant a du mal à faire oublier son parcours politique. L’étiquette du parti présidentiel semble également le pénaliser dans sa conquête de la mairie.

♦ Caroline Forgues et l’Alternative accéderaient au second tour

Tout comme le sondage mené par l’IFOP en janvier dernier, la liste citoyenne, qui réunit également les communistes, la France Insoumise, Génération.S et NPA, semble pouvoir accéder au second tour avec 10% des intentions de vote.

Selon ce 4e sondage, 5 listes seraient en mesure de se maintenir pour le second tour. Une hypothèse peu probable compte tenu des fusions, accords ou désistements en vue du second tour. Pour rappel l’Alternative était créditée en janvier dernier de 13,5% des intentions de voix.

♦ Clotilde Ripoull à nouveau au pied du second tour

Les sondages se succèdent et les résultats persistent quant à la possibilité, pour la liste sans étiquette portée par Clotilde Ripoull, de recueillir 10% des voix. Seulement 8% des personnes interrogées déclarent vouloir voter pour Clotilde Ripoull.

Pour rappel, en janvier 2020, 7% des sondés disaient vouloir voter pour Clotilde Ripoull.

♦ Olivier Amiel reste sable à 4%

L’ancien adjoint de Jean-Marc Pujol qui escomptait un temps pouvoir compter sur l’investiture des Républicains n’obtient que 4% des intentions de vote dans cette dernière enquête.

En janvier denier, l’ancien trésorier de droite désavoué par le maire et en cours d’exclusion du parti, campait déjà en deçà de la barre des 5%.

Alexandre Bolo, ancien colistier de Louis Aliot, et Pascale Advenard, soutenue par Lutte Ouvrière, recueilleraient 0,5% des intentions de vote

Sondage réalisé entre le 1er et le 4 février sur un échantillon de 604 personnes inscrites sur les listes électorales de Perpignan, constituant un échantillon représentatif des habitants de Perpignan âgés de 18 ans et plus. Sondage réalisé par téléphone selon la méthode des quotas. Pour ce sondage, l’Ipsos précise que la marge d’erreur est comprise entre 1,1 et 4,1%.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Musique sacrée présentation Couvent Minimes Perpignan mars 2019
Article précédent

Festival Musique Sacrée de Perpignan édition 2020 - « Mélodie de la nature »

Article suivant

Dragons Catalans & French Tech, perspectives éco 2020, Catalogne carolingienne, musée de Céret - Débriefe moi la semaine

id felis Aliquam Praesent libero Donec odio amet,