fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités » Politique » Perpignan | “Même si Macron le veut pas”, les manifestants étaient toujours là

Perpignan | « Même si Macron le veut pas », les manifestants étaient toujours là

Photoreportage - 10 ème manifestation contre la réforme des retraites à Perpignan

Article mis à jour le 28 mars 2023 à 16:14

Ce mardi 28 mars marquait la 10e journée de mobilisation contre la réforme des retraites du gouvernement d’Élisabeth Borne. Selon les sources, ils étaient entre 5 et 15.000 personnes dans les rues de Perpignan. Après des chiffres de participation record, ce mardi semble marquer un essoufflement dans la participation. Retour en images.

Après des manifestations, des blocages, des opérations coups de poing, certains manifestants ont visiblement fait le choix de renoncer à faire le tour des Grands Boulevards perpignanais. Alors que l’usage de l’article 49-3 avait galvanisé les troupes et remobilisé les opposants, les violences qui émaillent certains cortèges et la non-participation massive des jeunes pourrait bien marquer le pas de la contestation sous sa forme actuelle.

Les cortèges qui s’étirent sur les avenues de Perpignan ont vu déferler par grappes les syndicats sous leurs couleurs, de la CGT à FO, en passant par la FSU ou Unssa. Les partis politiques sont quant à eux relayés en fin de cortège, le Parti socialiste, le NPA, le Parti communiste ou la France Insoumise étaient dans la rue. Pour l’occasion, la députée Nupes de l’Héraut avait fait le déplacement et défilait ceinte de son écharpe tricolore. Quant aux élus Rassemblement National, dont les quatre députées des Pyrénées-Orientales, l’intersyndicale les a déclarées persona non grata dans les défilés.

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances

Idhir Baha