Pol’Hebdo du 9 juillet – Hebdomadaire politique des Pyrénées-Orientales

Congrés RN Perpignan © Arnaud Le Vu / MiP / HL

Au programme du Pol’hebdo, Congrès du Rassemblement National et dernier Conseil Municipal de Perpignan avant la rentrée.

♦ XVIIe Congrès du Rassemblement National à Perpignan

Le week-end du 3 et 4 juillet dernier, cadres et militants du RN ont participé au XVIIe congrès qui se tenait à Perpignan. Au programme, élection internes, tables rondes, et confirmation de la stratégie du partir. L’union des droites a été préférée à un retour à un Front National. Selon, Marine Le Pen, réélue sans surprise, car seule candidate à la tête du parti, « la ligne politique est parfaitement validée. Ceux qui contestaient cette ligne. Ne sortent pas en tête de ce conseil national ».

Seul suspens à ce congrès, l’ordre d’arrivée des cadres et désignation du premier vice-président du RN, qui, durant la campagne présidentielle de Marine Le Pen, assurera l’intérim du RN. C’est le jeune Jordan Bardella, arrivé en tête du suffrage des adhérents, qui rafle la présidence par intérim à l’expérimenté Louis Aliot. Ce dernier bon perdant déclarait, « je n’ai aucun problème de ligne politique avec Jordan Bardella. Et puis les hommes passent et les idées restent ».

Pour le maire de Perpignan ce congrès ouvre la préparation de la campagne présidentielle. Il s’agit aussi d’analyser les résultats des dernières élections départementales et régionales. Où le Rassemblement National a échoué au niveau national autant que dans le département. Ce XVIIème congrès était aussi l’occasion de renouveler les instances du parti à la flamme.

Congrés RN Perpignan ©  Arnaud Le Vu / MiP / HL

Les 100 élus du conseil national du RN

Cliquez pour voir les 100 élus au conseil national du Rassemblement National
  • Jordan BARDELLA
  • Louis ALIOT
  • Steeve BRIOIS
  • Nicolas BAY
  • David RACHLINE
  • Sébastien CHENU
  • Wallerand DE SAINT JUST
  • Bruno GOLLNISCH
  • Stéphane RAVIER
  • Jean Lin LACAPELLE
  • Laurent JACOBELLI
  • Romain BAUBRY
  • Julien SANCHEZ
  • Bruno BILDE
  • Pascale AJAC
  • Edwige DIAZ
  • Julien ODOUL
  • Catherine GRISET
  • Huguette FATNA
  • Ludovic PAJOT
  • Thierry LEGIER
  • Jerome RIVIERE
  • Alain JAMET
  • Yvan LAJEANNE
  • Olivier MONTEIL
  • Hélène LAPORTE
  • Julie RECHAGNEUX
  • Eric DOMARD
  • Philippe OLIVIER
  • Gilles PENNELLE
  • France JAMET
  • Julie LECHANTEUX
  • Sophie GRECH
  • Catherine PUJOL
  • Caroline PARMENTIER
  • Christophe CHIOCCA
  • Gilles LEBRETON
  • Thibaut DE LA TOCNAYE
  • Philippe VARDON
  • Joêlle MELIN
  • Pascal VERELLE
  • Jean-Michel CADENAS
  • Marie-Hélène DE LACOSTE LAREYMONDIE
  • Rémy BERTHOUX
  • Fabien ENGELMANN
  • Alain PECHEREAU
  • Frédéric BOCCALETTI
  • Dominique BILDE
  • Phlippe SANCHEZ
  • Jacques COLOMBIER
  • Mathilde ANDROUET
  • Xavier BAUDRY
  • Natacha FERREIRA
  • Muriel BURGAZ
  • Virginie JORON
  • Aline BERTRAND
  • Pascal FORT
  • Kevin PFEFFER
  • Franck ALLISIO
  • Sandrine D’ANGIO
  • Jean-François JALKH
  • Julien LEONARDELLI
  • Christopher SZCZUREK
  • Agnès MARION
  • Mathilde PARIS
  • Gaetan DUSSAUSAYE
  • Bruno LEROGNON
  • Eléonore BEZ
  • Cyril HEMARDINQUER
  • Laure LAVALETTE
  • Patricia DEMOUGEOT
  • Océane VALENTIN
  • Muriel FIOL
  • Philippe MIAILHES
  • Bernard SIRONNEAU
  • Romain LOPEZ
  • Manon BOUQUIN
  • Christian ZIMERMANN
  • Coline HOUSSAYS
  • Céline TACHER
  • Audrey GUIBERT
  • Serge DUMANOIR
  • Eléonore REVEL
  • Nathalie GERMAIN
  • Emmanuel FOUQUART
  • Sonia LAUVARD
  • Nicolas MEIZONNET
  • Mylène GUINIOT-TROSZYNSKI
  • Philippe ARBONA
  • Jessica HOËT
  • Jean-Pierre CHABRUT
  • Alexandar NICOLIC
  • Guillaume VOUZELLAUD
  • Franck BRIFFAUT
  • Jordan GUITTON
  • Agnès CAUDRON
  • Aurélie WAGNER
  • Aurélien LEGRAND
  • Michel GUIGNOT
  • Sandrine CHADOURNE

Auxquelles s’ajoutent 20 personnes directement cooptées par Marine Le Pen. Parmi lesquelles, Jean-Paul Garraud, membre d’office du conseil national en tant que président du parti la Droite Populaire, fondé avec Thierry Mariani alors qu’ils étaient tous deux députés de l’UMP, devenu Les Républicains. Xavier Baudry, réélu en tant que conseiller régional d’opposition, nous précisait que ce conseil participe à la stratégie politique du parti et à la mise en place de propositions programmatiques.

Les 20 personnes cooptées par Marine Le Pen

Cliquez pour voir les 20 personnalités cooptées par Marine Le Pen
  • Philippe BALLARD
  • Alexandra MASSON
  • Jean-Paul GARRAUD
  • Jean-Philippe TANGUY
  • Philippe EYMERY
  • Jean-Michel DUBOIS
  • Séverine WERBROUCK
  • Marie DAUCHY
  • Julia PLANE
  • Alexis JOLLY
  • Caroline COLOMBIER
  • Renée TOMAIDIS
  • Sébastien JOLIVET
  • Gauthier BOUCHET
  • Céline PORQUET
  • Arnaud DE RIGNE
  • Emeric SALMON
  • Jean-Patrick FILLET
  • Anthony GARENAUX
  • Joshua HOCHARD

♦ Perpignan – Dernier conseil municipal avant la rentrée

Initialement, c’est le conseil du 29 juin qui aurait dû être le denier, mais suite à la démission de Bernard Reyes, le conseil a dû à nouveau ses réunir afin d’élire son remplaçant. Et c’est finalement l’ancien socialiste Jacques Palacin qui sera le nouveau maire des quartiers nords de Perpignan. Outre ce vote, ce conseil municipal fut aussi l’occasion pour Louis Aliot de faire voter une motion contre le déplacement du Palais de justice hors du centre-ville. Par cette motion, le maire renouvelle son vœu. Celui de voir le Palais de justice réhabilité en centre-ville et là où il avait été décidé. Le maire de Perpignan précise qu’il a demandé rendez-vous au Ministre de la Justice. Une motion votée à l’unanimité des élus.

24/09/2020, Perpignan, France, Conseil municipal Louis Aliot © Arnaud Le Vu / MiP

Le point 8.01 avait pour objet de permettre « l’octroi de la protection fonctionnelle », ou protection juridique, pour le maire de Perpignan.

Rappel des faits, Louis Aliot avait pris ombrage d’une question de Bruno Nougayrède. Le 29 juin, le conseiller municipal d’opposition interrogeait le maire. “Les gardes du corps du maire étaient présents à la première communion de la fille de Charles Pons (1er adjoint) ; et ils sont là quand Louis Aliot se déplace à l’autre bout du département pour soutenir ses candidats RN aux dernières élections. Aujourd’hui, je ne sais toujours pas combien la mairie paie ses quatre gardes du corps“. Louis Aliot démentait. Il affirmait avoir été présent à l’office religieux en tant que premier magistrat de Perpignan. Et contestait fermement s’être déplacé avec ses gardes du corps pour soutenir les candidats RN des Départementales et Régionales. La colère est alors monté entre les deux hommes. Le maire finissait en coupant le micro à son opposant en concluant. “Je réfléchis à des moyens de vous poursuivre en justice pour diffamation“.

D’où la demande de protection juridique à l’ordre du jour de ce dernier conseil municipal. Chantal Bruzi en tant que chef de file de l’opposition municipale déclarait. « Nous considérons que nous sommes élus pour travailler pour notre ville et pour les Perpignanais. Nous ne sommes pas là pour des règlements de compte entre élus et pour de la politique politicienne. Lors de ce débat houleux que j’ai regretté, lui-même a injurié cet élu ». 

Monsieur Pons a souhaité répondre à la non-participation au vote des élus d’opposition. Pour rappel, Bruno Nougayrède remettait en question la présence de l’un des 4 gardes du corps du maire alors que ce dernier assistait à la communion de la fille de Charles Pons. « Quand un homme de 45 ans utilise une fillette de 9 ans, ma fille, pour propager de faux mensonges et ragots. Tout ça pour assouvir une soif de vengeance, c’est lamentable ! ».

♦ Carole Delga prend la tête des Régions de France

Après avoir été la présidente de Région la mieux élue de France, Carole Delga devient Presidente de l’association des Régions de France. Elle succède ainsi à Renaud Muselier, lui-même réélu dans sa Région Provence-Alpes Côte d’Azur. Via un communiqué de presse du 9 juillet, Carole Delga  déclarait mettre « sa volonté et sa force de travail au service d’une nouvelle décentralisation, gage d’actions pour les Français ». Par ailleurs, les 18 régions de France réunies en association demandent « solennellement à l’Etat de lancer une vaste campagne positive d’incitation à la vaccination pour soutenir l’effort national ».

Carole Delga

// Sur le même thème

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances