Pol’Hebdo | J-70 des Régionales et Départementales

28/06/2020, Perpignan, France, Elections Municipales 2nd tour © Arnaud Le Vu / MiP

À ce jour, les élections régionales et départementales sont fixées les 13 et 20 juin. Après un premier report pour cause de pandémie, le conseil scientifique n’a pas rendu d’avis tranché sur l’opportunité d’un nouvel ajournement du scrutin. Le chef du gouvernement, Jean Castex a déclaré le 1er avril vouloir consulter les partis politiques représentés au Parlement. Malgré la tenue incertaine de ces élections, les campagnes ont d’ores et déjà commencé sur le terrain.

Pol’Hebdo vous synthétise l’actualité des Régionales en Occitanie et des Départementales en Pyrénées-Orientales. La semaine passée, Antoine Maurice, candidat écologiste à la présidence de la Région Occitanie présentait ses soutiens lors d’une visioconférence. De son côté, la présidente sortante, Carole Delga rentrait dans le vif du sujet avec son premier thème de campagne, la santé. Récapitulatif hebdomadaire des campagnes électorales.

♦ Régionales – Antoine Maurice présente ses soutiens et tacle Mélenchon

Autour du candidat à la présidence, se présentent divers soutiens ; et notamment des représentants de Génération.s, de Cap 21, ou du groupe « Régions et peuples solidaires ». Mais malgré les négociations entamées, point de représentant de la France Insoumise. Antoine Maurice de dénoncer « le jeu de dupes » auquel se livrait Jean-Luc Mélenchon, candidat à l’élection présidentielle sous la bannière France Insoumise.

« Nous étions en négociations avec les représentants régionaux sur le projet. Mais Jean-Luc Mélenchon nous a répondu avec une proposition de tripatouillage à l’échelle nationale sur plusieurs régions. Pour Jean-Luc Mélenchon, le sujet est déjà l’élection présidentielle. Alors que ce qui nous importe, c’est le projet autour de l’Occitanie ».

La campagne de l’écologiste se décline d’ores et déjà en plusieurs épisodes. L’épisode 1, « Prendre soin », rappelle « qu’il est temps de remettre l’homme et la nature au cœur » et décline le projet de société proposé. L’épisode 2 veut « jouer collectif » pour que « l’après-covid soit riche en solidarités, en expériences, en cohésion, en ouvertures, en surprises. En vie quoi ». L’épisode 3 s’intitule « se rapprocher » ; avec la volonté d’apporter des réponses en termes de mobilité sur l’ensemble de la Région.

♦ Régionales – La liste « Occitanie naturellement » déclinée dans les Pyrénées-Orientales

Pour les Pyrénées-Orientales, la liste d’Antoine Maurice est portée par Nicolas Berjouan, secrétaire départemental d’Europe Écologie – Les Verts. À 43 ans, Nicolas Berjouan est professeur à l’université de Perpignan.

« Je me suis engagé parce que je suis un militant écologiste, parce que je sens l’urgence de mettre en œuvre une politique écologiste à l’heure où la planète brûle, où la société se défait ».

Responsable départementale de Génération.s, Salima Baaziz est travailleuse sociale. « Je porte la volonté d’une société plus solidaire pour que chaque personne ait accès aux besoins fondamentaux ».

David Berrué, membre de EELV et habitant de Los Masos, exerce le métier d’éducateur sportif. « Je souhaite, entre autres, travailler à l’avènement d’un tourisme éco-responsable qui dure véritablement quatre saisons. Pour cela, un levier : les activités sportives de pleine nature. En Occitanie, elles sont praticables tout au long de l’année. C’est d’ailleurs grâce à cela que je me suis intéressé à l’écologie, puis à l’écologie politique. »

Nathalie Denis a été candidate aux législatives de 2017 sous l’étiquette de Oui au Pays Catalan. La commerciale de 44 ans déclare avoir choisi le candidat écologiste « pour que le Pays Catalan soit respecté et reconnu ». Pour rappel, le mouvement Oui au Pays catalan a été fondé suite à l’instauration du nouveau nom de la Région. En effet, lors de la réunion des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, la présidente Carole Delga avait lancé une consultation citoyenne. Le nouveau nom de la grande région avait entraîné une levée de boucliers dans les rues de Perpignan.

♦ Carole Delga présente son programme santé entourée de médecins et de spécialistes

La présidente sortante veut apporter une dimension nouvelle au thème de santé à l’échelle régionale. Et ce à la faveur de la nouvelle loi sur la décentralisation.

« La crise l’a révélé, il faut une nouvelle organisation de la santé dans notre pays. La Région est le bon échelon pour agir. Il existe des solutions et leur mise en oeuvre sera la priorité de mon prochain mandat ; construire un système de santé décentralisé, fort, en adéquation avec les besoins territoriaux, pour une offre de soin protectrice et proche des habitants. Des actions volontaristes, menées par une équipe dédiée, issue du monde de la santé ».

Carole Delga s’est également appuyé sur son bilan en matière de santé. Un bilan qui, compte tenu de la crise sanitaire, s’affiche conséquent. Distribution de 22 millions de masques, création d’une agence pour relocaliser la fabrication de protections sanitaires, opérations de test Covid dans les universités d’Occitanie ou transport gratuit dans le cadre des rendez-vous vaccinaux, sont autant de mesures mises en place pour lutter contre la crise du Covid.

Lors de la conférence de presse, Carole Delga a également présenté le numéro 2 sur sa liste. Vincent Bounes, chef du samu 31, a fait le choix de soutenir la présidente sortante qui brigue un 2ème mandat à la tête de la Région.

« Le projet Santé de Carole Delga est solide et améliorera en profondeur l’accès au soin, notamment dans les campagnes d’Occitanie aujourd’hui trop isolées. Avec la volonté de rassembler les citoyens, les élus et le monde médical, je mettrais toute mon énergie et tout mon engagement au service de la santé des habitants. »

(à gauche Michel Boussaton, au centre Carole Delga et à droite Vincent Bounes) © Occitanie en Commun

♦ Parmi les propositions faites par la candidate Carole Delga

La candidate socialiste veut que chaque habitant de la Région puisse avoir accès aux soins en 15 minutes. Pour cela, elle décline plusieurs propositions. Dont le recrutement de 200 médecins et infirmiers en pratique avancée, le développement de la télémédecine ou la hausse du nombre de places en formation paramédicale (3.000 apprenants supplémentaires à horizon 2026).

Agir en amont pour la santé. « Pour mener une politique de prévention durable, l’Occitanie en Commun propose donc 8 actions ». Parmi les plus emblématiques, l’implantation d’un parcours santé dans chaque Bourg-Centre.

♦ Récapitulatifs des candidats à la présidence de la Région Occitanie

Pour le moment et par ordre alphabétique :

  • Malena Adrada ; Lutte Ouvrière
  • Manuel Bompard et Myriam Martin ; la France Insoumise et les Partis de Gauche
  • Carole Delga ; Parti socialiste, Place publique, Parti radical de gauche Parti communiste
  • Jean-Paul Garraud ; Rassemblement National, La droite populaire
  • Antoine Maurice ; EELV, Génération.S, Cap Ecologiste, Parti animaliste, République et peuples solidaires….
  • Aurélien Pradié ; Les Républicains et l’UDI
  • Et Vincent Terrail-Novès ; La République En Marche, Le Modem et Agir.

// Les campagnes électorales dans les Pyrénées-Orientales :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances