Pays Catalan, Départementales, MNA… Entretien avec Hermeline Malherbe

03/07/2019, Perpignan, France, Hermeline Malherbe Imagine les Pyrénées-Orientales © Arnaud Le Vu / MiP

À quelques mois des élections départementales qui se tiendront en juin 2021, la présidente socialiste du département s’est entretenue avec Made In Perpignan. Une discussion à bâtons rompus avec Hermeline Malherbe ; du tourisme en Pyrénées-Orientales à la négociation politique au sein de la gauche catalane, en passant pas l’accueil des mineurs isolés, ou la réouverture du château de Castelnou. 

« Pyrénées-Méditerranée » pour le repère géographique et « Pays Catalan » pour le volet culturel et l’identité locale

Lors du dernier conseil départemental, l’opposition est revenue sur la marque « Pays Catalan ». Carole Delga a également déclaré vouloir porter cette marque. Que répondez-vous à ces demandes ?

Je suis étonnée, que l’opposition n’ait pas remarqué que c’était notre marque touristique depuis 2 ans. Les élus et moi-même avons insisté pour ajouter Pays Catalan à la marque de l’Agence de Développement du Tourisme (ADT). Alors que la concertation réalisée sur le terrain faisait ressortir que les acteurs locaux du tourisme souhaitaient « Pyrénées-Méditerranée ». Je trouve que c’est bien d’avoir « Pyrénées-Méditerranée » pour le repère géographique et « Pays Catalan » pour le volet culturel et l’identité locale. L’ADT s’appelle « Pyrénées-Méditerranée en Pays Catalan » et c’est là-dessus que je communique depuis 2 ans !

Quant à Carole Delga, elle va nous soutenir pour développer la marque pour les produits « Pays Catalan ». Car, même s’il y a une structure avec deux ou trois personnes très dynamiques pour développer cette marque, nous devons faire plus.

Archives - Mouvement oui au pays catalan
Archives – Mouvement oui au pays catalan

♦ Retour sur la marque 4ème dimension de 2019

Vous aviez fait déposer la marque « 4ème dimension », une dénomination qui a été particulièrement raillée.

À un moment, il faut se lancer des défis ; et c’était un défi. J’étais dans le même esprit que mon équipe sur ce dossier. Et je sais qu’il y a des gens à qui la dénomination a plu. Il y a même eu des retours ; y compris en termes de touristes. De gens sont venus, non parce qu’ils aiment la 4ème dimension, mais parce qu’ils avaient été interloqués par la marque. De ce point de vue là, l’effet est plutôt positif.  Mais après, quand j’ai vu que ça prenait de façons diverses, je me suis dit qu’il ne fallait pas insister sur ce point ; mais plutôt sur Pyrénées-Méditerranée en Pays Catalan. Cette marque (NDLR 4ème dimension) qui avait été mise en avant initialement est passée au second plan.

Octobre 2019 - Présentation 4e dimension Pyrénées-Méditerranée en Pays Catalan
Octobre 2019 – Présentation 4e dimension Pyrénées-Méditerranée en Pays Catalan

♦ Pyrénées-Orientales ; une terre de tourisme de masse ou de tourisme durable ?

Je suis assez contente du revirement de Monsieur Del Pozo (NDLR Maire Les Républicains de Saint-Cyprien et conseiller d’opposition au département) qui nous rejoint sur cette dimension qualitative du tourisme. Une démarche qui peut sembler opposée au développement du tourisme de masse mise en avant par Monsieur Ferrand (NDLR Maire LR du Barcarès et président de l’Agence de Développement Économique).

Je suis allée à plusieurs reprises au village de Noël de Monsieur Ferrand. Mais aujourd’hui, je n’ai nullement besoin d’apporter un regard critique à un village de Noël XXL ; c’est la situation sanitaire qui s’en charge. La crise sanitaire et celle économique et sociale qui en découlent remettent totalement en cause cette manière de voir.

On sait que la masse rapporte un peu plus financièrement, et c’est la motivation de Monsieur Ferrand. Si nous pouvons parfois être d’accord sur le tourisme, il est encore sur le tourisme de masse presque à l’ancienne. Certes avec une vision plus moderne sur les projets. Parce que ses premiers villages de Noël étaient pas mal. C’est bien la preuve qu’il peut avoir de bonnes idées et qu’il est dans les projets. Et c’est sur ces qualités que je vais m’appuyer pour travailler avec lui. Nous nous étions déjà rapprochés de Perpignan-Méditerranée-Métropole du temps où le maire de Toreilles était en charge du tourisme. Et je pense qu’on doit pouvoir poursuivre ce travail. Malgré des différences notoires, et notamment, sur le tourisme qu’il soit durable ou de masse comme celui prôné par Monsieur Ferrand.

20/12/2016, Le Barcarès, France, Village de Noël © Arnaud Le Vu / MiP
20/12/2016, Le Barcarès, France, Village de Noël © Arnaud Le Vu / MiP

« Il faut faire progresser notre tourisme vers un tourisme plus durable, plus équitable, plus pérenne »

Je ne crois pas qu’il faille jeter aux orties le tourisme de masse ; et cela n’a pas de sens d’ailleurs. Mais je pense qu’il faut faire progresser notre tourisme vers un tourisme plus durable, plus équitable, plus pérenne. Je crois que le tourisme de masse à l’ancienne peut encore vivre quelques années ; mais après ce sera terminé. Nous devons d’ores et déjà nous positionner sur un tourisme plus qualitatif. Les touristes de 4 saisons seront plus en phase avec le développement, la préservation de l’environnement. Et notre territoire est vraiment adapté à cela. Nous avons déjà cette dimension avec le Canigó, le Parc naturel, la Réserve marine…

Biodiversarium Aquarium et Jardin méditerranéen Banyuls-sur-Mer Observatoire Océanologique Laboratoire pédagogique
Biodiversarium Aquarium et Jardin méditerranéen Banyuls-sur-Mer Observatoire Océanologique Laboratoire pédagogique

♦ Comment se préparent les élections départementales des 13 et 20 juin prochain ?

Nous devons faire l’analyse des résultats des municipales. À Perpignan, Millas, Toulouges, Amélie-les-bains… La désunion qui a conduit à la défaite, à droite ou à gauche. À Perpignan, nous avons essayé de rassembler les Verts et la gauche. Si cela s’était produit, peut-être ne serions-nous pas dans la situation actuelle. Nous devons faire l’analyse de tout cela pour ne pas faire les mêmes erreurs.

Il nous faut être unis et forts et porter un projet à la fois ambitieux, réaliste et adapté à la situation que vivent nos concitoyens au quotidien. On a vu que, quand les forces de gauche partent unies, il y a une dynamique positive et une victoire à la clé.

Nous travaillons à ce projet avec nos partenaires d’hier (Le PS, le PC, le PRG et le centre), mais aussi avec les écologistes (EELV ou Génération écologie), Génération.S et Place Publique ; un rassemblement des forces de gauche et progressistes. Quand on aura défini les grands axes du projet – sur lesquels on est à peu près en phase même s’il reste des points à préciser – nous devrons aussi travailler sur la répartition sur les différents cantons. Tout cela est en cours de discussion. De ce point de vue là, il y a des moments difficiles comme dans toute négociation. NDLR : Depuis cet échange, l’union des « gauches de gestion » semble s’être éloignée. Confère notre article Les Verts rompent les fiançailles d’un mariage de raison.

28/06/2020, Perpignan, France, Elections Municipales votes de Louis Aliot et Jean-Marc Pujol 2nd tour © Arnaud Le Vu / MiP
28/06/2020, Perpignan, France, Élections Municipales 2nd tour © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Comment voyez-vous les forces politiques en présence ?

À la fois, il ne faut pas paniquer face à l’opposition, mais il ne faut pas négliger ce nouveau mouvement qui a le soutien du maire de Perpignan sans porter l’étiquette Rassemblement National. Je pense que les électeurs du RN ne vont pas se laisser séduire si ce n’est pas le RN ; mais d’autres, les électeurs de la droite LR, peuvent être sensibles à ce mouvement qui se dit hors parti. 

En 2015, tout le monde nous avait dit qu’on perdrait, alors que nous sommes sortis renforcés en nombre d’élus. À l’époque, il n’y a eu aucun élu d’extrême droite ; contrairement à d’autres départements voisins. Aujourd’hui, je ne me réjouis plus de cela car nous avons un maire de Perpignan qui est d’extrême droite. On part de plus loin par rapport à 2015 ; et cela veut dire que nous devons faire travail plus important.

03/07/2019, Perpignan, France, Hermeline Malherbe Imagine les Pyrénées-Orientales © Arnaud Le Vu / MiP
03/07/2019, Perpignan, France, Hermeline Malherbe Imagine les Pyrénées-Orientales © Arnaud Le Vu / MiP

♦ Où en est l’hébergement pour mineurs non accompagnés sur Perpignan ?

Sur l’hôtel de La Cigale, nous ne baissons pas les bras puisque nous avons gagné devant les tribunaux par 2 fois. Mais, comme sur d’autres points, la mairie de Perpignan ne respecte pas la loi ; ils se sont installés dans l’hôtel. En attendant de pouvoir en faire un hébergement pour mineurs non accompagnés, nous avons pu acquérir deux autres maisons pour pouvoir accueillir des mineurs non accompagnés dans Perpignan. Mais on continue de chercher des lieux ; parce que – malgré le discours de la mairie – nous n’avons reçu aucune proposition alternative.

En l’absence de lieu, aujourd’hui nous sommes encore obligés de louer des chambres d’hôtel pour accueillir un certain nombre de jeunes. Parce qu’il n’y a pas assez d’hébergements. Ce n’est pas ce que l’on souhaite, mais c’est la réalité.

04/11/2020, Perpignan, France, Vie quotidienne Poste de Police © Arnaud Le Vu / MiP
04/11/2020, Perpignan, France, Vie quotidienne Poste de Police © Arnaud Le Vu / MiP

♦ À quand la réouverture du château de Castelnou ?

On a pris un peu de retard du fait de la crise sanitaire. De plus, les travaux à l’extérieur du château ont été empêchés parce qu’ils tombaient au moment de la période de reproduction d’un oiseau. Désormais, on a repris les travaux de débroussaillage dans les jardins et de sécurisation sur le château. On pourrait ouvrir, ou tout du moins partiellement, à la fin du printemps, et peut-être seulement les week-ends. 

26/11/2018, Castelnou, France, Château et village © Arnaud Le Vu / MiP
26/11/2018, Castelnou, France, Château et village © Arnaud Le Vu / MiP

// Sur le thème de la politique :

Participez au choix des thèmes sur Made In Perpignan

Envie de lire d'autres articles de ce genre ?

Comme vous avez apprécié cet article ...

Partagez le avec vos connaissances